Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 04:00

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire est un roman de Jonas Jonasson paru aux éditions Presses de la Cité en mars 2011 (454 pages, 21 €, ISBN 978-2-258-08644-9). Hundraåringen som klev ut genom fönstret och försvann (2009) est traduit du suédois par Caroline Berg.

 

Jonas Jonasson est né le 6 juillet 1961 à Växjö dans le Småland (Sud de la Suède). Il est journaliste et romancier. Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire est son premier roman. L'analphabète qui savait compter est paru aux Presses de la Cité en octobre 2013. Plus d'infos sur http://jonasjonasson.com/ pour ceux qui comprennent le suédois (nan, je plaisante, le site est en anglais).

 

Allan Emmanuel Karlsson vit depuis peu dans la maison de retraite de Malmköping dans le Södermanland mais il n'aime pas cet endroit et ne veut pas participer à la fête en l'honneur de son centième anniversaire. Il se sauve donc par la fenêtre de sa chambre, en chaussons, et avec presque rien.

« Il fuyait sa propre fête d'anniversaire, et c'est aussi une chose qu'on fait rarement à cet âge-là, principalement parce qu'il n'est pas fréquent d'arriver jusque-là. » (page 10). « […] même perclus de rhumatismes, c'était beaucoup plus rigolo d'être en cavale, loin de sœur Alice, que couché immobile six pieds sous terre. » (page 11). « Quand la vie joue les prolongations, il faut bien s'autoriser quelques caprices, conclut-il en s'installant confortablement. » (page 17).

Allan prend le premier bus pour n'importe quelle destination et embarque avec lui la grosse valise qu'un jeune homme parti aux toilettes lui a demandé de garder. À quinze heures, lorsque le bus part, sœur Alice frappe à la porte de la chambre d'Allan et le jeune homme sortant des toilettes se met très en colère.

« Putain de merde de connerie de chiotte... […] Tu vas crever, salopard de vieux débris... Il faut juste que je te retrouve avant. » (page 17).

Il faut dire que le jeune homme fait partie du gang Never Again et que la valise contient cinquante millions de couronnes !

À Byringe, la gare désaffectée où il est descendu, Allan fait la connaissance de Julius Jonsson qui a dans les soixante-dix ans (un petit jeune quoi !). Après que le jeune homme les ait retrouvé, les deux vieux vont être en cavale et embarquer d'autres personnes dans leur aventure : Benny, Gunilla Björkjund « Mabelle », son chien et son éléphante, Sonja.

« Allan Karlsson est vieux, c'est indéniable, mais c'est un drôle de loustic qui sait très exactement ce qu'il veut. » (page 57).

 

Entre sa naissance, le 2 mai 1905 dans une ferme d'Yxhult à côté de Flen (il est enfant unique) et la fin de ce roman, il se passe tellement de choses : Allan, le candide, – qui n'a été à l'école que pendant trois ans avant la mort de son père sait lire, écrire, compter et est un spécialiste des explosifs – a fait le tour du monde et il a rencontré les grands du XXe siècle mais je ne vous dirai rien de plus car il faut absolument lire ce récit rocambolesque ! Mais pas invraisemblable parce que tout se tient en fait ! J'ai beaucoup ri, surtout avec les derniers chapitres. Quelle histoire ! Et quelle cavale ! L'inspecteur Göran Aronsson n'en croit ni ses yeux ni ses oreilles ! « En reprenant le volant, Aronsson réfléchissait. Plus il avançait dans cette enquête, plus elle lui semblait compliquée. » (page 71). « Le mystère du centenaire disparu et sans doute kidnappé passionnait tout le pays. » (page 125).

J'ai bien aimé les flash backs car les événements du présent s'illuminent grâce au passé, tout aussi rocambolesque mais encore une fois vraisemblable, d'Allan.

J'aurais voulu vous mettre d'autres extraits mais ça aurait défloré le suspense de ce roman alors partez vous aussi avec Allan : « Ça va être chouette de visiter un nouveau pays » ! (page 151).

Si j'avais su que ce roman était si bien et si drôle (je ne voulais pas le quitter, moi, le vieux !), je me serais décidée plus tôt à le lire car je l'avais vu sur de nombreux blogs ! Mais le marathon de lecture fut une excellente occasion et je remercie A. qui me l'a fortement conseillé.

 

Lu pendant le Marathon de lecture suédois pour le challenge Un hiver en Suède, je mets aussi ce roman dans ABC critiques 2013-2014 (lettre J), Petit Bac 2014 (catégorie Moment/Temps ou Verbe), Premier roman, Thrillers et polars (ce n'est pas marqué « roman policier » sur la couverture mais il y a une vraie enquête et des inspecteurs de police), Tour du monde en 8 ans et Voisins voisines (Suède).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Camilla 14/04/2014 07:35

J'ai lu ce livre et je l'ai adoré! :)

Coccinelle 15/04/2014 14:48

Tant mieux ! Il est très original et drôle !

A_girl_from_earth 04/02/2014 23:04

Wow, le nombre de challenges dans lequel ça rentre.^^ Bon moi le vieux il m'a vite ennuyée bizarrement, alors que tous les ingrédients délire qui devraient me plaire étaient là... Dommage.

Coccinelle 05/02/2014 07:51

Dommage, oui, mais finalement les avis sont bien partagés et un livre ne peut pas plaire à tous (même si j'ai eu l'impression en le lisant que tout le monde allait l'adorer). Bah, pour les challenges, je ne fais pas attention, je veux dire je lis un livre et quand je rédige ma note de lecture, je regarde dans quels challenges il entre (sauf si je lis un livre spécialement pour un challenge, un classique ou un manga par exemple). Bonne journée.

Soie 04/02/2014 18:50

Moi aussi je l'ai repéré il y a longtemps (le titre n'est pas banal) Je me demandais d'ailleurs si c'était du même auteur que Le Vieux qui lisait des romans d'amour, mais non, rien à voir en fait...

Coccinelle 04/02/2014 19:44

Ah non, rien à voir, c'es Sepulveda et c'est un peu plus ancien ! J'espère que tu le liras et qu'il te plaira.

Hilde 04/02/2014 15:45

J'ai passé de très bons moments à écouter l'histoire grâce au livre audio. Quelle aventure! :)

Coccinelle 04/02/2014 19:43

J'ai du mal avec les livres audio... Mais l'histoire reste la même et je suis contente que tu aies aimé toi aussi.

Alex-Mot-à-Mots 04/02/2014 14:11

Il ne me tentait pas non plus tant que cela, mais finalement, j'ai beaucoup aimé.

Coccinelle 04/02/2014 19:42

Ah, ouf, je me sentais seule, vu que pas mal de monde me dit ne pas avoir aimé ici et sur FB !

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -