Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 23:07

TantAuraChats.jpgTant qu'il y aura des chats... dans une famille est un roman de Frédérique Hébrard et Louis Velle paru aux éditions Plon le 29 avril 2010 (195 pages, 17,90 €, ISBN 978-2-259-21135-2).

 

Je ne suis pas d'accord sur le mot roman puisque ce livre est un recueil de véritables souvenirs et anecdotes écrit à quatre mains – le couple – plus quelques pattes – les chats ! – : je le classe donc tout naturellement dans les essais & documents.

 

Je remercie Gilles Paris qui m'a fait parvenir ce livre, une agréable lecture pour moi qui aime les chats !

 

Frédérique Hébrard est née à Nîmes le 7 juin 1927. Elle est fille unique ; ses parents travaillent dans des musées. Elle étudie l'art dramatique puis épouse Louis Velle en septembre 1949. Elle est célèbre pour La demoiselle d'Avignon, Le mari de l'ambassadeur, Le château des oliviers...

Louis Velle est né le 29 mai 1926 à Paris. Il est acteur depuis une cinquantaine d'années (films, téléfilms, feuilletons, théâtre).

Le couple a trois enfants, Catherine, Nicolas et François.

 

Tous les deux ont en eux depuis l'enfance l'amour des chats : ils racontent pourquoi, comment.

Je voudrais citer Frédérique Hébrard avec la première page du livre, magnifique vous allez voir.

« Au commencement était le chat...

Je suis toute petite, je vis à Nîmes avec Mémé qui se méfie des chats... Il y en a un, mystérieux, qui habite le grenier. Il est tout noir et me regarde d'un œil jaune du haut d'un fenestron. « Ne le touche pas ! » a crié Mémé, et le chat a disparu, noir dans le noir.

Il y a les chats du temple de Diane, au bord de la Fontaine de Nemausus. Sales, sauvages, libres, beaux.

« Ne les touche pas ! » a crié Mémé.

Elle en a peur.

Pas moi. Je sais que ce sont des êtres sacrés, inaccessibles. Des dieux. Je rêve de poser la main sur leur fourrure de soie...

Me le permettront-ils un jour ? » (page 11).

Pour Louis Velle, ce sera Argyrol chez son grand-père pharmacien.

 

Cet amour des chats va les rapprocher lorsqu'ils seront un jeune couple. Bonheur sera leur premier chat et vivra avec eux dans leur petit appartement parisien.

 

Puis viendront Tybert, Câline, Yéyé, Chantier, Jules, Tapenade, Pélardon, etc. qui peuplèrent avec les enfants et les petits-enfants du couple leur maison de Coin-Perdu. Pour chaque félin, une histoire, un caractère, une façon de se comporter, des anecdotes, drôles ou tristes.

Drôles comme Tybert qui sert la patte au facteur (page 57) ou Aldo le chat-chien d'un proche (page 153).

Tristes comme les chats qui disparaissent ou meurent... (préparez les mouchoirs !).

 

Frédérique Hébrard cite aussi des amis ou des écrivains « à chats » comme « Kessel, Sigaux, les Druon, Brassens... » ou leur ami Louis Nucéra (page 147 et suivantes).

 

Ce n'est pas de la grande littérature mais c'est tellement plaisant à lire ! Le ton est donné dès le début du livre (extrait ci-dessus). À la fois léger et profond, comme les chats. Sincère et attachant, comme les chats. Ces deux-là devaient se rencontrer, avoir une belle famille et ce n'est pas les chats qui diront le contraire, avec le « fil d'or » qu'ils tendent autour des êtres qu'ils aiment et qu'ils veulent unis et réunis.

 

Quelques belles phrases

« Dans ce regard de chat il y a le sérieux, la tendresse, l'intelligence et la douceur. » (page 56).

« Les chats savent que celui qui écrit comme celui qui lit leur appartiennent. Les chats savent que le lecteur comme le conteur, également pris dans les mailles des mots, sont des captifs qui les rejoignent dans le même rêve. » (page 59).

« Pélardon est un chat d'écrivain. Un chat écrivain. » (page 133).

« Je lui raconte tout, à ce chat. » (page 171).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sharon 05/08/2011 22:11



Je l'ai offert à ma mère, dédicacé par l'auteur. Elle l'a lu, mais je n'ai toujours pas trouvé le temps de le lire.



Catherine 05/08/2011 22:52



Si elle aime les chats, je pense que ce livre lui a plu. Et puis, dédicacé, ça fait un joli cadeau.



Eliane BOUDON 15/02/2011 20:50



Merci pour ce livre "tant qu'il y aura des chats... dans une famille", merci pour sa simplicité ses portraits simples et si complets, son amour qui transparaît à chaque page, ces chats qui nous
accompagnent tout au long de ces pages et même après...


j'ai dévoré ce livre, et je n'ai qu'un mot MERCI d'avoir su écrire un tel hommage à ces compagnons souvent si décriés et incompris... pour aimer un chat... il faut tout simplement savoir le
regarder et le laisser venir... il vous donnera son coeur. ! Encore MERCI !



Catherine 15/02/2011 22:29



Bonjour Éliane, je vois que tu aimes aussi les chats. J'ai bien aimé ce livre moi aussi.



josephine 09/09/2010 15:31



en fait catherine ms chats viennent de la spa mais cette fois je ne sais pas si je dois prendre un copain ou une copine bien sur operé afin d'eviter les chatons car celui qui reste à ses
habitudes et l'hiver venant je ne sais pas quoi faire - ils ne vivent pas avec nous mais tout pres et bien sur nous sommes pres d'eux malgre nos chiens


merci - à une prochaine fois



Catherine 09/09/2010 22:03



Bonjour Joséphine, alors là, je ne sais pas du tout, un mâle ou une femelle, ça dépend de toi, et aussi de ton chat. Et si tu allais voir ce
qui est disponible et que tu prenais simplement le chat pour lequel tu craques le plus, que ce soit un matou ou une minette ?



dutertre josephine 08/09/2010 12:36



moi je voudrai un conseil nous avions 2 chats castres un a disparu apres une operation donc de suite ns en avons repris un helas voila que celui ci depuis 3 mois n'est plus là - son compagnon
miaule e t le pleure il ne veut meme plus rester dans leur piece où ils pouvaient rentres sortir à leur aise ns sommes à la campagne - celui qui reste doit avoir 5 ans je me demande si je dois
lui "prendre" une petite copine operee aussi car je me dis qu'il s'habiturait eut etre un peu mieux  ou le laisser tout seul-merci de me repondre svp



Catherine 08/09/2010 22:48



Josephine, je comprends ta grande tristesse, je ne supporterais pas de perdre un de mes deux chats, mais je ne suis ni vétérinaire ni psy et
je ne connais pas ton chat, son comportement, ses habitudes, je ne sais donc pas quoi te dire, tout simplement. Renseigne-toi, il y a souvent des gens qui donnent des chatons car leur femelle a
eu une portée et sinon, ils s'en débarrasseraient, alors tu vas les voir (les chatons) et tu vois si tu craques pour un, et tu le prends dès qu'il est sevré. Le feeling, voilà, c'est tout simple.
Quant à ton chat, beaucoup de câlins et de réconfort, il en a besoin autant que toi s'il était attaché au disparu. Bon courage et donne des nouvelles si tu as un nouveau chat avec vous .



Manu 13/05/2010 13:28



J'ai tellement pleuré en lisant "Les chats de hasard" de Anny Duperey que je ne sais pas si je pourrai lire celui-ci !



Catherine 13/05/2010 14:45



Pas lu mais on m'en a parlé et je crois que celui-ci est moins triste, tu devrais donner une chance à Tybert, Chantier, Tapenade, Pélardon,
etc. d'entrer dans ta vie (littéraire) .



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -