Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 23:02

Situexistes.jpgSi tu existes ailleurs est un roman de Thierry Cohen paru aux éditions Flammarion en mai 2012 (327 pages, 19,90 €, ISBN 978-2-0812-6303-1).

 

Je remercie Gilles Paris pour ce roman agréable à lire.

 

De Thierry Cohen, auteur français né au Maroc, j'avais déjà lu et apprécié – l'été dernier – Longtemps j'ai rêvé d'elle. Plus d'infos sur son site.

 

Avril 1981. Le docteur Aretha Laurens enregistre un enfant, Noam Beaumont. Àcause de son caprice, sa mère est morte percutée par une voiture.

« Le cœur, c'est ce qui fait vivre. » (page 12).

« Ensuite, j'ai pleuré. » (page 15).

Un mois après, Noam est dans le cabinet du docteur Laurens face à une fillette un peu plus âgée que lui mais ils ne se parlent pas et ne jouent pas ensemble.

« Je suis désolée mais... voir ce petit garçon me bouleverse. Et je veux préserver ma fille. » (page 20).

Cinq ans plus tard, Noam continue de voir le docteur Laurens. Lui et sa sœur aînée, Élisa, sont élevés par leurs grand-parents puisque leur père est devenu alcoolique à la mort de son épouse bien-aimée.

« Faut toujours qu'il y ait une raison ? – Il y en a toujours une, Noam. On peut essayer de la connaître ou ne pas se poser la question. » (page 25).

Noam travaille bien à l'école mais il n'a pas d'amis et sa seule relation est Élisa. Jusqu'au jour où il tombe amoureux de Julia. Il a 17 ans et le docteur Laurens lui annonce que c'est leur dernière séance car pour Noam, c'est une nouvelle vie qui commence : les études et l'amour. Mais cela ne va pas se passer comme prévu...

Juin 2011. Après une crise d'angoisse, Noam reprend ses « carnets de confidences », une sorte de journal qu'il rédigeait lorsqu'il était suivi par le docteur Laurens. Il faut dire que son travail de cadre commercial ne lui plaît plus trop, qu'il a un seul ami, Samy Dubois, qu'il n'a plus aucun contact avec son père, et que sa sœur a divorcé après avoir eu Anna. La vie n'épargne personne...

Un jour, sa nièce (Anna) qui n'a que 3 ans lui dit : « Tu vas mourir du cœur le même jour que cinq personnes. » (page 71). Noam prend cette phrase comme une prophétie et en fait une obsession. Une seule solution : retourner voir le docteur Laurens.

 

Les chapitres sont courts et percutants ainsi le roman se lit agréablement. Sous des dehors « légers », cette histoire nous parle de la mort, du deuil, de la folie, de l'alcoolisme, de la (non) relation d'un père avec ses enfants, de la relation quasi fusionnelle entre un frère et une sœur, mais aussi des enfants handicapés. Il y a d'intéressants passages (plutôt mystiques) sur des enfants autistes en Israël. Car Noam va se rendre en Israël pour rencontrer une étrange jeune femme qui utilise l'empathie et qu'il ne se souvient pas avoir déjà rencontrée. « Le piège, Noam, est de porter un regard de touriste sur ce que vivent les sociétés régies par d'autres valeurs que les tiennes. » (page 160). Finalement Thierry Cohen est une fine plume et sait tenir ses lecteurs en haleine avec des histoires mi- fantastiques mi-spirituelles. Ça s'appelle le talent, non ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clovis Simard 20/09/2012 14:54


Blog(fermaton.over-blog.com).No-14. THÉORÈME de la CONSCIENCE.- Tu as toujours existé ?

Catherine 21/09/2012 08:15



.



Alex-Mot-à-Mots 12/08/2012 09:30


Pas tentée tout de même.

Catherine 12/08/2012 11:32



Je te comprends, ce n'est pas le genre de roman que je lis habituellement, mais un bien écrit de temps en temps, ça change .



Mistymiaou 07/08/2012 23:11


Tiens, ça, ça m'intéresse. :) Va falloir faire des choix, on ne peut pas tout lire, dommage. 


Bonne fin de semaine. 

Catherine 07/08/2012 23:28



Je note aussi pas mal de titres mais les lirais-je un jour ? Celui-ci est un roman estival qui se lit bien.



Sharon 06/08/2012 23:22


Je crois qu'effectivement, cela s'appelle le talent.

Catherine 07/08/2012 11:15



Oui, sûrement. Au fait, mon article pour le challenge Lilian Jackson Braun sera en ligne demain ou après-demain. Bonne semaine .



unepauselivre 06/08/2012 18:45


J'aurai pas du lire ta critique, j'ai envie de le lire maintenant. C'est malin . Bel article en tous cas

Catherine 06/08/2012 20:01



Oh, ne t'inquiète pas, moi aussi je note plein de livres et il y en a plein que je ne lirai jamais... Mais si tu le lis, j'espère qu'il te plaira
.



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -