Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 14:59

CoupCoeur2010.pngÀ ma bibliothèque, j'ai vu ce petit roman dans les nouveautés et j'ai sauté dessus parce que ça se déroule en Italie et que je peux le présenter dans le Giro in Italia. Je ne connaissais pas du tout et ce fut une très bonne surprise.

 

ItalieFusaro.jpgL'Italie si j'y suis est un roman de Philippe Fusaro paru aux éditions La fosse aux ours (pas de site) le 19 août 2010 (175 pages, 16 €, ISBN 978-2-35707-013-4).

 

Philippe Fusaro est né en 1971 et il est libraire. Sont déjà parus aux éditions La fosse aux ours : Colosse d'argile en 2004 et Palermo solo en 2007.

 

Le narrateur est Sandro. Il s'appelle Sandro parce que son père aimait ce poète romain d'après-guerre. « J'avais le sentiment d'avoir été touché par la grâce. » mais « Avec le temps, j'ai compris que la grâce n'était pas nette. » (page 11).

Ce soir-là, Sandro rentre chez lui et sa compagne a tout jeté par la fenêtre du 2e étage : ses vêtements, ses disques, ses livres... « Les objets de ma vie sont éparpillés sur le trottoir [...]. » (page 15).

Elle (on ne saura pas son nom, comme si elle n'était pas importante) n'en peut plus, ne sait plus où elle en est, si elle l'aime encore, a besoin de faire le point, patati, patata, et lui laisse Marino, leur fils, pour l'été.

Au même moment, le voisin écoute L'Italie de Christophe. C'est le déclic pour Sandro : il va partir avec Marino, oui, en Italie ! « Tu vas voir, ce sera super, un voyage rien que tous les deux. Entre hommes. » (page 26).

Marino : on ne sait pas son âge mais il doit avoir 8 ou 10 ans. « Marino porte son déguisement de cosmonaute malgré la chaleur. […] Ce costume, mon père l'a rapporté d'un voyage à Moscou et depuis, Marino ne le quitte plus [...]. » (page 24). De plus il discute avec un ami imaginaire qui n'est autre que le cosmonaute Youri Gagarine.

 

Je me suis dit, c'est quoi ce loser qui porte des chaussures en croco et qui conduit une Alfa Roméo Giuletta Spider ? Mais le récit est super bien écrit, Sandro est vraiment un gars attachant et Marino est mignon comme tout !

 

« Je vais conduire jusqu'où ? Je ne sais pas.

Je vais conduire jusqu'à l'aube.

Je vais conduite jusqu'à l'épuisement. »

(page 77).

 

Lyon, tunnel de Fréjus, Turin, Portofino, Lucca, Livourne, Punta Ala, Scandiano, Trieste, Cattolica, Rimini, Ascoli, Piceno, Rome, Naples, Torre del Greco, Vésuve, Positano, Mondello, Palerme, Trapani, Otrante, Sicile... Vous pouvez suivre le périple sur la carte (cliquez dessus).

ItalieCarte
« Plus nous descendons vers le Sud et moins j'éprouve l'envie de remonter. » (page 100).

« Ma place est ici, en Italie. » (page 103).

 

Sandro et Marino s'entendent comme larrons en foire et on se demande parfois qui prend soin de l'autre.

 

Puis, c'est la côte adriatique, Ostuni, Polignono a mare où ils prennent une auto-stoppeuse, Dolores qui veut se rendre à Bari d'où elle prendra le train pour Naples puis le bateau pour Stromboli. La vie de Sandro et de Marino va en être transformée.

 

C'est l'histoire d'une rupture, d'un voyage et d'une rencontre. Le récit d'une aventure exceptionnelle. D'un été qu'aucun n'oubliera ! Et d'une belle découverte pour moi ! J'ai lu ce roman peu de temps après Rosa candida et je l'ai trouvé encore plus beau, peut-être parce qu'il est plus proche de moi, de mon vécu (je connais un peu l'Italie, mais seulement le nord, Val d'Aoste, Piémont, Lombardie voire un peu plus à l'Est, et j'aimerais bien faire le même voyage qu'eux).

L'Italie si j'y suis est un beau roman que je vous conseille si vous avez envie de passer un bon moment, de rêver et de vous dépayser (eh oui, il n'y a pas toujours besoin d'aller bien loin !).

GiroInItaliaEt puis, je me demande bien si l'héroïne de ce roman n'est pas l'Italie finalement, car il y a énormément de références littéraires, musicales, gastronomiques. D'ailleurs, l'auteur cite Pensiero stupendo de Patty Pravo et j'ai voulu écouter ! « E tu, e noi, e lei, fra noi, vorrei, non so, se lei, ono, le mani, le sue, pensiero stupendo, nasce un poco strisciando, si patrebbe trattare di bisogno d'amore, meglio non dire... » (page 133-134). Ce n'est pas du tout mon style de musique mais vous pouvez écouter ce titre sur la chaîne officielle de atj72 sur YouTube.

 

Je présente ce roman pour le Giro in Italia et je me dis que c'est dommage que Nane ait limité à la littérature, le cinéma et la gastronomie. Ce qui est déjà pas mal mais elle n'a pas pensé à la musique (j'aurais bien présenté quelques artistes italiens), la peinture, et d'autres choses qui auraient pu représenter l'Italie (peut-être qu'à la demande générale, Nane va rajouter ?!).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emeraude 27/01/2011 22:26



c'est mon "chouchou" de toute la rentrée littéraire de septembre 2010 !!!


Eh oui... un très beau voyage comme tu dis, des personnages méga attachants et un peu extravagants...


J'avais lu et aimé 'palermo solo' du même auteur... Que j'aime, c'est certain !



Catherine 28/01/2011 20:33



C'est vrai qu'il m'a énormément plu, mais il y a quelques autres romans que j'ai adorés dans cette rentrée 2010 .



Nane 25/01/2011 22:35



ta présentation est vraiment alléchante ! je note les références de ce roman que j'espère toruver à ma bibli, sinon, je l'achéterai !


quant à tes propositions pourle challenge, libre à toi de rajouter toutes les références culturelles et artistiques que tu souhaites à ta participation ! c'est avec plaisir que je suivrai tes
partages ! je le rajouterai demain à la présentation du challenge ...



Catherine 26/01/2011 08:22



Nane, ça, c'est vraiment super, d'être ouverte aux propositions des participantes . Je pense à deux artistes que je pourrais présenter dans l'année. Je suis sûre que des participants vont parler de peinture,
d'opéra, etc.



Ikebukuro 25/01/2011 13:13



J'adore l'Italie, j'y suis allée plusieurs fois, alors je note tout de suite ce titre qui devrait vraiment me plaire. A ce rythme il va falloir que mon anniversaire arrive 3 fois par an...



Catherine 25/01/2011 19:53



Il y a tant d'autres occasions de cadeaux : anniversaires de rencontre, de mariage, Saint-Valentin, Pâques, etc. et je pense qu'il te plaira.



sylire 24/01/2011 22:32



Un bien beau billet qui fait voyager et donne envie de lire ce roman. J'avais lu "colosse d'argile" sans être particulièrement enthousiasmée mais je suis prête à laisser une seconde chance à
l'auteur de me séduite !



Catherine 24/01/2011 23:57



De mon côté, je ne connaissais pas cet auteur et je n'avais jamais entendu parler de ses deux précédents romans, mais ce périple en Italie m'a
énormément plu et j'espère qu'il te plaira aussi .



Midola 24/01/2011 21:09



Un joli roman en effet. Pour ma part j'ai préféré Rosa Candida mais certainement parce que je connais très peu l'Italie.



Catherine 24/01/2011 21:33



Alors que je ne connais pas l'Islande .



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -