Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 06:23

CoupCoeur2008.pngDans la ville des veuves intrépides est un roman très original de James Cañón, paru chez Belfond en mars 2008 dans la collection Littérature étrangère (380 pages, ISBN 978-2-7144-4348-9, 21 €) et traduit de l'américain Tales from the town of widows & chronicles from the land od men par Robert Davreu.

 

À propos de l'auteur et du roman

Si ce roman est traduit de l'américain et pas de l'espagnol, c'est parce que l'auteur, né en Colombie a d'abord étudié à l'université de Bogotá avant d'aller étudier à New York (il est diplômé de l'université de Columbia) où il vit toujours. Il a reçu le Henfiel Prize for Excellence in Fiction en 2001 pour des nouvelles publiées dans des revues littéraires. Plus d'informations sur James Cañón et son roman sur son site officiel en anglais.

 

Le résumé

Dimanche 15 novembre 1992, des guérilleros font étape dans le village isolé de Mariquita : ils embarquent tout ce qui est de sexe masculin et tuent froidement ceux qui refusent de les suivre. Ne restent que trois hommes, le padre Rafael, un adolescent de 13 ans que sa mère a déguisé en fille, un jeune homosexuel qui travaillait dans le village voisin et quelques enfants de moins de 12 ans. Mais les hommes sont toujours présents à la fois dans le cœur des mères, épouses, sœurs et célibataires (pensées, souvenirs, désir de leur retour) et dans le roman grâce aux courts témoignages de guérilleros ou de militaires insérés entre chaque chapitre.

Les femmes ne supportant plus d'être seules, elles décident qu'il faut mettre des enfants au monde. Mais après une tentative de procréation infructueuse (avec le padre devenu très lubrique) et après avoir failli mourir de faim, les femmes perdent leurs repères et vivent dans le chaos. Rosalba, la veuve du brigadier, proclamée maire, en instaure de nouveaux : agriculture et économie, homosexualité féminine organisée, collectivisme obligatoire et nouvel ordre social. Mais certaines femmes sombrent dans la folie après la perte de la notion du temps et de leur féminité (leurs menstruations ont disparu).

 

Mon avis

Un premier roman extraordinaire, à la fois réaliste et surréaliste, que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire et que j'ai conseillé à tous autour de moi !

 

[Répertorié sur Blog-O-Book.]

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

levraoueg 31/03/2009 21:00

Ca a l'air très original ! Et comme il est dans la sélection du Prix des lecteurs du Télégramme, je vais peut-être me laissée tenter !

Catherine 31/03/2009 23:41






Un de mes romans préférés en 2008. Et j'en connais pas mal qui l'ont lu et qui l'ont adoré !



Pascale 25/10/2008 12:38

J'ai beaucoup aimé ce livre, l'humour qui se mêle au tragique, et une galerie de personnages attachants et hauts en couleur :-)

Catherine 25/10/2008 12:47



Oui, c'est vrai, aucun personnage n'est laissé sur la touche, ce qui les
rend tous attachants. Pascale, je vais faire un tour sur ton blog, bon weekend ! PS : Ton commentaire est le 60ème.



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -