Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 03:27

Douze minutes avant minuit est un roman de Christopher Edge paru aux éditions Flammarion le 2 mai 2013 (332 pages, 13 €, ISBN 978-2-0812-8659-7). Twelve minutes to midnight (2012) est traduit de l'anglais par Laurence Kiefé.

 

Je remercie Brigitte et les éditions Flammarion pour ce roman que j'ai reçu avant sa parution et avec lequel j'ai passé un très bon moment de lecture.

 

Christopher Edge a grandi à Manchester et a, selon lui, passé beaucoup de temps à la bibliothèque. Il vit maintenant à Gloucester et, avant de devenir écrivain, a travaillé comme professeur d'anglais, rédacteur en chef et éditeur. Comme je n'avais jamais entendu parler de cet auteur, je pensais que Douze minutes avant minuit était son premier roman, mais pas du tout ! Plus d'infos et tous ses livres sur http://www.christopheredge.co.uk/.

 

Londres. Ovation au Grand Théâtre : Montgomery Flinch vient de lire sa nouvelle histoire terrifiante qui paraîtra le lendemain dans le numéro de décembre 1899 du Frisson illustré, un magazine littéraire. Mais Montgomery Flinch n'est pas celui que l'on croit ! Monty Maples est en fait un acteur payé par Miss Penelope Tredwell (qui se fait passer pour sa nièce) et son tuteur, Mr William Wigram. Les parents de Penny étant morts aux Indes, l'adolescente de 13 ans a hérité de tout, journal Le Frisson illustré compris. « Penny occupait à elle toute seule les postes de rédactrice en chef, d'auteur vedette et d'éditeur, masquant sa véritable identité derrière d'innombrables pseudonymes. » (page 29).

Après la représentation, le journal reçoit une lettre du Dr Charles Morris, directeur du Royal Bethlem Hospital, établissement psychiatrique plus connu sous le nom de Bedlam. Depuis 6 mois, les patients entrent en transe et écrivent des choses bizarres dans un état catatonique. « Toutes les nuits, douze minutes avant minuit, de plus en plus de patients se lèvent et tous succombent à cet insatiable besoin d'écrire. Et lorsqu'ils se réveillent le lendemain matin, ils n'ont aucun souvenir de ce qu'ils ont fait. » (page 42). Pour comprendre, Penny, « Montgomery Flinch » et William Wigram veulent lire « les Écrits de minuit » depuis le début mais tous les feuillets ont disparu !

La petite troupe va enquêter, aidé du jeune Alfie, l'assistant de l'imprimeur du journal, et se frotter à Lady Isabella Cambridge, une jeune veuve passionnée par les araignées d'Abyssinie, architarbi somnerus, araignée tisseuse de rêves. Mais Montgomery Flinch est dans la ligne de mire de Robert Barrett, un journaliste de La Gazette qui a des doutes sur son identité.

 

Ma phrase préférée

« La folie est encore à venir. Nous sommes à l'orée d'un siècle de démence – toute raison perdue alors que le monde bascule dans les guerres, les famines, les épidémies et les catastrophes. » (page 320).

 

Une Penelope, surnommée Penny, l'Angleterre de la fin du XIXe siècle, un garçon qui apporte de l'aide et un journal, ça me dit quelque chose ! Eh oui, Penelope Green, héroïne de Béatrice Bottet ! Mais les âges de ces deux Penelope sont différents (13/17 ans) et leurs aventures le sont aussi : fantastique pour Penelope Tredwell, histoire et condition féminine sur les cinq continents pour Penelope Green. Tant mieux car les deux séries se dévorent !

Il y a des clins d'œil à Sherlock Holmes et son créateur, Arthur Conan Doyle qui apparaît d'ailleurs ainsi que plusieurs autres écrivains britanniques de cette fin de XIXe siècle (H.G. Wells, Rudyard Kipling, Max Pemberton, H. Rider Haggard...) : ils veulent tous participer au nouveau Prix littéraire de la Société des Périodiques illustrés et des Magazines littéraires extrêmement bien doté (20 000 livres sterling) créé par Lady Isabella Cambridge sensée être morte dans l'incendie de sa maison, et le piège va se refermer sur eux.

Comme c'est de la littérature jeunesse, cette histoire est terrifiante, mais pas trop, juste ce qu'il faut. Lisez plutôt ce qu'en dit The Gardian : « This is perfect for anyone wanting a chilling read which is scary but not so much that it gives you nightmares. » (C'est parfait pour ceux qui veulent une lecture effrayante mais pas au point de vous donner des cauchemars).

 

J'ai lu ce roman très original d'une traite et j'ai eu un peu peur (l'araignée n'est pas mon animal préféré !) car tout est bien raconté, dosé et j'ai trouvé fort agréable de me retrouver au milieu de tous ces célèbres écrivains et de passer du XIXe au XXe siècle. Ça m'a fait penser à Le roman de Bergen, de Gunnar Staalesen.

En fait, j'ai lu plusieurs romans d'auteurs anglais ces derniers mois et la littérature jeunesse anglaise est vraiment au top !

Voulez-vous lire le premier chapitre de Twelve minutes to midnight en anglais ? C'est sur issuu.com.

Bon à savoir : le tome 2 des aventures de Penelope Dreadful (en anglais) / Tredwell (en français), Shadows of the silver screen, est paru en janvier 2013 en Angleterre. Et le tome 3, The black crow conspiracy, est annoncé pour janvier 2014. Comme j'ai hâte de les lire !

 

Une lecture pour le Cercle de lecture de Tête de Litote et les challenges Animaux du monde pour les araignées (brrr...), Jeunesse & young adults # 2, La Belle Époque, Petit Bac 2013 (catégorie chiffre / nombre), et pour l'Angleterre : British mysteries (l'histoire se déroule dans l'Angleterre victorienne), Cercle de lecture de Tête de Litote (la ronde 9 d'avril-mai est pour l'Angleterre), God save the livre, Voisins voisines ainsi que Thrillers et polars. Dommage que le Mois anglais ne soit pas en mai, mais en juin...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mélo 10/05/2013 14:03

Même réflexion que Sandrine, je confonds un peu tous ces avant/après minuit ;-))
J'aime bien ta phrase préférée même si elle est bien pessimiste. Et en effet ça ne doit pas être désagréable de passer du XIX au XXème siècle en compagnie d'écrivains.

Coccinelle 11/05/2013 13:28

Sauf que ce qui leur arrive est horrible !!!
Bon weekend.

Sandrine 07/05/2013 09:59

J'ai lu "13 jours avant minuit" de Patrick Carman et "Quelques minutes après minuit" de Patrick Ness : ça devient complexe de s'y retrouver :-)

Coccinelle 07/05/2013 19:46

MDR - Celui-ci, au niveau du temps, est entre les deux !

Pauline Entre Les Pages 07/05/2013 08:55

Quasiment lu d'une traite aussi pour ma part, j'ai adoré! Je ne m'attendais pas à une intrigue comme ça! C'était trop bieeeeennn!

Coccinelle 07/05/2013 19:45

Moi aussi ! J'ai été très agréablement surprise ; et les araignées, brrr... Je trouve que la littérature jeunesse & young adults anglaise est au top ! Bons jours fériés.

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -