Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 11:52

Les années douces est un roman de Hiromi Kawakami paru aux éditions Philippe Picquier en mars 2003 (229 pages, 19 €, ISBN 978-2-87730-646-1). Sensei no kaban (センセイの鞄, 2000) est traduit du japonais par Élisabeth Suetsugu.

 

Hiromi Kawakami est née le 1er avril 1958 à Tokyo. Elle a étudié à l'Université pour femmes d'Ochanomizu. Sa première nouvelle, Kamisama (Dieu), fut publiée en 1994 et elle reçut le prix Akutagawa pour Hebi wo fumu (Marcher sur un serpent) en 1996. Quant à Sensei no kaban (La sacoche du professeur), il reçut le prix Tanizaki en 2000.

Du même auteur : Abandons chez Actes Sud en 2003 ; et chez Philippe Picquier : Cette lumière qui vient de la mer (2005), La brocante Nakano (2007), Manazuru (2009), Le temps qui va, le temps qui vient (2011) et Les dix amours de Nishino (2013).

 

Omachi Tsukiko, une célibataire de bientôt 38 ans, rencontre dans un bar-restaurant (genre izakaya) Matsumoto Harutsuna qui fut son professeur de japonais au lycée.

« Votre visage n'a pas changé, vous savez.

– Vous non plus, vous n'avez pas changé ! » (page 7).

Le veuf – qui a presque le double d'âge de Tsukiko – cite Sei Shonagon, Irako Seihaku, Bashô, Uchida Hyakken mais Tsukiko n'était pas très assidue aux cours de japonais...

De toute façon « à l'école, on n'apprend jamais les choses vraiment importantes ! dit-il en riant. » (page 54).

Ils ne se donnent pas vraiment rendez-vous, ils se retrouvent là, c'est tout. Repas, beuveries (saké), promenade au marché, dispute à cause des Giants (base-ball), ramassage de champignons avec le patron du bar, souvenirs...

« J'étais persuadée au fond de moi que je n'étais pas faite pour connaître l'amour. » (page 77).

Un jour, Tsukiko revoit un ancien camarade de lycée, Kojima Takashi, qui est divorcé et va lui faire la cour.

 

Chaque chapitre raconte avec tendresse et pudeur un moment, une histoire, un souvenir, et c'est agréable à lire, c'est doux, délicat, assez poétique, presque mignon mais c'est comme s'il n'y avait pas de lien entre ces chapitres ! Du coup, le récit semble décousu... Mais, dans les derniers chapitres, à partir de leur voyage sur l'île, j'ai trouvé leur histoire plus intéressante et continue.

« Nous étions graves. Nous l'étions toujours. Même quand nous plaisantions. » (page 224).

 

J'ai lu Hiromi Kawakami pour le challenge Écrivains japonais et je mets aussi ce roman dans le challenge Des livres et des îles (Japon ; ils vont sur une île mais il n'y a pas de nom).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aifelle 27/11/2013 10:40

Je l'ai abandonné assez vite, justement parce que je trouvais que ça ne menait nulle part et que je m'ennuyais.

Coccinelle 27/11/2013 13:52

Ah, tu n'as carrément pas aimé alors ! Je vais essayer d'en lire un ou deux autres.

A_girl_from_earth 26/11/2013 22:45

Tiens, ce n'est pas le roman qui a été adapté en manga par Taniguchi ? Pas lu encore mais il m'avait assez tentée alors que j'accroche moyennement à Taniguchi.

Coccinelle 27/11/2013 00:18

Si, c'est le roman adapté en manga, je l'ai appris tout à l'heure !

yueyin 26/11/2013 17:45

Ah dommage, c'est un de mes romans préférés - cela dit il ne se passe pas grand chose c'est vrai... c'est un roman tout en douceur et subtilité :-) Le manga est très chouette aussi... pour l'instant de la même auteure, je n'ai lu que la brocante Nakano qui m'a bien plu aussi mais disons pas autant :-)

Coccinelle 27/11/2013 00:17

Je vais me laisser tenter par le manga un de ces jours et je lirai quand même d'autres titres de Hiromi Kawakami.

Mimi des Plaisirs 26/11/2013 17:35

Pas trop tentée... J'aime beaucoup la couverture du livre, mais ça ne suffit pas, n'est-ce-pas?

Coccinelle 27/11/2013 00:17

Oui, tu as raison Mimi, la couverture est très belle, mais peut-être que le récit te plairait ?

abo2008 26/11/2013 14:31

Je l'ai lu en "manga" . C'est une jolie histoire

Coccinelle 26/11/2013 17:07

Si ça se trouve, l'histoire me plaira mieux en manga car j'adore les dessins de Taniguchi !

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -