Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 06:10

Si loin de vous est un roman de Nina Revoyr paru aux éditions Phébus en mai 2009 (376 pages, 23 €, ISBN 978-2-7529-0366-2). Il existerait une autre couverture (image ci-dessous à droite) ? The age of dreaming (2008) est traduit de l'américain par Bruno Boudard.

 

Née au Japon, d'une mère japonaise et d'un père américain, Nina Revoyr connaît les deux cultures japonaise et américaine puisqu'elle a grandi à Tokyo et dans le Wisconsin. Elle vit actuellement à Los Angeles et a déjà écrit 3 romans dont le roman policier, Southland paru aux éditions Phébus en 2007.

 

Septembre 1964, Jun Nakayama est contacté par Nick Bellinger, un jeune journaliste qui écrit sur les stars du cinéma muet. Après avoir refusé deux fois de lui parler, Jun accepte de le rencontrer. Il va alors livrer ses souvenirs, et quels souvenirs !

Junichiro Nakabayashi a quitté sa ville natale de Nagano pour étudier l'anglais et la littérature (anglaise, française et russe) en Amérique, dans le Wisconsin. Durant les 4 ans qu'il a passé aux États-Unis, sa famille au Japon a changé : son père est mort, son frère aîné s'est marié et est devenu père, sa sœur a terminé ses études et il est temps qu'elle se marie, son jeune frère est un adolescent rebelle et sa mère attend avec impatience son retour pour gérer tout ça. Mais au printemps 1911, avant son retour au pays, Jun passe quelques jours à Los Angeles avec son ami John Yamada : c'est là que son destin bascule et sa vie en est transformée comme il ne l'aurait jamais imaginé. Jun devient metteur en scène et acteur pour le Théâtre de Little Tokyo : L'indifférence de la mer, L'impasse, Les hirondelles, Futilité, L'ombre de la montagne. Il est remarqué par l'actrice japonaise Hanako Minatoya et le producteur William Moran. C'est comme cela que Junichiro Nakabayashi, à peine 21 ans, va devenir Jun Nakayama, une grande vedette du cinéma muet dans les années 10 et 20 : Le dernier combat, Jamestown junction, Tour de passe-passe, Dernier combat, Noble serviteur, L'archiviste... Il a arrêté volontairement sa carrière en 1922.

À travers ses souvenirs, c'est aussi l'histoire de Hollywood, sa transformation « de terre agricole, [...] en une métropole grouillante d'activité », les débuts du cinéma, les acteurs, les réalisateurs, les films, les restaurants, les soirées...

 

Il y a tellement de choses intéressantes et de belles phrases dans cet ouvrage que je ne sais lesquelles choisir !

« Lorsque j'eus vent de l'ouverture prochaine du Temple du cinéma muet, j'aurais dû me douter que quelqu'un se lancerait à ma recherche, mais je fus néanmoins surpris par le coup de téléphone du jeune homme hier matin. » (page 11, première phrase du roman).

« La grande ironie de ma réussite dans l'univers du cinéma, c'est que je n'ai jamais cherché à devenir comédien. » (page 30).

« Nous étions tous ravis d'être là. Nous vivions les balbutiements de quelque chose de totalement neuf, quelque chose d'extraordinaire, et en avions tous conscience. » (page 52).

 

Autant dire que j'ai adoré ! C'est pourquoi je remercie Suzanne de Chez les Filles et les éditions Phébus de m'avoir envoyé cet ouvrage. Si, comme moi, vous aimez le cinéma, les Japonais et les destins extraordinaires, jetez-vous sur ces souvenirs hors du commun délivrés avec une délicatesse et une retenue toutes japonaises !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex-Mot-a-mots 25/08/2009 21:32

Et encore une bonne critique pour ce livre...

Catherine 26/08/2009 00:09



Franchement, c'est de la belle littérature, c'est bien écrit et c'est passionnant !



sylire 25/08/2009 18:39

Une très belle lecture pour moi aussi et la fin m'a encore plus transportée que le début !

Catherine 26/08/2009 00:08



Ah, tant mieux !



Theoma 25/08/2009 10:10

Ah ! Voici un avis positif. Ce roman provoque toute sorte de réactions. En te lisant, je me réjouis de le lire bientôt !

Catherine 25/08/2009 11:41



En fait, je ne l'ai pas encore terminé (comme je le disais juste avant à Keisha), mais je l'ai reçu il y a déjà un bout de temps et ce que j'ai lu m'a vraiment
enthousiasmée donc j'ai voulu poster mon article pour que ça ne traîne pas trop. J'ai effectivement lu des critiques comme quoi c'était nul, long, ennuyeux..., comme quoi l'acteur était
prétentieux..., eh bien, je ne suis pas du tout d'accord, et je pense que c'est tout simplement une méconnaissance du comportement japonais ! Mais chacun ses goûts et je te laisse le lire et te
faire ta propre opinion : bonne lecture !



keisha 25/08/2009 07:58

Un bout de temps que je l'ai reçu!!! Et toujours pas lu! A cause des vacances finalement. Mais les billets lus donnent bien envie. Pour septembre!

Catherine 25/08/2009 11:36



Moi aussi, je l'ai reçu il y a plusieurs semaines et déjà, je n'ai pas pu le commencer tout de suite... Donc j'ai préféré publier mon article même si je ne l'ai pas
encore fini !



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -