Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 05:44

HippoCoeur.jpgUn hippocampe dans mon cœur est un roman de Kim Ryeo-ryeong paru aux éditions Flammarion/Romans Chan-ok dans la collection Matins calmes en mai 2011 (134 pages, 10,90 €, ISBN 978-2-91-6899-54-1). Ne kasume haemaga sanda (2007) est traduit du coréen par Lim Yeong-hee et Françoise Nagel.

 

Je remercie Brigitte et les éditions Flammarion/Chan-ok de m'avoir envoyé ce roman. En ce moment, la Corée m'attire beaucoup. En fait, c'est depuis que j'ai lu Terre coréenne, de Pearl Buck avec sa belle couverture orange dans les années 70 (Le livre de poche) !

 

Kim Ryeo-ryeong est née en 1971 à Séoul (Corée du Sud). Elle est auteur pour la jeunesse.

 

Haneul a été adoptée lorsqu'elle avait un mois. À l'âge de 4 mois, elle a été opérée à cause d'une cardiopathie congénitale et elle a depuis une cicatrice en forme d'hippocampe, c'est pourquoi elle dit qu'elle a un hippocampe sur son cœur : « je vis avec un hippocampe. » (page 17).

Sa mère adoptive, Pak So-hyeon, est psychiatre et dirige une clinique. Elle aime beaucoup être interviewée et apparaître dans des émissions de télévision.

Son père est dentiste, et c'est un homme plus discret.

Au début, Haneul trouvait charmant que sa mère dise qu'elle était « sortie de son cœur et pas de son ventre » mais elle ne supporte plus d'entendre cette expression.

Elle ne supporte plus non plus les réunions interminables (ses parents s'occupent d'organismes d'adoption), les photos où il faut sourire (alors qu'elle se sent de plus en plus triste), les interviews (les réponses sont toujours préparées par sa mère à l'avance).

En plus, depuis que sa grand-mère paternelle a eu une attaque cérébrale, elle vit avec eux, et elle n'est pas commode la grand-mère !

Le plus grand plaisir de Haneul est de construire des maisons en carton, son but est de construire tout un village.

Mais, un soir, sa mère rentre en colère, elle a un peu bu, et elle casse volontairement la maquette.

Ça ne peut plus durer : il va falloir que Haneul et sa mère se parlent et mettent les choses au clair !

 

Bien sûr ce roman parle des relations entre les parents et les enfants, mais il y a un point différent c'est que là, l'enfant est adoptée. Pas toujours facile de communiquer, de se comprendre, de ne pas se blesser.

Il est aussi intéressant de voir les relations entre les membres d'une même famille dans la Corée actuelle et la place très importante des médias.

Comme tout enfant qui grandit, Haneul se pose des questions, pas tant sur sa naissance et son adoption, mais sur sa place dans cette famille et sur ce qu'elle a envie de vivre pour elle et pas pour faire plaisir à sa mère ou à la presse. Parce que j'ai l'impression qu'en plus, elle n'a même pas d'amis de son âge...

Je crois qu'il y a de nombreux enfants coréens qui ont été adoptés. Certains ont été adoptés dans leur pays d'origine. D'autres ont été adoptés à l'étranger et ont été déracinés, comme le dessinateur de bandes dessinées Jung, né en 1971, auteur de Couleur de peau : miel que je conseille chaleureusement.

Pour conclure avec Un hippocampe dans mon cœur, c'est un roman charmant, qui peut être lu par des ados et des adultes, même s'ils ne sont pas concernés par l'adoption, la recherche de soi-même et de sa place en famille et en société touchant chacun d'entre nous.

 

Ce roman m'a donné envie de lire d'autres titres de cette collection : « La collection Matins calmes, une exploration de la littérature de jeunesse coréenne classique et contemporaine. Une rencontre avec une écriture authentique d'hier et d'aujourd'hui, qui éclaire sur l'histoire, le patrimoine et la société coréenne. Des voix singulières, à la fois graves, émouvantes et sincères qui posent les bases de la nature identitaire du peuple coréen, contemplative et mélancolique, optimiste et sentimentale, et qui questionnent le monde. »

Dans la même collection : Rêves de liberté de Kim So-yeon, Les lettres du secret de Bae Yoo-an, Murmure à la lune de Kim Hyang-yi, Fleur de Jade de Linda Sue Park.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pimprenelle 31/05/2011 12:27



Un joli roman sur l'adoption en effet, même si j'ai parfois trouvé que l'auteur n'allait pas assez loin.



Catherine 31/05/2011 12:51



Peut-être parce que c'est une collection jeunesse (à partir de 11 ans) ? Bonne semaine, Pimprenelle, je vais voir sur ton blog s'il y a le
nouvel auteur à découvrir .



Nettie 29/05/2011 15:14



Oh, je ne savais pas que de nouveaux livres étaient sortis dans cette collection! J'avais beaucoup aimé Rêves de Liberté de Kim So Yeon! Je ne savais pas que Pearl Buck avait écrit un
livre sur le thème de la Corée, j'aimerai beaucoup le lire (j'ai lu il y a très longtemps La Terre chinoise du même auteur, très beau roman)



Catherine 30/05/2011 15:58



C'est vraiment une belle collection (la Corée m'attire beaucoup) et j'ai justement lu Rêves de liberté donc ma note de lecture
arrivera bientôt mais je peux dire que j'ai beaucoup aimé.


Voici la couverture de Terre coréenne, de Pearl Buck.



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -