Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 23:49

L'empreinte du renard est un roman policier du Malien Moussa Konaté paru chez Fayard noir en février 2006 (265 pages, 17 €, ISBN 978-2-213-62682-6).

 

J'ai tellement aimé La malédiction du Lamantin (qui se passe chez les Bozos) que j'ai voulu lire rapidement cette empreinte du renard (qui se passe chez les Dogons) et que je ne résiste pas à l'envie de vous poster cette note de lecture tout de suite !

 

Pigui, près de la falaise de Bandagaria, est un village Dogon. Alerté par sa jeune sœur Yalèmo, Yadgè doit se battre contre son meilleur ami Nèmègo qui a couché avec sa fiancée Yakoromo. Le jeune homme qui est en tort doit mourir pour réparer les honneurs qu'il a salis. De son côté, la mère de Yadgè a consulté Kodjo, le devin à tête de chat qui a lu dans les empreintes de renard : « [...] la paix quittera cette maison pour longtemps. À sa place, il y aura du sang, beaucoup de sang. Ce sang se répandra dans tout le village. Tout cela durera longtemps. » (page 33). Le lendemain matin, sur la table de pierre suspendue au-dessus du vide, le combat ne se passe comme prévu...

Bamako, capitale du Mali, le commissaire Habib Kéita et son jeune assistant Sosso Traoré de la Brigade criminelle sont appelés dans le bureau d'Issa, ami d'enfance de Habib, devenu conseiller du ministre de la sécurité intérieure. Ils sont envoyés à Pigui pour enquêter sur plusieurs morts.

Le quotidien de Bamako et de la brigade, la vie de famille du commissaire avec son épouse Haby, une institutrice, et leurs enfants. Beaucoup d'éclats de rire. Puis le déplacement à Pigui.

« Je crois qu'on va bien s'amuser au pays dogon, ironisa le commissaire sans transition. Avec un adolescent comme maire, des assassinats sans auteur et sans arme, le tout dans un environnement irrationnel, c'est du plaisir. » (page 65).

S'amuser ? La personne suspectée par les gendarmes sur place est Djènè Kansaye, l'oncle de Yadgè, mais Habib pense qu'il est innocent. L'enquête ne sera pas très longue (quelques jours) mais elle sera difficile et Sosso manquera se faire tuer deux fois par des serpents...

 

J'ai beaucoup aimé cette enquête. Les Dogons sont vraiment différents des Bozos mais ils ont aussi leur propres traditions et leur justice. En fait ils se contre-fichent d'un pouvoir central qui ne les concerne pas et qui ne connaît rien à leurs ancêtres, leur honneur et à la vie qu'ils mènent. Malheureusement les jeunes se laissent séduire par l'argent et les sirènes du monde moderne, monde qu'ils ne connaissent pas et qu'ils ne comprennent pas mais qui les attirent pour leur perte.

 

Phrases intéressantes

Le commissaire Habib : « Quand j'étudiais en France, je ne dédaignais pas le bon vin rouge, d'autant plus que je vivais dans le Bordelais. Mais, une fois ici, j'ai dû me reconvertir à l'eau, pas toujours potable, du reste. » (page 110).

Le gendarme Ouologuem à Sosso : « Tu sais, on étouffe dans ce pays. Toutes ces coutumes, cette religion, ces contraintes, on en a marre. Nous, on est jeunes et on veut vivre. [...] Je ne cherche qu'une chose : être riche et foutre le camp. Pour les autres, c'est pareil. » (page 137).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Géraldine 08/09/2009 22:33

Un polar qui se passe chez les dogons ! Je note. Dans un premier temps, un livre coûte moins cher qu'un voyage !

Catherine 09/09/2009 02:06



L'empreinte du renard et La malédiction du
Lamantin se passent tous les deux au Mali, le premier chez les Dogons, le deuxième chez les Bozos et ce sont de très bons romans.



Armande 07/09/2009 18:49

C'est un roman policier qui m'a séduite : découvrir les Dogons a été une expérience enrichissante. Je voulais aussi te signaler que je viens de faire paraître sur mon blog le dernier article pour le défi policier.

Catherine 07/09/2009 20:49



Lis maintenant La malédiction du
Lamantin, dans lequel tu découvriras les Bozos. Ça y est, tu as terminé le défi, félicitations ! Je m'occupe de ton dernier article (il se mettra en ligne vers la fin de la semaine prochaine)
et si tu souhaites poster des notes de lecture hors-défi, n'hésite pas à me le dire.



Manu 07/09/2009 10:14

Si je veux découvrir un polar africain, ce sera avec cet auteur !

Catherine 07/09/2009 15:56



Alors, lis d'abord L'empreinte du renard et ensuite La malédiction du Lamantin. Bonnes lectures !



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -