Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 04:15

FrontRusse.jpgLe front russe est un roman de Jean-Claude Lalumière paru aux éditions Le Dilettante en août 2010 (252 pages, 17 €, ISBN 978-2-84263-192-5).

Je l'ai reçu en poche (février 2012, 210 pages, 6,10 €, ISBN 978-2-253-16011-3) et je remercie Babelio et Le livre de poche pour ce roman.

 

Jean-Claude Lalumière est né en 1970 à Bordeaux. Plus d'infos sur son blog. Le front russe est son premier roman : chouette, je vais pouvoir le mettre dans le challenge Premier roman.PremierRoman1

 

Né dans les années 70 près de Bordeaux, élevé dans l'ordre et le conformisme, le narrateur rêve depuis l'enfance de voyages et de dépaysement. Tout cela grâce à quelques magazines Géo et à l'atlas offerts par son oncle Bertrand.

Le jeune homme raconte comment il est entré au Ministère des Affaires étrangères et pourquoi il ne visite ni l'Orient ni l'Amérique latine : il passe effectivement le plus clair de son temps dans un bureau... Ou plutôt un placard !

« On vous envoie sur le front russe ! C'est vache pour un nouveau ! » (page 41).

Eh oui, envoyé dans le bureau des pays en voie de création, à la Section Europe de l'Est et Sibérie créée après la chute du mur de Berlin... Le front russe.

Il aura quand même une mission pour accueillir pendant trois jours à Paris, les 42 membres de la délégation de Iakoutie, puis une mission diplomatique d'un week-end en Géorgie.

« Du bonheur à partir, j'en éprouvais, je dois l'admettre. La Géorgie figurait parmi les destinations qui avaient éveillé mon imagination autrefois, […]. La mer Noire, le Caucase, la ville de Tbilissi […] ; c'étaient ces endroits-là, parmi d'autres, qui avaient suscité ma vocation pour les affaires étrangères. Je rêvais depuis toujours de ces pays où le voyageur débarque avec une pointe d'angoisse à l'estomac à l'idée de découvrir des territoires inconnus et peut-être dangereux. » (page 115). Mais... « je notai la présence de presque toutes les grandes enseignes commerciales occidentales. J'avais l'impression d'être loin sans être ailleurs. Ma frustration était immense. » (page 117).

Ainsi, cette première mission à l'étranger, ce premier voyage sont une déception...

Malgré ses compétences et sa motivation, la vie professionnelle de ce jeune provincial est un gâchis. Sa vie privée n'est pas meilleure, il vit dans un appartement minuscule, n'arrive pas à se détacher de papa-maman et foire sa relation avec Aline...

 

Ce roman m'a plu, ce fut une lecture bien agréable, et je l'ai trouvé drôle même si je n'ai pas ri aux éclats. J'ai beaucoup aimé l'échange kafkaïen au sujet du pigeon mort sur le pare-soleil métallique à l'extérieur (page 69 à 79) et en fait, j'ai éclaté de rire en lisant « Si, mais dans ce cas, il me faut une demande écrite » (page 72) mais il faut vraiment lire ces dix pages d'échanges pour comprendre.

Avoir un premier emploi, c'est bien ; travailler dans la fonction publique, c'est bien ; être mis au placard dès le premier jour et se rendre compte qu'on va sûrement le rester toute sa vie, c'est totalement déprimant. Mais l'auteur fait rire et le lecteur se prend d'affection pour ce jeune homme naïf et empoté.

 

Deux extraits qui m'ont interpellée.

« Le pot est au monde du travail ce que la boum était à notre adolescence : une occupation récurrente, régulière, rassurante, d'oublier la tristesse et la monotonie de l'année qui s'écoule avec lenteur jusqu'aux prochaines grandes vacances en y introduisant des moments de communion, d'entrain forcé autour de boissons et de nourritures incertaines (pages 157-158).

tous les livres sur Babelio.com

« Qu'est-ce qui vous a attiré dans la diplomatie ? me demanda-t-il soudain. […]

L'envie de voyager.

Vous n'avez pas choisi pour cela la meilleure administration. J'ai dix-huit ans de carrière et j'ai très peu voyagé durant tout ce temps. Et les rares fois où cela m'est arrivé, je n'ai eu droit qu'à des aperçus des villes dans lesquelles je me suis rendu. Je connais bien les aéroports et les ambassades, mais les villes, les pays, je ne les ai pas vus. » (page 168).

 

PS du 19 mars : une photo de Jean-Claude Lalumière prise au Salon du livre de Paris ici.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Tmor 04/04/2012 09:27


Catherine,


J'ai enfin pris le temps de le lire. J'ai passé un très bon moment. Beaucoup rit. Les situations absurdes, décalées et ridicules m'ont bien parlé. La fausse histoire d'amour râté d'avance aussi.
Le lien familial limite Tanguy très drôle. Plus en doute sur la fin d'un pessimisme un peu soudain mais qui n'a en rien entaché mon plaisir de lecture. Merci à toi pour cette découverte car sans
toi je serai passé à côté. C'est un auteur à suivre...


@ bientôt.

Catherine 04/04/2012 22:46



Je suis contente que tu aies bien aimé ce roman (il y a des lecteurs qui ne l'ont pas apprécié et qui n'ont pas ri ).



Mimi des Plaisirs 18/03/2012 20:27


Tu le défends bien ce premier roman, mais je ne suis pas très tentée par cet univers romanesque...
 J'attends tes prochaines lectures.

Catherine 20/03/2012 08:27



J'ai vu l'auteur au Salon du livre de Paris, mais il parlait avec quelqu'un donc je n'ai pas attendu. Je pense que si j'avais attendu partout, je
n'aurais pas eu le temps de tout voir .



Adalana 18/03/2012 03:04


Je pense que ça pourrait me plaire !

Catherine 20/03/2012 08:24



Les avis sont partagés mais nombreux sont ceux qui ont bien accroché .



Richard 16/03/2012 22:20


Intéressant !


Je note pour une lecture d'été !


Merci !

Catherine 16/03/2012 23:53



Et pourquoi pas de printemps ?



Tmor 15/03/2012 16:16


Catherine,


Ton article donne envie de découvrir ce premier roman !


Pour ma part je viens d'achever les dernières retouches du mien, ça se précise...


@+

Catherine 16/03/2012 00:10



Merci, Tmor, et bon courage pour TON roman .



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -