Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 23:05

EnfantNoe.jpgL'enfant de Noé est un court roman d'Éric-Emmanuel Schmitt paru aux éditions Albin Michel en avril 2004 (189 pages, 15 €, ISBN 2-226-15108-7). Il est le 4è volet du Cycle de l'invisible, le premier Milarepa étant consacré au bouddhisme, le deuxième Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, au judaïsme et au soufisme, le troisième Oscar et la dame rose, au catholicisme.

 

La guerre est finie et Joseph, 10 ans, attend à la Villa Jaune, avec le père Pons le retour de ses parents. Il se souvient de ce qui s'est passé durant ces années de guerre.

Du coup, le lecteur sait tout de suite que Joseph est en vie et va continuer sa lecture pour savoir ce qu'il a vécu pendant 3 ans.

 

Bruxelles, 1942, Joseph a 7 ans. Ses parents, Juifs, doivent se cacher et le laissent quelque temps chez le comte et la comtesse de Sully qui le font passer pour un neveu. Mais, suite à une dénonciation, il n'y est plus en sécurité et les nobles l'envoient chez le père Pons.

 

J'aime beaucoup la description du prêtre : « L'homme, long, étroit [...]. Son corps semblait immatériel, [...]. » (page 37). « En revanche, la tête jaillissait, rose, charnue, vivante, neuve, innocente, tel un bébé sortant du bain. » (page 38). Et comme il est chauve, Joseph l'associe à une pierre ponce.

 

Après une balade de 35 km à vélo, Joseph et le père Pons arrivent à Chemlay où Mademoiselle Marcelle, la pharmacienne, surnommée Sacrebleu, nettoie l'enfant et lui fournit de faux papiers Joseph Bernstein devient alors Joseph Bertin, un vrai petit chrétien de 6 ans, orphelin. Puis le père Pons le conduit à la Villa Jaune où un grand, Rudy lui sert de parrain.

 

En tout cas, Joseph est déjà très lucide : « Ce n'est pas la chance qui te manque, Rudy, c'est la cervelle. » (page 65) et « Pourquoi étais-je si excité de me rendre à la messe ? Sans doute sentais-je qu'il y avait un fort bénéfice à devenir catholique : cela me protégerait. Mieux : cela me rendrait normal. Être juif, pour l'instant, signifiait avoir des parents incapables de m'élever, posséder un nom qu'il fallait mieux remplacer, contrôler en permanence mes émotions et mentir. Alors quel intérêt ? J'avais très envie de devenir un petit orphelin catholique. » (page 38).

 

Un soir, Joseph découvre le secret du père Pons dans la vieille chapelle désaffectée. Le prêtre raconte alors à l'enfant l'histoire de Noé, « le premier collectionneur de l'histoire humaine ». (pages 94-95) et tous deux font un pacte : « Toi, Joseph, tu feras semblant d'être chrétien, et moi je ferai semblant d'être juif. Tu iras à la messe, au catéchisme, tu apprendras l'histoire de Jésus dans le Nouveau Testament, tandis que moi, je te raconterai la Torah, la Michna, le Talmud, et nous dessinerons ensemble les lettres de l'hébreu. » (page 98).

 

Ils deviennent amis, ils apprennent ensemble, ils se soutiennent mais après la fin de la guerre, Joseph retrouvera-t-il ses parents ? Pourra-t-il accepter ce qu'il est, ce que son peuple a vécu et se construire une vie normale ?

 

Ce roman est très bien écrit et d'une grande profondeur. Il véhicule beaucoup d'émotions et surtout une partie de l'histoire de l'humanité. Un véritable trésor qui m'a arraché quelques larmes (surtout ce qu'il dit à son ami, à la fin).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Luna 02/07/2011 10:55



J'ai beaucoup apprécié ce livre et encore plus la réflexion qu'il peut apporter au lecteur. Il ne parle pas d'un des sujets de littérature les plus faciles, il y a beaucoup de choses à dire et
c'est un vrai condensé d'émotions... Mais je pense que ce livre permet de faire une piqure de rappel : ça pourrait toujours recommencer : les collections du Père Ponse nous le font comprendre
sans arrêt...


A lire !


 


 



Catherine 02/07/2011 23:56



Oui, Luna, et 3 ans dans une vie ce n'est pas beaucoup mais il peut se passer tant de choses. Bon weekend .



pimprenelle 26/07/2010 22:24



Mon tout premier Schmitt mais pas le dernier!



Catherine 27/07/2010 00:06



C'est vrai que L'enfant de Noé est vraiment plaisant, bien écrit, bien construit (dommage que tous les romans d'EES ne soient pas tous comme
ça ). En tout cas, Pimprenelle, merci beaucoup pour ce challenge, et à bientôt pour Yôko Ogawa !



Soie 22/07/2010 20:26



Bonjour Catherine,


Je me suis fait un petit plaisir et je me suis achetée quelques livres. Celui-ci en fait partie.



Catherine 22/07/2010 21:35



Bonjour Soie, c'est bien de craquer de temps en temps, je te souhaite donc de bonnes lectures .



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -