Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 15:25

Harmonie.jpgHarmonie est un roman de Blanche de Richemont paru aux éditions Plon en mars 2011 (249 pages, 17,90 €, ISBN 978-2-25921259-5).

 

Blanche de Richemont est né en 1978 à Paris. Son parcours ? Hypokhâgne, philosophie, théâtre, voyages, écriture.

Du même auteur : Le petit futé Tunisie (2004-2005), Éloge du désert (2004), Éloge du désir (2007), Pourquoi pas le silence (2008), Les passions interdites (2009).

Plus d'infos sur son site officiel.

 

Depuis quelque temps, Lylia Voltès fait un rêve : un homme l'appelle, il prononce un seul mot « Harmonie ».

Lylia, parisienne, 30 ans, revoit son père après dix ans d'absence. Il les avait abandonnés, elle, sa mère Isabelle et son frère Gabriel.

Lorsque la fille raconte au père son rêve, Albin lui conseille de faire comme lui il y a dix ans : d'obéir à l'appel et de partir chercher la vérité en Inde.

« Pars chercher l'homme de ton rêve. […] Je suis très sérieux. Écoute les signes. Va d'abord en Inde […]. L'Inde est une terre où poussent les âmes. Pars et laisse-toi guider. » (page 15).

De toute façon Albin se sait malade, il va mourir très bientôt, il va passer une semaine avec sa famille puis repartir en Inde.

 

Pendant ce temps, à Bénarès, dans un ashram, Atal a recueilli le vieux sorcier Balavan et cherche un disciple. L'a-t-il trouvé avec la jeune Espagnole, Paola ? Mais il souhaite avant tout connaître le mantra de Melchisédech « qui donne tous les pouvoirs ». Le Victorieux seul connaît ce mantra mais il a reconnu Albin comme disciple au détriment d'Atal...

 

Après le départ de son père, Lylia abandonne son ami, Victor Desgranges, et part aussitôt en Inde. Son frère, Gabriel, 32 ans, éditeur, qui ne veut pas la laisser seule l'accompagne. Il fera d'une pierre deux coups car un de ses auteurs, David Mattet, vit justement à Bénarès.

Je ne dis rien de leurs aventures en Inde, je vous les laisse découvrir.

Après l'Inde, Lylia se rendra en Israël, à Jérusalem, au croisement de plusieurs religions, car en Inde, il y a de nombreux Juifs qui vivent selon l'Hindouisme.

 

Je remercie Gilles Paris de m'avoir envoyé ce livre qui m'a totalement dépaysée. Un voyage en Inde...

 

Peut-être connaissez-vous un peu le Bouddhisme, spiritualité originaire d'Inde (Ve siècle) arrivée en Asie (Chine, Corée, Japon...) puis plus tard en Occident (fin XIXe). Dans ce roman, il est question d'une autre spiritualité encore plus ancienne en Inde (IIIe siècle avant JC) : l'Hindouisme, que l'on connaît très peu et qu'il peut être compliqué d'aborder car il faut faire table rase de pas mal de choses.

En tout cas, comme partout ailleurs, on comprend que jalousie = poison ! « Acquérir des pouvoirs est le pire des obstacles car l'ego se réveille, fier de ses progrès. » (page 17).

En ce qui concerne la mort et la souffrance, les visions sont vraiment différentes de celles de l'Occident. « Aucune phrase n'est digne de la mort. » (page 54). « Il n'est pas mort. Il a simplement quitté son corps. Apprenez à voir avec l'âme. […]. Ce n'est que du mental. Quatre-vingt-dix pour cent de la souffrance humaine n'est que du mental. » (page 124).

Ai-je trouvé l'Harmonie en lisant ce roman ? Je ne crois pas... Mais Harmonie se laisse bien lire et ouvre sur une autre culture, un autre monde, c'est dépaysant, parfois mystérieux et captivant, et c'est déjà pas mal.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christian D 21/05/2011 18:53



Je trouve votre billet bien écrit, mais je n'ai pas une lecture aussi favorable... Belle écriture mais intrigue peu convaincante. Je me permets de recopier mon billet car je n'ai pas de blog et
je n'ai d'autre solution pour être lu que de poster ailleurs. Merci de me donner l'occasion de partager !


Une belle écriture, que celle de B De Richemont. Un style abouti sans conteste.

Une plongée dans l'Inde mystique, a priori réaliste.

Pourtant... Ce roman aura bien du mal à convaincre, à moins de l'avoir reçu en service de presse. Une intrigue qui se veut aléborée mais qui s'éternise et comporte des longueurs ainsi que des
lourdeurs. On mélange alègrement hindouisme, magie, sorcèlerie.

Que de blabla et de détours dans ce roman à tiroirs, où de nombreux personnages disparaissent comme dans nombre de mauvais romans. La mort a bon dos. Suicides de gourous présentés comme tout
puissants, personnages peu convaincants, pris dans une sorte de folie mystique, qui aboutit toujours à des impasses. Une jeune femme qui cherche à comprendre pourquoi son père a disparu, suicidé
lui aussi. Elle tourne en rond, se laisse influencer par des mentors, eux mêmes influencés par d'autres. On est dans le rocambolesque le plus total.

Bien écrit dans la forme, assez niais dans le fond. Les afféteries de l'auteur ne parviendront pas à convaincre un esprit un tant soit peu lucide et rationnel.

Quant à la fin : une queue de poisson. Le maitre spirituel suprême s'en va, il n'a pas trouvé ce qu'il cherchait, et la vérité apparait, stupide : Il n'y avait rien à trouver. El la jeune femme
repart comme elle est venue.

Beaucoup de manières pour ne pas dire grand chose. Une belle écriture mais un ratage au niveau de l'intrigue.




Catherine 21/05/2011 20:15



Bonjour Christian, merci d'avoir partagé ta lecture ici, et il ne tient qu'à toi d'avoir un blog .



Anis 13/04/2011 13:24



Je suis toujours frappée par ces discours sur la sagesse liée à l'Inde et les réalités religieuses et sociales d'une extrême violence comme le système des castes. On peut dire après que 80 % des
souffrances sont crées par l'homme lui-même. Cela ne conduit pas vraimentnà la révolte politique. Enfin il y a beaucoup à dire sur ces images...  Je ne connais pas encore une fois cette
femme. Non, mais, j'ai l'impression d'être une parfaite ignorante, une philosophe en plus !



Catherine 13/04/2011 20:36



Mais, non, Anis, tu n'es pas une parfaite ignorante et je ne connaissais pas non plus cette auteur avant de lire ce livre. L'Inde, c'est un
pays particulier, en plus les différences sont énormes entre les différentes régions, et aussi entre les différents types de population, sans oublier que le système des castes a été aboli depuis
un certain temps déjà mais... Et ce livre, c'est juste un roman avec les idées de l'auteur .



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -