Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 00:08

GermainAuxerre.jpgSaint Germain d'Auxerre est une biographie écrite par Jean-Pierre Soisson parue aux éditions du Rocher - DDB Desclée de Brouwer le 5 janvier 2011 (222 pages, 21 €, ISBN 978-2-268-07053-7).

 

Je remercie Céline et les éditions du Rocher qui m'ont envoyé ce livre parfait pour découvrir le Ve siècle en France et en Europe.

 

Je n'avais pas réalisé que l'auteur est l'homme politique Jean-Pierre Soisson ! Né le 9 novembre 1934 à Auxerre (Yonne). Ancien maire d'Auxerre, ancien secrétaire d'État, ancien ministre (plusieurs fonctions), actuellement député de la ville d'Auxerre et conseiller de la région Bourgogne, il est aussi l'auteur de biographies (Charles le Téméraire, Charles Quint, Marguerite d'Autriche, Philibert de Chalon, Paul Bert).

 

« Germain fut le grand évêque gaulois du Ve siècle. » (page 9, première phrase).

 

Germain d'Auxerre (~378-448) était le fils unique de « riches propriétaires fonciers » (page 58), un « jeune homme de l'aristocratie gallo-romaine » (page 61). Il est devenu haut fonctionnaire impérial, a épousé Eustachie puis a été élu dix ans plus tard évêque d'Auxerre « contraint et forcé » (page 64). Il a en effet été choisi à la fois par la noblesse, le clergé et la population et a dû prendre la succession d'Amâtre, le quatrième évêque d'Auxerre (qui est à l'origine – druidique – de la tonsure). Au besoin, il sut aussi être un chef de guerre. Envoyé en Bretagne (Angleterre) puis en Armorique pour lutter contre les premières divergences (arianisme, nestorianisme) et hérésies (pélagianisme, donatisme), Germain a accompli quelques miracles (les miracles ont créé le culte des reliques et des médailles au Ve siècle). Durant sa première mission, Germain a béni Geneviève à Nanterre (elle avait dix ans), plus tard elle est devenue Sainte-Geneviève après avoir sauvé Paris des troupes d'Attila. Germain a aussi formé Patrice (devenu le Saint-Patrick de l'Irlande), Brieuc (devenu le patron de la Bretagne et l'Armorique) et Iltud (devenu le Saint du Pays de Galles).

« Germain, le grand évêque gaulois, fut le précurseur de la chrétienté médiévale. » (page 87) et « S'inscrivant dans la filiation de Saint Paul, il a clos au Ve siècle la première période du christianisme, celle du christianisme primitif, et ouvert la deuxième, celle de la chrétienté médiévale. » (pages 90-91).

Une des sources de l'auteur est l'hagiographie de Constance de Lyon, biographe de Saint Germain d'Auxerre.

 

Cette passionnante biographie décortique les institutions romaines, le pouvoir et l'Église qui se coule « dans le moule des institutions romaines » (page 10) puis « supplée l'État défaillant » (page 47). Le lecteur voit s'écrouler l'Empire Romain (fondé sur l'otium, les loisirs, c'est-à-dire se cultiver et se divertir ce qui mène à la débauche), il suit les débuts du christianisme en Europe et la mise en place de gouvernements et de l'Église (elle est alors synonyme de pauvreté et de sobriété) dans les royaumes qui vont devenir Italie, France, Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne. Il est témoin des invasions, successions, intrigues, et voit défiler Romains, Gaulois, Huns, Goths, Wisigoths, Alains (il me semble que je ne les connaissais pas ceux-là !), Francs, Perses, Vandales et autres Barbares. Il assiste à l'avènement de l'empire germanique, à la sédentarisation des empereurs (à Rome pour l'Occident, à Constantinople pour l'Orient) et aux premiers conciles.

 

Un petit détail

Les bagaudes et jacqueries de l'ouest (Armorique) dues à la pauvreté ne datent pas d'hier !

 

Un passage intéressant

« […] deux partis se disputaient le pouvoir.

Un parti de la résistance, du repli sur l'Italie, germanophobe, n'admettait pas que des 'non-Romains' pussent diriger l'armée et, plus encore, occuper des postes importants au sein de l'administration. […].

[…] un parti de l'ouverture. Conscient que l'empire ne pouvait vivre replié sur lui-même, […] intégration, dans l'armée et la haute fonction publique, d'éléments étrangers. » (pages 24-25).

 

L'Antiquité et le Moyen-Âge comme si on y était ! « Un monde disparaissait, le monde antique, et un autre, qui serait le Moyen-Âge, surgissait. » (page 30). Une vie extraordinaire que celle de Germain d'Auxerre, qui ne supportait pas l'injustice, et qui a rassemblé les mondes romain et celtique. Un livre très instructif et facile à lire pour découvrir les débuts non seulement de la France mais aussi de l'Europe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A_girl_from_earth 01/02/2011 21:33



Tiens c'est marrant, aujourd'hui je suis passée devant la rue Saint-Germain L'Auxerrois (à Paris) et ça m'a interpellée!



Catherine 01/02/2011 23:52



C'est un signe.



Neph 01/02/2011 15:15



Tiens, c'est intéressant ! Je connais Soisson comme un politicien local (plutôt porté sur la boisson !) mais pas comme écrivain ! Merci pour la référence !



Catherine 01/02/2011 19:46



Avec cette biographie, j'ai découvert le Ve siècle !



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -