Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 03:06

L'ange en décomposition est un roman de Yukio Mishima paru en 1970.

Je l'ai lu dans La mer de la fertilité, recueil de quatre romans publiés aux éditions Quarto Gallimard (1204 pages, 24,50 €, ISBN 2-07-076843-0, édition préfacée par Marguerite Yourcenar) et je remercie B. de m'avoir offert cette intégrale il y a quelques années (elle attendait son heure dans ma bibliothèque !).

Tennin gosui (天人五衰) a été traduit du japonais par Tanguy Kenec'hdu en 1980.

 

Yukio Mishima (三島 由紀夫), de son vrai nom Kimitake Hiraoka (平岡 公威), naît le 14 janvier 1925 à Tokyo (Japon). Il commence à écrire à l'âge de 12 ans et sort diplômé en Droit allemand de l'Université de Tokyo en 1947 mais il abandonne une carrière au Ministère des finances pour l'écriture. Il rencontre Yasunari Kawabata et fréquente les auteurs de la revue Littérature moderne. Son premier roman, Tôzoku (盗賊), paraît en 1948. Suivent d'autres romans et nouvelles. Bien qu'étant de santé fragile, il pratique le kendo. Entre 1965 et 1970, il écrit le cycle de La mer de la fertilité (Hôjô no umi 豊饒の海) : Neige de printemps (Haru no yuki 春の雪 1965-1967), Chevaux échappés (Honba 奔馬 1969), Le temple de l'aube (Hakatsuki no tera 暁の寺 1970) et L'ange en décomposition (Tennin gosui 天人五衰 1970). Puis, ayant achevé son œuvre, il se suicide (seppuku) le 25 novembre 1970.

 

Samedi 2 mai 1970, en début d'après-midi. Toru Yasunaga observe la mer de Suruga, dans la péninsule d'Ise : les bateaux, les oiseaux, les vagues, la marée, le soleil qui se cache derrière les nuages, la brume. « L'horizon ressemblait à un cerceau d'acier bleu-noir parfaitement adapté à la mer. » (page 1003). Il attend le cargo Tenro-Maru qui, en provenance de Yokohama, doit accoster à seize heures au quai de Hinode.

Shigekuni Honda, veuf depuis la mort de son épouse, Rie, voyage seul mais, à soixante-seize ans, il préfère les randonnées accessibles. Après une balade au mont Fuji et une visite à l'ange dans la forêt de Mio, il s'arrête sur la grève de Komagoe mais il est choqué par les détritus entassés. « Les rebuts de l'existence y dégringolaient pour se heurter à l'infini. La mer, un infini jamais rencontré auparavant. Les rebuts, pareils à l'homme, incapables de rencontrer leur fin sinon de la façon la plus laide et la plus sale. » (page 1006). Un peu plus loin, sur la plage, il s'approche d'une bâtisse en ciment : le poste de signalisation de Teikoku. C'est dans ce bâtiment que travaille Toru Yasunaga, orphelin, « un garçon de seize ans tout à fait convaincu qu'il n'appartenait pas à ce monde. » (page 1012).

Dans la soirée, une jeune femme de vingt-deux ans, Kinue, rend visite à Toru et lui offre une boîte de chocolats. Kinue, fille d'un très riche propriétaire terrien, est gentille mais laide. « C'était une laideur que nul ne pouvait manquer d'apercevoir. Elle défiait la comparaison avec une laideur médiocre qui, à certaines conditions de temps et de lieu, peut passer pour un genre de beauté, ou une laideur qui révèle la beauté de l'esprit. C'était là une laideur pure et simple qu'on ne pouvait décrire comme rien d'autre. C'était un don du ciel, une laideur parfaite, refusée à la plupart des filles. » (page 1015). Pourtant Kinue, après une déception amoureuse et une dépression, vit dans l'illusion d'être la plus belle personne au monde et reproche aux hommes d'avoir des désirs méprisables, d'être des animaux.

Mais Toru ne peut plus écouter Kinue car un autre cargo, le Nitcho-Maru, arrive dans la baie avec la nuit. Au même moment, dans sa maison de Hongo, Shigekuni Honda rêve d'anges : les rêves de Honda sont « lumineux et scintillants, bien plus remplis du bonheur de vivre que la vie elle-même. » (page 1054).

 

Ma phrase préférée

« À chaque instant, quelque chose se passe, […]. C'est seulement que nul n'y prend garde. Trop accoutumés que nous sommes à l'absurdité de l'existence. » (page 1005).

 

Quel bonheur de lire Mishima ! Ce livre a trop attendu sur mes étagères ! C'est tout simplement beau. L'écriture de Mishima est fluide, ample, subtile et empreinte de sagesse. L'auteur parle de la vie, du vide de la vie, de la jeunesse, de la vieillesse, de la mémoire, de la mort, de la réincarnation et le lecteur s'approche de l'illumination (satori). Bon, je n'ai pas lu La mer de la fertilité dans l'ordre puisque L'ange en décomposition est le 4e tome du cycle. Et cette tétralogie suit Shigekuni Honda donc il faudra que je lise l'intégralité dans l'ordre chronologique pour tout appréhender (apparemment Shigekuni Honda a vécu une belle amitié avec un jeune homme noble, Matsugae Kiyoaki, et il pense que Toru Yasunaga en est la réincarnation). À l'heure où je publie cet article, je n'ai pas tout à fait terminé ce roman mais ce n'est pas important car mon opinion est faite, je suis conquise et je lirai à nouveau Yukio Mishima !

 

Une très belle lecture pour les challenges Écrivains japonais et Des livres et des îles (Japon).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Adalana 01/10/2013 00:44

J'ai très envie de lire cette tétralogie depuis les billets de Valentyne et le tien qui vient confirmer !

Coccinelle 01/10/2013 17:27

Je pense que ça te plairait mais c'est long à lire !

Heide 26/09/2013 21:29

Bonsoir Coccinelle
J'adore la littérature japonaise que j'ai découverte grâce au challenge d'Adalana. Je veux absolument lire Mishima et encore plus quand je lis ton enthousiasme. Je note ce titre. Bises et belle soirée ! :)

Coccinelle 26/09/2013 22:48

J'espère que tu liras cet auteur, Heide, mais en fait, il vaut mieux lire ce cycle dans l'ordre car c'est la vie de Shigekuni Honda, et j'ai commencé par la fin... Bonne soirée à toi aussi.

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -