Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 08:07

GrandeLibrairie

Dans La grande librairie diffusée en direct et en public sur France 5 le jeudi 6 novembre, François Busnel parle de « la puissance de la littérature » suite à l'élection de Barack Obama aux États-Unis, et nous « emmène faire le tour du monde » avec ses invités, des écrivains voyageurs. Michel Le Bris et Atiq Rahimi sont tous les deux sur la liste finale du Goncourt (d'ailleurs attribué hier à Atiq Rahimi). Érik Orsenna lui était parti au Togo avant de recevoir le Goncourt et s'était dit « ça y est, je n'y penserai plus ». Au programme aussi une visite chez Ian McEvan à Londres.

 

AvenirEauOrsennaPortrait en images d'Érik Orsenna, docteur en économie, professeur à la Sorbonne et à Normale Sup, ancien conseiller culturel de François Mitterrand, prix Goncourt en 1988 avec L'exposition coloniale, élu en 1998 à l'Académie Française (fauteuil 17, celui précédemment occupé par Cousteau). Il paraît qu'il a un petit côté Tournesol, en tout cas les questions scientifiques le passionnent, il se nourrit de tout (« un conteur, c'est une tour dont toutes les fenêtres sont ouvertes et qui laissent le vent passer ») et il pense que chacun doit avoir un semblant de culture scientifique. Après son voyage au pays du coton, voici son enquête sur L'avenir de l'eau : il n'y a pas selon lui de crise globale de l'eau mais plusieurs crises régionales et les conflits s'accumulent, sont de plus en plus violents à cause de la pression démographique. L'eau étant « le miroir de nos contradictions », il préconise un retour à la géographie et à la solidarité régionale.

 

Le palmarès des ventes de la semaine est bousculé par les livres fantastiques et les premiers prix : Médicis pour Là où les tigres sont chez eux de Jean-Marie Blas de Roblès (invité la semaine prochaine) et Fémina pour Où on va, papa ? de Jean-Louis Fournier. Première place pour Révélation de Stephanie Meyer (4ème tome de Fascination, une série à succès commencée en 2005), deuxième place pour Ritournelle de la faim de Jean-Marie Gustave Le Clézio, troisième place pour Un monde sans fin de Ken Follett (la suite des Piliers de la terre) et quatrième place pour Courir de Jean Échenoz.

 

Portrait en images d'Atiq Rahimi, écrivain et cinéaste né en 1962 dans une famille afghane francophile, étudiant au lycée franco-afghan de Kaboul en 1973, exilé au Pakistan en 1984 puis en France en 1985 où il étudie la communication et l'audiovisuel (Sorbonne). En 2005 il adapte au cinéma son premier roman Terre et cendres, un film tourné en Afghanistan. Il est aussi un photographe « onirique, porté sur le rêve ». Syngué sabour, pierre de patience est le premier roman qu'il écrit directement en français. Jeune, il a lu les écrivains étrangers d'abord en persan, puis Les Misérables de Victor Hugo à 14 ans. Quelle choc pour lui qui ne nomme pas les personnages, les choses et qui parle de la folie, de l'intégrisme sans les nommer. Selon Orsenna, il est le « génie de l'évocation ». Rahimi pense qu'il existe 3 sortes de langues : les grammaticales comme l'allemand, les fonctionnelles comme l'anglais, et les rhétoriques comme le persan et le français qui permettent de « dire la même chose de plusieurs manières ». Je suis d'accord avec lui. En 2002, après la chute des talibans, il retourne en Afghanistan et se rend compte qu'il doit écrire dans une autre langue pour ses livres en chantier. La pierre de patience est dans la pensée populaire afghane, iranienne et tadjike, les gens parlent, ils « déversent sur elle », la pierre écoute puis éclate et les gens sont libérés de leurs malheurs, de leurs souffrances. Le roman est un huis-clos entre une femme et son mari qu'elle n'a vu que quelques semaines en 10 ans de mariage : devant le corps de son époux, la femme prie silencieusement puis se révèle et raconte son passé, ses secrets. L'islam interdit les objets fétiches mais les croyants vénèrent la Kaaba à La Mecque, qui ne serait qu'une énorme pierre de patience. Rahimi veut parler des femmes afghanes comme de toutes les femmes, il cite en exemple des poèmes pachtounes érotiques écrits par des femmes (anonymes). Question d'Orsenna : « Et si la pierre de patience était la planète entière et à la fin, elle va éclater » ?! Rahimi pense que « toute histoire exige un sacrifice », oui mais de qui ?

 

« Cap sur Londres à la rencontre de Ian McEwan » pour parler de son nouveau roman, Sur la plage de Chesil, une critique au vitriol de l'Angleterre des années 60. « C'est l'histoire d'une nuit de noces qui tourne au cauchemar » car les jeunes mariés, vierges, n'y connaissent rien du tout au sexe et c'est le désastre. L'auteur a un grand cahier, il s'assoit à son bureau, note ses idées puis écrit son roman. Ici, les deux personnages sont Edward issu des classes moyennes inférieures et Florence des classes moyennes supérieures un peu bohèmes. Edward tombe amoureux et découvre le monde de Florence, la bonne nourriture. C'est la rencontre entre deux branches de la société anglaise. La musique est importante aussi, Florence est violoniste, elle aime Mozart, Edward n'aime pas la musique classique, il aime le rock et le rhythm and blues. Elle est dévorée par son ambition de diriger un quatuor à cordes, lui rêve de lui faire aimer le rock mais elle ne comprend pas cette musique. Leurs goûts musicaux différents reflètent le gouffre qui les sépare, le malentendu qui crée les tensions. McEwan pense qu'il pourrait situer ce roman à notre époque malgré l'omniprésence du sexe au cinéma, dans les magazines, partout.

 

« Retour sur le plateau de La grande librairie », avec les pronostics des libraires pour le Goncourt : 3 libraires citent Un chasseur de lion d'Olivier Rolin (j'avoue que je l'ai commencé il y a 3 ou 4 semaines et que j'ai du mal à le finir...), 2 libraires citent Là où les tigres sont chez eux de Jean-Marie Blas de Roblès (ma préférence va à ce roman ainsi qu'à Une éducation libertine de Jean-Baptiste Del Amo), d'autres sont cités une fois : Où on va, papa ? de Jean-Louis Fournier, Syngué sabour, pierre de patience d'Atiq Rahimi, Les accomodements raisonnables de Jean-Paul Dubois et Le rêve de Machiavel de Christophe Bataille.

 

BeauteMondeLeBris.gifPortrait en images de Michel Le Bris, né à Saint Malo, écrivain voyageur, vieux loup de mer breton, fondateur de La cause du peuple avec Sartre en 1970, passionné de jazz, de littérature de voyage, créateur du Festival Étonnants Voyageurs il y a 20 ans. Son roman (qui n'est que le deuxième sur une trentaine de livres), La beauté du monde raconte l'histoire de Martin Johnson et de son épouse Osa. Martin Johnson est une légende des années 20, un aventurier mystérieux hanté par Jack London. Il a pris des milliers de photos en Afrique, en particulier au Kénya, découvrant des territoires encore inconnus. Il est l'inventeur du cinéma animalier. Son épouse, Osa, qu'il avait enlevée alors qu'elle avait 16 ans et qui voyageait avec lui, est devenue tireuse d'élite : elle abattait les animaux qui chargeaient pendant que Johnson les filmaient. À cette époque, il y avait une prise de pouvoir de la jeunesse et des femmes à New York, avec la création artistique, le jazz et le jungle jazz, etc.

 

L'émission se termine avec quelques questions de téléspectateurs. « Si vous ne deviez garder qu'un seul livre d'un écrivain voyageur » : L'usage du monde de Nicolas Bouvier pour les trois auteurs. Atiq Rahimi a-t-il déjà reçu des menaces ? « Non, pas encore ». J'aime la conclusion de Michel Le Bris : « se perdre soi, pour se trouver, trouver l'étranger en soi, l'autre en soi » et le dessin de Jul sur « la littérature, une arme de construction massive » !

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans émission littéraire
commenter cet article

commentaires

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -