Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 03:35

Horlemonde – 1 : Les voies d'Almagiel est une bande dessinée de Patrick Galliano et Cédric Peyravernay parue aux éditions Les Humanoïdes Associés en août 2008 (56 pages, 13,10 €, ISBN 978-2-73161-760-3).

 

Patrick Galliano est l'auteur. Il est né en 1953 et il a travaillé pour la jeunesse (télévision, presse, animation).

Du même auteur aux Humanoïdes : les séries Roxalane et Touna Mara.

 

Cédric Peyravernay est le dessinateur. Il est né en 1977 dans la Loire et il a étudié à l'École Émile Cohl à Lyon dans laquelle il enseigne. Il a plusieurs cordes à son arc, peinture, sculpture, design de jeux vidéo.

 

Après une mission sur Dragonne, les agents de la Confrérie, Marcé et Irina, retournent sur Terra-5.

Marcé se voit confier une autre mission, sur Almagiel, un monde rétro de catégorie A dans la constellation du Cygne, « en passe d'être affranchi ».

Sur Almagiel, la montbassie, « une plante aquatique céréalière » nourrit toute la planète mais 20 % de la population vit dans l'esclavage et le protocole veut que les mastres abolissent l'esclavage.

Mais le général Cornélius confie « un supplément top secret » à Marcé. « Quelque chose d'énorme... Qui pourrait bien bouleverser l'évolution de l'humanité » (page 14).

Pendant ce temps-là, sur Almagiel, Irché de l'équipe de récolte de montbassie est tué dans le marais par une gouze blafarde. Son équipier et ami, Jatred, ramène son corps et se retrouve responsable de la surveillance d'un loco-silo.

Les gagés, comme Jatred et Lil, rêvent de monter dans les vaisseaux « des hommes des étoiles » et de visiter les mondes habités par des humains libres.

Vieux et fatigué, le grand mastre des Hornes envoie son fils, Orval, au Parlement. Il devra parler en son nom pour l'affranchissement d'Almagiel. Mais Orval est fougueux, ambitieux et n'a pas le même avis que son père.

 

L'univers, dans le futur. Les humains de la Terre ont essaimé sur des milliers de planètes et d'étoiles, et ont évolué différemment. Pourquoi et comment l'ont-il fait, nous ne le savons pas et nous commençons le récit sans aucune information ce qui est à la fois inquiétant et excitant.

Les personnages ont les gueules de l'emploi (surtout au bagne d'Argolide) et les décors sont superbes, que ce soient les zones arides ou les marécages. Il y a en prime quelques horribles bestioles tout droit sorties d'un imaginaire torturé.

Pas de temps morts, ni sur Dragonne ni sur Almagiel.

Des mastres tout puissants qui font régner la loi ancestrale mais séparés en deux groupes (les Libéraux sont pour l'abolition à contrario des Conservateurs), des gagés qui rêvent de liberté, des rebelles et un ambassadeur piégé dont la Confrérie aimerait avoir des nouvelles.

Les deux personnages principaux, Marcé, le meilleur agent de la Confrérie, et Jatred, l'esclave qui rêve de liberté et de voyages, sont tous les deux jeunes, forts et intelligents. Ils vivent dans un monde hostile et vont devoir faire équipe pour survivre et pour s'enfuir.

Il y a aussi deux éléments féminins, Irina simplement présente au début avec Marcé qui lui sauve la vie, et Lil proche de Jatred et qui doit fuir (elle rejoint sûrement les rebelles).

J'ai hâte de lire le tome 2 de ce diptyque de science-fiction, Les hydres d'Argolide, qui est paru le 28 août 2013. Par contre, le dessinateur a changé, c'est Bazal pour ce deuxième tome.

 

Cette bande dessinée est inspirée de l'œuvre de Julia Verlanger.

Héliane Taïeb est née Grimaître le 7 décembre 1929. Elle est connue sous ses deux pseudonymes, Gilles Thomas et Julia Verlanger.

D'abord une vingtaine de nouvelles dans la revue Fiction entre 1956 et 1963. Puis, dès 1976 jusqu'à 1982, plusieurs romans de science-fiction galactique et post-apocalyptique dans la collection Anticipation de Fleuve Noir. Dont les romans qui ont inspiré la bande dessinée que je viens de lire.

Elle est morte le 3 septembre 1985.

L'année d'après, son époux, Jean-Pierre Taïeb, a créé un prix littéraire : le Prix Julia Verlanger. Il est attribué par la fondation Julia Verlanger et récompense des romans de science-fiction ou de fantasy. Monsieur Taïeb étant décédé en 1991, le prix est décerné, depuis 1992, par un jury, et il est depuis dix ans remis durant les Utopiales.

Grâce à ce prix littéraire, et à la réédition de ses œuvres, Julia Verlanger/Gilles Thomas n'est pas tombée dans l'oubli.

 

Une lecture que je peux placer dans le challenge Geek.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -