Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 04:23

TableAutres

La table des autres est un roman de Michael Ondaatje paru aux éditions de l'Olivier le 23 août 2012 (262 pages, 22,50 €, ISBN 978-2-87929-818-4). The cat's table (2011) est traduit de l'anglais (Canada) par Michel Lederer.

 

Michael Ondaatje est né le 12 septembre 1943 à Colombo (île de Ceylan devenue Sri Lanka). Ses parents ayant divorcé, il a rejoint sa mère en Angleterre à l'âge de 11 ans. Il y découvrit la littérature, la poésie, et y étudia avant de s'installer au Canada. Devenu poète et romancier, il connut un grand succès lorsque Le patient anglais (1992) fut adapté au cinéma (1996).

 

J'ai reçu La table des autres dans le cadre de l'opération On vous lit tout ! organisée par Libfly et la librairie Le Furet du Nord.

Je suis vraiment désolée car non seulement j'ai pris du retard pour le commencer (ma note de lecture aurait dû être publiée sur mon blog avant le 4 juillet et sur Libfly durant la deuxième semaine d'août...) mais en plus je n'arrive pas à avancer dans ma lecture !

Dimanche, ça a fait trois semaines que je me suis embarquée avec Michael sur l'Oronsay au port de Colombo (île de Ceylan) et je n'ai lu qu'une centaine de pages... J'ai essuyé une tempête et je suis arrivée à la première escale, Aden (page 103) mais je vais abandonner là ma lecture pour voguer vers d'autres horizons.

Je crois que c'est écrit trop petit et que je suis un peu inquiète parce que j'ai reçu de nombreux livres et je ne suis pas sûre de tout lire dans les temps (je suis même sûre de ne pas pouvoir tout lire dans les temps !).

Mais ne vous y trompez pas : La table des autres est un très bon roman et je suis vraiment déçue de ne pas le terminer (mais trois semaines, ça fait trop, je ne peux pas continuer !).

 

Pour me faire pardonner, je vais faire de ce roman un livre-voyageur et pour savoir si vous êtes intéressés, voici un aperçu du contenu.

 

OnVousLitMichael a 11 ans et ses parents sont divorcés. Il quitte son père et son île de Ceylan pour embarquer seul à bord de l'Oronsay. Il part rejoindre sa mère en Angleterre. Sur le bateau, il rencontre une cousine de 17 ans, Emily de Saram, et une tante, Flavia Prins, qui voyagent en première classe. Sa minuscule cabine est en bas, sous la ligne de flottaison, et n'a pas de hublot. La table où il mange est très loin de celle du commandant, la plus éloignée en fait, la table des autres.

Mais il se fait deux copains, d'à peu près son âge, Ramadhin et Cassius, ce qui est idéal pour ne pas s'ennuyer et découvrir l'Oronsay, l'équipe, les passagers.

Le roman est centré sur la traversée qui dure vingt-et-un jours. Mais Michael se souvient aussi de son enfance dans le village de Boralesgamuwa. Et, comme il écrit ce récit plus tard à l'âge adulte, il parle aussi un peu de sa vie adulte et de ses filles.

Pour l'instant, Michael, Ramadhin et Cassius découvrent l'Oronsay et le monde des adultes : un prisonnier qui prend l'air après minuit lorsque les passagers sont tous retournés dans leur cabine, une jeune Australienne qui fait du patin à roulettes sur le pont à l'aube, la musique jazz grâce à monsieur Mazappa qui est pianiste, la littérature grâce à monsieur Fonseka, le jardin botanique dans la cale grâce à monsieur Daniels, etc.

 

Je me rends compte que je n'ai même pas noté d'extraits pendant ma lecture... Alors je vais partager le paragraphe où Michael se décrit : « Qu'étais-je à cette époque ? Je ne me rappelle aucune empreinte extérieure et n'ai donc aucune perception de moi-même. Si j'avais à inventer une photo datant de mon enfance, ce serait celle d'un garçon pieds nus, en culotte courte et chemise de coton, courant en compagnie de quelques amis du village, le long du mur piqué d'humidité qui, à Boralesgamuwa, séparait la maison et le jardin de la circulation de la High Level Road. Ou celle de moi tout seul qui les attend, dos à la maison, le regard tourné vers la route poussiéreuse. » (page 33).

 

Michael est un enfant curieux, sensible, observateur et le récit de cette vie (voyage, apprentissage, immigration) est très détaillé et agréable à lire (malgré ma lenteur...).

 

Si vous souhaitez continuer la traversée, d'Aden à Port Saïd et Gibraltar jusqu'en Angleterre, et lire ce roman, dites-le en commentaire !

 

Un roman pour les challenges Dragon 2012, 1 % de la rentrée littéraire 2012, ABC 2012-2013 et Tour du monde en 8 ans.

ChallengeDragonFeu
Rentreelitt2012-2  ABC2012-2013 TourMonde8ans

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Edelwe 18/02/2013 20:49

Je note. l'histoire a l'air sympa.

Catherine 19/02/2013 00:09



Il doit traîner par là, tu veux le recevoir ?



zazy 04/10/2012 22:02


Je te remercie, mais je l'ai dans ma bibliothèque et, d'ailleurs, comme le tien, il est parti en voyage chez une nouvelle lectrice

Catherine 04/10/2012 22:32



Suis-je bête... Puisque tu as dit que tu l'avais lu en plusieurs fois .



zazy 01/10/2012 22:22


Tu trouveras bien un moment pour le relire en entier. C'est un livre que j'ai, moi-même, lu en plusieurs fois

Catherine 02/10/2012 00:01



Je ne pense pas le continuer car j'en ai fait un livre-voyageur et je vais l'envoyer à Mistymiaou, tu le veux ensuite ?



Mistymiaou 28/09/2012 18:27


Ok d'accord. on peut encore attendre quelques jours pour voir si quelqu'un le veux, et sinon après je veux bien que tu me l'envoies alors. Merci beaucoup. :)


Bon week-end à toute la maisonnée. :)

Catherine 28/09/2012 19:55



D'accord, Mistymiaou, on fait comme ça, et bon weekend chez toi aussi.



Mistymiaou 27/09/2012 19:47


Pourquoi pas pour le livre, mais j'en ai plein à lire en ce moment, donc je ne voudrais pas retarder la lecture des autres blogueurs potentiels. 


Bonne soirée, bonne fin de semaine. 

Catherine 28/09/2012 00:14



Mais pour l'instant tu es la seule à t'être manifestée donc je veux bien te l'envoyer même si tu ne le lis pas dans l'immédiat. Et puis si, suite à
ton article, quelqu'un d'autre veut le recevoir, on verra bien. Bonne fin de semaine, et caresses à Misty le beau matou.



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -