Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 19:45

Cadavre d'État est un roman de Claude Marker paru en juin 2009 aux éditions Carnets Nord (401 pages, 18 €, ISBN 978-2-355360244).

 

Je remercie Suzanne de Chez les Filles et les éditions Carnets Nord de m'avoir envoyé ce polar de l'été.

 

L'auteur

Claude Marker est le pseudonyme d'une personne qui souhaite garder l'anonymat et qui connaît très bien le monde des hommes politiques et des hauts-fonctionnaires.

 

Le livre

Hubert de Vaslin, un conseiller de Matignon chargé de mission auprès du Premier ministre, est mort dans le bureau de Rebière, avec qui il vient de parler au téléphone. C'est Jean-Marc Ledauchy envoyé par Rebière (occupé au restaurant avec des élus anglais), qui trouve le corps, avec Marcel Dauran un surveillant de nuit.

Plutôt que de déranger Rebière au restaurant, Ledauchy contacte Michèle Billetot, directrice de cabinet du Premier ministre, Dominique Neyrac. « Écoutez bien, Jean-Marc, commence Mich. Évidemment, il est exclu que quelqu'un trébuche sur le cadavre d'un conseiller de Matignon dans un bureau de l'Intérieur. Donc, une équipe va déplacer le corps. Naturellement, vous ne serez plus dans votre bureau lorsque l'équipe arrivera. » (page 35). Le corps de Vaslin devient un « cadavre d'État ».

Quelques heures après, le mort est découvert dans une voiture sur le parking isolé d'un Consorama par un gardien qui faisait sa ronde habituelle.

C'est la commissaire Coralie Le Gall qui est chargée de l'enquête, qu'elle va mener avec Zacharie, son « deuxième lieutenant. Lui, il est au ras du sol, noiraud, un peu chauve et un peu gras, franchement laid, mais intelligent, pointu, acéré, et d'une gentillesse qui touche à la sainteté. » (page 42).

Mais qu'est-ce qui a poussé Coralie Le Gall à devenir flic ? Son père, un haut-fonctionnaire escroc ? Le pourri qui a tué son fils ?

 

Mon avis et quelques extraits

J'ai plus l'habitude de lire des romans policiers et des thrillers que des polars et j'ai eu un peu de mal avec le vocabulaire employé (poch, chtib, foutbol, gardav, Pipeul, djînes, chêqueupe, tolkie, keskimank, proc, loqdus, troujasse, champe, interviou, craspèque, tévé, piègeacs, dircabs, klînex, dîle, spîdée, backroume, stèque, zoumant, macchab, blousy...). Pour dire que Le Gall aime et défend la langue française, j'ai trouvé tous ces mots bizarres, incongrus. Mais c'est un bon polar politique, avec une sacrée dose d'action, une pointe de romantisme (sa relation avec Jean-Marc Ledauchy) et c'est plein de sous-entendus comme « Un nabot, le fou à grelots qui aurait usurpé la place du souverain » (page 62) ou d'humour comme « Aurai-je jamais l'occasion de lui donner mon opinion sur les politichiens, les ponctionnaires, les diplotames (vocabulaire de Charles de Gaulle » authentique, historique !) » (page 66) ou de phrases pas politiquement correctes comme « Moi, dans l'incohérence de pensée et la confusion morale qui sont en train de faisander mon pays, je veux garder l'esprit clair, le regard net, et j'affirme mes préférences : les braves gens, et pas les barbares ; la grand-mère, et pas le loube. Une fois pour toutes, j'ai fait mon choix. Ne pas choisir, c'est prendre parti pour le violent. Car on ne peut pas protéger à la fois la victime et le sauvage qui la tabasse. Désolée d'être si mal élevée ! Que ceux qui doutent de ma vision tranchée du monde viennent avec moi dompter les fauves. J'embauche. » (pages 76-77).

À lire si vous aimez les polars ou la politique ou les deux !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mango 11/07/2009 11:13

Oui pour le sujet, non pour la langue, en fin de compte, pourquoi pas?

Catherine 11/07/2009 12:28



Décidément, j'ai l'impression que le style et surtout le vocabulaire de ce polar va faire « couler beaucoup d'encre » cet été !



belledenuit 11/07/2009 10:14

Je l'ai reçu et lu également et si bien aimé (même si je ne suis pas spécialement polar). J'ai été aussi un peu dérangée par la francisation des termes anglais. J'ai trouvé ça un peu déplacé. Mais bon, on fait avec et ça ne change pas la donne sur le fait que c'est quand même un bon bouquin.

Catherine 11/07/2009 12:26



Voilà, je suis du même avis que toi !



Nag 11/07/2009 08:46

Moi je n'ai pas du tout accroché... j'ai trouvé que ça soutenait un peu la thèse des "tous pourris", un peu facile, pas très crédible... et je n'ai pas accroché au vocabulaire, comme toi! Mais bon, ya de l'action... ça peut plaire, je l'ai tout de même lu en entier...

Catherine 11/07/2009 12:25



Je pense que pour apprécier vraiment un polar, il faut être habitué, je veux dire qu'il y a une culture polar, avec le style, le vocabulaire, les idées, etc. Je
préfère tout de même les romans policiers et les thrillers !



Neph 10/07/2009 23:03

J'ai vraiment été trop rebutée par le langage, en ce qui me concerne ! Et pourtant, j'aime les polars...

Catherine 11/07/2009 12:23



Ces mots ne sont pas à toutes les pages non plus, ils m'ont un peu dérangé parce que parfois je me demandais ce qu'ils voulaient dire et puis je m'y suis « habituée »
! L'histoire est quand même bien menée donc je voulais aller au bout malgré les bizarreries du vocabulaire.



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -