Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 07:13

Sacha est une bande dessinée de Charles Berberian parue aux éditions Cornélius dans la collection Raoul (n° 20) en janvier 2009 (168 p, 18 €, ISBN 978-2-915492-73-6).

 

Pour vous donner l'état d'esprit de cette très jolie bande dessinée, je préfère vous citer un extrait de la présentation de l'éditeur.

« En 1977, la sonde Voyager emporte dans l'espace un enregistrement des bruits de la Terre. On y entend la pluie et les oiseaux, Beethoven et Chuck Berry, mais aussi les battements de cœur d'une jeune femme, Ann Druyan.

Sacha rassemble quelques spécimens de notre zoo terrien : un matou massacré, un monstre bien vivant, un moineau moraliste, un musicologue misanthrope, une mère et son marmot, ainsi qu'un miséreux qui rêve du musée Grévin.

Par méchanceté, par curiosité ou par hasard, le tourbillon de la vie les entraîne jusqu'au fond ; certains se laissent couler... [...] ».

 

Dans cette bande dessinée, vous entrerez dans l'intimité de plusieurs personnages qui ne se connaissent pas mais qui vont se croiser, se recroiser, se décroiser.

Tout commence avec Sacha, le chat, un pacha oui ! Dont les dernières paroles sont « La vie est trop courte pour supporter ce genre de choses ! ».

Traumatisés par l'accident, les deux témoins : un bâtard mi-chien mi-chat, et son compagnon, un moineau philosophe cynique.

Des humains, un peu paumés... Irène, une jeune femme de la campagne fraîchement arrivée à Paris avec son bébé et son mari, Pierre, fauché comme les blés. Mais après la disparition de celui-ci, elle est recueillie avec le nourrisson par un musicologue chez qui elle fait la bonne. Le musicologue, qui n'est autre que le propriétaire de Sacha, vit seul dans une immense maison depuis la mort de sa mère et il a un sale caractère.

Le chien-chat espère entrer dans la maison (« une super baraque ») et avoir la belle vie qu'avait Sacha mais n'étant qu'une bestiole toute moche, comment pourra-t-il remplacer Sacha dans le cœur de son maître ?

Pierre, parti de son côté chercher du travail, a perdu son chemin, sa compagne, son enfant... Sa dignité ? Mais il a un rêve : le musée Grévin !

 

C'est parce que j'aime les chats que j'ai au départ voulu lire cette bande dessinée. J'ai apprécié les dessins en noir et blanc, l'ambiance, l'irruption de la musique (classique mais je crois que Berberian est fan de rock), la lucidité du propos, la vision désenchantée de Berberian sur l'humain, le couple, la vie. Un album triste à lire en écoutant... Beethoven ou Chuck Berry !

 

Si vous voulez des informations sur Berberian, vous pouvez visiter le site qu'il tient avec Philippe Dupuy  (dont j'ai déjà chroniqué Hanté) puisque le duo Dupuy-Berberian publie souvent à 4 mains.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans bande dessinée
commenter cet article

commentaires

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -