Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 13:11
Cette année, au 27e Salon du Livre de Paris qui se déroule du vendredi 23 au mardi 27 mars au Parc des Expositions de Versailles, l'Inde  - qui célèbre ses 60 ans d'indépendance - est l'invitée d'honneur avec 30 auteurs présents. L'Inde est un pays qui fascine mais je n'ai malheureusement pas l'occasion d'aller à ce salon littéraire... Pour tous ceux qui sont dans le même cas que moi, je souhaite mettre en ligne une chronique de lecture d'un livre indien que j'ai aimé. Je sais qu'il y a une polémique dans le monde de l'édition indien parce que les éditeurs préfèrent publier des auteurs écrivant en anglais plutôt qu'en hindi ou dans une autre langue du pays. Évidemment, ces romans écrits en anglais peuvent facilement être vendus dans le monde anglophone sans frais de traduction ou traduits plus rapidement depuis l'anglais vers une autre langue européenne par exemple.

RabindranathTagorePourquoi ai-je choisi Rabîndranâth TAGORE ?
Parce qu'il est Prix Nobel de Littérature : en 1913, il est le premier écrivain d'Asie à recevoir ce prix.
Et puis il écrit en anglais mais aussi en bengali.
De son vrai nom Rabîndranâth Thâkur dit Tagore, naît le 6 mai 1861 à Calcutta (Bengale occidental) dans une famille d'aristocrates réformateurs : il est le fils de Debendranâth Tagore (philosophe) et le petit-fils de Dvârkânâth Tagore (fondateur de Brâhmo Samâj avec son compatriote Rammohan Roy). Il étudie à Calcutta et à Londres : il aime la littérature anglaise et la musique occidentale. Quatorzième enfant de la famille, il voit ses frères et sœurs devenir également poètes, dramaturges, romanciers ou musiciens. Son premier recueil de poèmes écrits en bengali Chants du soir (Sandhya Sangeet) paraît en 1882. Il se marie (à 23 ans), continue d'écrire (poésie et prose), partage les responsabilités religieuses et sociales de Brâhmo Samâj (avec son père) et voyage beaucoup dans le monde entier. L'œuvre de cet érudit, poète, philosophe, écrivain, dramaturge est traduite en français principalement par André Gide. Il décède le 7 août 1941 après avoir illuminé le monde comme un soleil (signification de son prénom).

Pourquoi ai-je choisi Amal et la lettre du Roi ?
Parce que ces deux nouvelles sont des drames très beaux, très bien écrits, mettant en scène deux destins tragiques : celui d'un garçon orphelin malade et celui d'une fille laide dans une famille sans fils pour perpétuer le nom.
La version que j'ai lue est parue aux éditions Gallimard en 1962 dans la collection Du Monde entier - 151 pages  ISBN 2-07026-173-5
Réédition à l'École des Loisirs en 1992 dans la collection Pastel - ISBN 2-21102-532-3

Amal et la lettre du Roi : drame en 2 actes traduit de l'anglais par André Gide
Amal est un orphelin adopté par son oncle qui ne peut engendrer. Amal pourrait être heureux mais il est malade et doit rester dans sa chambre. Il rêve d'en sortir et de voyager. Ah... si le Roi pouvait l'ordonner facteur royal, il pourrait enfin sortir et voir du pays ! Mais ce n'est que par la fenêtre de sa chambre qu'il se lie d'amitié avec quelques passants bienveillants : le laitier, le veilleur avec son gong, Gaffer qui se déguise en fakir, les enfants à qui il offre des jouets pour ne pas s'amuser seul et Sudha la jeune marchande de fleurs. Un soir pour qu'Amal s'endorme en paix, le prévôt lui fait croire que le Roi va venir le voir dans la nuit avec son médecin particulier.

Chitra : drame lyrique en 1 acte traduit de l'anglais par Nicole Balbier
Chitra, fille unique de Manipur a été élevée comme un fils : elle manipule l'arc à la perfection et peut protéger son peuple qui l'aime. Mais il lui manque la beauté alors qu'elle est amoureuse du prince Arjuna de la maison des Kurus qui vit maintenant en ermite dans la forêt. Elle réussit à obtenir des dieux, Madana (Éros) et Vasanta (dieu du printemps) d'être très belle pendant un an. Durant cette magnifique année, elle éblouit Arjuna qui oublie son vœu de chasteté. Mais qu'adviendra-t-il lorsqu'elle redeviendra ce qu'elle est réellement, d'autant plus qu'elle porte un enfant ? Arjuna lui est à la recherche de l'amour parfait et se moque de la beauté éphémère.

L'œuvre de Rabîndranâth TAGORE a été regroupée sous le titre Rabîndra Rachanavali soit 14 volumes qui ont été publiés par le Gouvernement du Bengale occidental (Calcutta) en 1961 et les nouvelles écrites en bengali ont été regroupées sous le titre Galpaguchcha en 4 volumes.
Il est possible de télécharger une quinzaine de textes en anglais sur Gutenberg.org.

Œuvres de Rabîndranâth TAGORE (malheureusement certaines parues en français sont épuisées)
À quatre voix - Amal et la lettre du Roi (1924) - Le Christ - La Corbeille de fruits (1963) - Cygne - De l'aube au crépuscule (1998) - La Demeure de la paix - Dialogues de paix - Épousailles et autres histoires (1989) - L'Esquif d'or : anthologie des œuvres poétiques (1997) - La Formation du perroquet et autres histoires (1944) - La Fugitive : poèmes de Kabir (1922) - Gora (1910) - Histoires de fantômes indiens - Inde, rêve de pierre - Le Jardinier d'amour (1919) - La Jeune lune (1923) - Lettres à un ami - Lettres de Russie (1960) - La Machine (drame en 1 acte en prose) - La Maison et le monde - Mashi (1925) - Nationalisme (1917) - Le Naufrage (1929) - Nuage et soleil (2004) - L'Offrande lyrique (1913) - Gitanjali (1913, 1971) - Paroles des hymnes nationaux de l'Inde et du Bangladesh - La Petite mariée (2004) - Quatre chapitres - La Religion de l'homme (1931) - La Religion du poète - Le Roi de la chambre sombre - Sâdhâna - Souvenirs (1917) - Souvenirs d'enfance (1964) - Le Vagabond et autres histoires : contes bengalis (1962) - Vers l'homme universel (1961).

En 1961, le célèbre cinéaste indien, Satyajit Ray a réalisé un film documentaire de 54 minutes sur Rabîndranâth Tagore et son œuvre pour le centenaire de sa naissance.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -