Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 23:03

PlumesAsphoPour cette 3e édition des Plumes (le premier atelier d'écriture de l'année), le thème choisi par Asphodèle est liberté et voici la liste des mots à utiliser : choix, devoir, se battre, crime, pingouin, amarres, divorce, étendard, vent, nuage, écrire, aspirer, s'envoler, s'évader, fraternité et trois mots en C : cascade, clameur, chuchotement.

 

Avait-elle eu le choix ?

Longtemps, elle s'était tu, elle pensait qu'être une femme battue, c'était un crime, un crime commis par elle bien entendu. C'était toujours une cascade de coups, pour un rien, un détail, pour un oui ou pour un non, et les crises de son mari étaient de plus en plus fréquentes, de plus en plus violentes.

Lorsqu'il a commencé à s'en prendre aux enfants, il a bien fallu qu'elle réagisse, elle a compris qu'elle devait se battre, pour eux, et pour elle aussi. Elle aspirait d'ailleurs à une autre vie, une vie de mère, tranquille, une vie de femme peut-être plus tard mais elle n'y pensait pas sérieusement. Elle s'est rappelée comme il ressemblait à un pingouin le jour de leur mariage et elle a ri, beaucoup, longtemps, un rire salvateur. Elle a balayé les premières années de bonheur et les années suivantes plus difficiles d'un coup de main en l'air comme on chasse une mouche et elle a décidé de porter haut l'étendard « femme battue demande le divorce ».

EtendardPlumes3.jpgElle a été surprise car elle n'a rencontré aucune fraternité auprès de sa famille, de ses copines, de ses collègues : ça jasait derrière son dos, elle entendait les chuchotements, elle voyait les regards posés sur elle, elle devinait l'incompréhension, la pitié, les critiques, les moqueries même. Tant pis pour eux, elle vivrait pour elle, oui, et une fois la tempête passée, elle larguerait les amarres, elle s'envolerait vers une nouvelle vie, et sa vie était à elle ; le vent apporterait d'autres nuages moins sombres, elle pourrait s'évader, voyager enfin, rencontrer d'autres gens, écrire les histoires qu'elle inventait le soir pour ses enfants, c'était sa liberté, sa nouvelle liberté gagnée à la force de son âme.

Elle entendit une clameur, elle sourit, elle n'avait pas peur de l'inconnu, une nouvelle vie commençait pour elle et ses enfants, et c'était sur ce bateau qui les emmenait loin, sur un autre continent.

 

- - -

Quand j'ai écris ce texte, je l'ai fait en un seul bloc mais j'ai pensé que ça pouvait être trop oppressant pour les lecteurs alors j'ai séparé par quelques paragraphes, du coup le texte perd peut-être un peu en intensité, non ?

 

Asphodèle, j'espère que ton œil va mieux, j'ai voulu placer le mot liberté aussi dans le texte. Et je souhaite à tous mes lecteurs un bon week-end.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans atelier d'écriture
commenter cet article

commentaires

Asphodèle 08/01/2013 11:48


Catherine, je reviens "vraiment" aujourd'hui, avec autorisation médicale et surtout sans cette maudite coquille qui me rendait borgne ! Ton commentaire chez moi était dans Indésirables, je l'en
ai sorti ce matin et j'ai fait un EDIT à mon billet !!! Ton texte a toute son intensité, et il porte au final plus d'espoir que de souffrances, et ça, c'est bien !!! Pas facile je suppose pour
les femmes battues de retrouver une dignité dans le regard des autres, il doit falloir beaucoup de volonté !

Catherine 08/01/2013 20:27



Je suis contente que tu ailles mieux, Asphodèle, je te souhaite un total
rétablissement bien vite. Contente aussi que tu aies apprécié mon texte, et merci pour le lien.



Valentyne 06/01/2013 17:41


Un nouveau départ pour cette femme qui a su réagir ;-)


Je n'ai pas trouvé ton texte oppressant ;-)


Bon dimanche

Catherine 06/01/2013 23:49



Eh bien, tant mieux (les bienfaits du retour à la ligne, nouveau paragraphe). Merci
Valentyne et une excellente année 2013 à toi. 



Lorence 06/01/2013 11:00

Il ne perd pas de son intensite, on y sent la grande envie de liberté de ton héroine.

Catherine 06/01/2013 23:44



Tant mieux, Lorence, ravie que ce texte t'ait plu. 



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -