Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 07:24

Aux heures impaires est une bande dessinée d'Éric Liberge parue en septembre 2008 chez Futuropolis en collaboration avec Le Louvre et les éditions du Musée du Louvre (72 pages, 16 €, ISBN 978-2-7548-0168-3).

 

Éric Liberge est né en 1965. Il dessine depuis l'enfance mais ne commence sa carrière qu'en 1990 dans des fanzines. Il a dédicacé Aux heures impaires à son frère Nicolas, qui est sourd, ainsi que son épouse et tous ceux qui vivent dans le « monde du silence ». Plus d'informations, une vidéo et des extraits sur son site officiel.

 

Un lundi de septembre, un jeune homme se fait sévèrement réprimander par un gardien du Louvre parce qu'il mange un sandwich dans une galerie de peintures (il n'est d'ailleurs pas le seul à manger, voyez le couple page 7). Bastien, bien que sourd, est costaud et ne se laisse pas faire, il restera là car il a rendez-vous pour un stage, qui semble d'ailleurs compromis vu son attitude peu engageante, son look punk et le fait qu'il ne se rappelle plus à qui il doit se présenter... Mais il rencontre Fu Zhi Ha qui est également sourd et qui lui propose de travailler avec lui la nuit.

C'est qu'il se passe de drôles de choses au musée la nuit, en particulier pendant les heures impaires ! Fu Zhi Ha soigne l'âme des oeuvres grâce à divers instruments.

La copine de Bastien pense qu'il est fou d'avoir accepté ce travail de veilleur de nuit alors qu'elle l'avait recommandé pour un vrai stage nécessaire à ses études d'Histoire de l'Art. Elle se met en colère contre lui et la dispute dégénère.

Bastien vit dans son univers et croit que le monde entier le rejette c'est pourquoi il s'emporte régulièrement et a même des accès de violence ce qui peut lui coûter sa place au musée. Mais il veut que Fabrice, le conservateur lui face confiance. Après la mort de Fu Zhi Ha, Bastien doit faire face à des situations qu'il ne connaît pas.

 

Bien que certains dessins soient un peu confus (pour montrer la confusion qui règne dans l'esprit de Bastien ?), j'ai bien apprécié cette bande dessinée fantastique et poétique et j'ai trouvé que le héros était attachant. De plus le langage des signes est montré de manière vivante.

À la fin de l'ouvrage, il y a un intéressant dossier intitulé Brève histoire de la surveillance au musée du Louvre.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans bande dessinée Art
commenter cet article

commentaires

Pascale 13/11/2008 10:59

Ce livre me fait penser à "Période glaciaire", des mêmes éditeurs, une BD de science-fiction où dans un futur lointain une expédition scientifique découvre le musée du Louvre enfoui sous la glace. J'ai écrit un petit billet dans mon blog à ce sujet. Je note les références de celui-ci.

Catherine 14/11/2008 00:37



Je ne connais pas cette BD mais de la SF comme ça, le sujet m'intéresse
!



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -