Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 02:32

Le rendez-vous de Rangoon est un roman d'Évelyne Dress paru aux éditions Alphée - Jean-Paul Bertrand le 20 août 2009 (303 pages, 20 €, ISBN 978-2-7538-0-180-7) dans la collection éditeurs et auteurs associés (édition participative).

 

C'est mon premier livre de la rentrée littéraire et je le lis donc dans le cadre du challenge 1 % de la rentrée littéraire 2009.

 

Évelyne Dress, qui aime se mettre dans la peau de ses personnages, aurait elle-même fait le voyage en Birmanie et vécu quelques événements de ce récit toutefois fictif. Vous en saurez plus sur cette romancière, actrice, artiste peintre et réalisatrice (un film dans les années 90) sur son site officiel.

 

Thérèse Ornstein a 33 ans et envoie tout balader, son travail d'animatrice à la télévision, sa mère qui ne l'a jamais aimée et dont le médecin lui a demandé de décider de la garder en vie ou de la débrancher, son bel appartement parisien qu'elle met en vente, sa judéité qu'elle a du mal à assumer (son père qu'elle a perdu enfant pratiquait le Talmud en cachette).

Sur un coup de tête, elle part à l'autre bout du monde, et l'autre bout du monde c'est Rangoon en Birmanie. Elle ne connaît absolument rien sur ce pays et y débarque sans argent (sauf 5 000 € qu'elle doit remettre à San San Tweh, une dissidente politique qui a reçu un prix de Reporters sans Frontières et qui vient de passer dix ans en prison).

Dès son arrivée, elle est confrontée à la chaleur étouffante de la capitale, aux soldats armés qui surveillent tout, et rencontre quelques expatriés français et anglais dont certains sont mariés à des femmes birmanes.

N'ayant pas les moyens de rester à l'hôtel Strand et ne voulant pas abuser de l'hospitalité de James Olivier Buckingham (Mr B) un tantinet envahissant, Thérèse, surnommée Mi Win Wa par ses nouveaux amis, est hébergée dans une magnifique demeure appartenant à Robert Masset et louée par un certain Tony qui a disparu il y a 8 mois.

Ayant lu par hasard le journal du jeune homme et fait la connaissance de Thaung Shew, un enfant de 5 ans que Tony (son vrai nom est Antoine Trasimène) avait recueilli, Thérèse décide de partir dans le nord, au pays des Karen, pour le retrouver : elle est tombée amoureuse de lui sans même le connaître ou l'avoir vu ! Là, elle découvre une mission avec la petite église du père Hyginus Soe, un dispensaire géré par le docteur Marc Granger (déjà rencontré à Rangoon) et le village de Wan Sing où les habitants cultivent des fleurs qu'ils cueillent la nuit.

Dans quoi s'est-elle lancée ?

 

Je remercie Gilles Paris et Marina de m'avoir envoyé ce livre. Je pensais avoir affaire à un simple roman d'amour et j'ai eu l'agréable surprise de lire un beau roman d'aventure, avec de l'exotisme et une jolie romance, mais aussi des informations intéressantes sur la Birmanie judicieusement disséminées tout le long du récit (météo, comportement des Birmans, monnaie, vêtements, Bogyoke Market le bazar de Rangoon, nourriture, thé, cheerot le tabac birman, toddy la boisson alcoolisée, histoire, minorités ethniques, politique, bouddhisme...). La carte de la Birmanie et la bibliographie conséquente sont bien utiles. Par contre, je n'aime toujours pas que les notes se retrouvent expliquées dans un glossaire en fin de livre, je préfère que l'explication soit en bas de la page concernée...

 

« Le beau n'a pas de frontière, il se glisse partout, même dans les endroits les plus reculés [...]. » (page 114)

 

PS du 24 septembre : note de lecture publiée ce jour sur Chroniques de la rentrée littéraire 2009.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mariel 06/10/2009 18:04


Comme je viens de l'écrire sur mon blog, j'ai beaucoup de mal à achever la lecture de ce roman... Je ne sais pas pourquoi, car j'aime bien le sujet...


Catherine 06/10/2009 19:35



C'est dommage... Comme je l'ai déjà dit, je n'attendais rien de spécial de ce roman et j'ai été agréablement surprise car il est bien écrit et j'ai appris de
nombreuses choses sur la Birmanie.



Géraldine 28/09/2009 11:00


Ca y'est, j'ai terminé ce livre et suis plutôt décue. Je publie demain sous ce lien
http://cdcoeurs.over-blog.net/article-36608335.html


Catherine 28/09/2009 12:00



Oui, c'est ce qui arrive,  souvent, quand on en attend trop... Lorsque je l'ai reçu, je me suis dit que c'était un simple roman d'amour et d'aventures
exotiques que j'aurais vite lu et je n'en attendais pas plus ! C'est ce qu'il est, bien sûr, un roman d'amour et d'aventures mais il y a eu le petit truc qui m'a accrochée, le fait que l'histoire
se déroule en Birmanie (dépaysement), l'écriture fluide (facilité de lecture), les informations sur ce pays finalement peu connu disséminées tout le long du roman (le côté instructif), et même
l'histoire abracadabrante et les obsessions de Thérèse se comprennent puisqu'il s'agit en fait d'une fiction (mais je pense que certains Français ont ce genre de comportement à l'étranger).
J'espère que tu n'es pas trop déçue quand même .



Tiphanya 05/09/2009 14:28

Ce livre a l'air très intéressant. J'essayerai d'y jeter un oeil si je le croise par hasard (objectif PAL en cour, je tente de limiter les découvertes intéressantes).

Catherine 05/09/2009 18:31



Il vaut le coup : exotique, romanesque, mais ancré dans l'époque moderne avec le comportement des étrangers en Birmanie et les problèmes que rencontre la
Birmanie.



Edelwe 04/09/2009 19:48

Tentant! je le note donc!

Catherine 04/09/2009 22:25



Je sens que ce livre va plaire parce qu'il est bien écrit, qu'il se lit vraiment agréablement et que l'action se situe en Birmanie, un pays peu connu et dont on est
peu habitué d'entendre parler.



Géraldine 04/09/2009 19:00

Il me branche tellement ce livre que je viens d'envoyer un mail à Gilles Paris pour voir si je pouvais aussi le recevoir.

Catherine 04/09/2009 22:22



J'espère que tu le recevras et que tu l'apprécieras !



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -