Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 23:20

Le club des incorrigibles optimistes est un roman de Jean-Michel Guenassia paru en août 2009 aux éditions Albin Michel (759 pages, 23,90 €, ISBN 978-2-226-19392-6).

 

Jean-Michel Guenassia est né en 1950 et ce premier roman est tout simplement magnifique. Il est déjà sélectionné pour les prix Goncourt, Interallié et Jean Giono ! Plus d'informations sur le site de la rentrée littéraire d'Albin Michel.CoupCoeur2009.png

 

Avril 1980, enterrement de Jean-Paul Sartre. Michel croise Pavel Cibulka et se souvient...

Octobre 1959, Paris. Michel a 12 ans, il est au lycée Henri IV (que Sartre a également fréquenté). Pour son anniversaire, il a décidé de réunir ses deux familles qui ne se fréquentent jamais : du côté de son père, les Marini, d'origine italienne et communistes, du côté de sa mère, les Delaunay, des commerçants, bourgeois de droite. Ce jour-là, il reçoit un Brownie Kodak, or l'adolescent s'intéresse à la photographie, et aussi au rock'n'roll, à la littérature (il dévore des tonnes de livres) et au baby-foot. (Je me suis sentie proche de lui).

C'est en jouant au baby-foot au Balto que Michel découvre la salle du fond où se réunit le Club des incorrigibles optimistes, dont les membres sont des immigrés d'Europe de l'Est, communistes ou pas, Russes, Hongrois, Polonais, Tchécoslovaques, tous joueurs d'échecs. Ces paumés sont souvent en situation irrégulière et attendent patiemment leurs papiers, ils vivent pauvrement et ont parfois un petit boulot (taxi, veilleur de nuit alors qu'ils sont intellectuels, pilote de ligne ou médecin). Ils jouent aux échecs contre des étudiants et enseignent ce jeu à Michel. Ils se souviennent parfois avec nostalgie de leur pays et de leur famille, de la guerre aussi de temps en temps. (Ils m'ont émue aux larmes).

À leur contact, l'adolescent apprend des choses qu'aucun professeur ne lui aurait appris, et il lit, il dévore toutes les œuvres des auteurs qu'il aime (lecture systématique).

Au club, les joueurs d'échecs sont parfois rejoints par Sartre ou Kessel.

Et la patronne, Madeleine, apprend à faire le premier goulash à la hongroise de Paris !

À côté de ça, Michel observe l'évolution du monde et de sa famille, sa petite sœur bavarde, ses parents qui vont se séparer, son frère aîné, Franck, étudiant qui fréquente Cécile mais qui abandonne tout pour s'engager et finalement déserter.

Et puis il y a aussi Maurice, l'oncle maternel qui vit à Alger avec son épouse et ses enfants mais la guerre d'Algérie devient inévitable.

 

Toute une époque (1959 à 1964), une France qui n'existe plus, et qui n'existera plus jamais... Une vie, une famille comme il y en a tant d'autres, une adolescence... Je ne veux pas en dire plus, juste vous donner à lire cet extrait et vous faire savoir que c'est un des plus beaux livres que j'aie lu de ma vie !

 

« Il y a dans la lecture quelque chose qui relève de l'irrationnel. Avant d'avoir lu, on devine tout de suite si on va aimer ou pas. On hume, on flaire le livre, on se demande si ça vaut la peine de passer du temps en sa compagnie. C'est l'alchimie invisible des signes tracés sur une feuille qui s'impriment dans notre cerveau. Un livre, c'est un être vivant. » (page 340).

 

PS du 9 novembre : Prix Goncourt des Lycéens 2009 (les jeunes lisent et récompensent justement).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

enna 28/03/2010 22:28


oui, je crois que c'est chez Constance que j'ai lu ça aussi (avec joie car je venais de finir "le club"!)


Catherine 28/03/2010 23:36



Oui, mais il y a toujours une petite crainte que ça ne soit moins bien...



enna 28/03/2010 19:40


Moi aussi je suis sous le charme, je voudrai en lire encore 700 pages ;-)


Catherine 28/03/2010 20:49



J'ai lu (peut-être bien chez Constance) que l'auteur préparait un autre livre (une suite ?).



Bénédicte 15/02/2010 10:31


merci et bonne année à toi aussi puisque c'est l'année du tigre je crois


Catherine 15/02/2010 12:30



Oui, c'est ça Bénédicte, l'année du Tigre de Métal.



Bénédicte 14/02/2010 22:08


j'ai adoré ce livre qui vous transporte littéralement Bonne soirée


Catherine 15/02/2010 00:39



Bonjour Bénédicte, bienvenue sur mon blog et merci pour ton commentaire. Grâce à ton lien, je découvre ton blog avec plein de bonnes recettes.
Ceci est ma première réponse à un commentaire avec Tigrou et je te souhaite une bonne année du Tigre de Métal.



Cécile de Quoide9 22/12/2009 16:44


J'ai choisi ce livre dans le cadre de mon challenge "coups de coeur de la blogosphère". Mon message sera en ligne vers 18h45. @ +


Catherine 22/12/2009 19:49



Je vais venir le lire et j'espère qu'il t'a plu (beaucoup) .



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -