Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 03:13

Je vous ai rapidement parlé des 10 récits qui terminent La bible de l'astrologie chinoise, de Derek Walters.

 

Ces contes et légendes du folklore chinois sont intitulés Récits des astrologues chinois et, les ayant lus à part, je voulais faire un article séparé pour les mettre dans le challenge Des contes à rendre.

 

Le pêcheur mystérieux

Avant d'aller chasser, Wen Wang, « homme d'État et légendaire auteur du mystérieux Livre des mutations », lançait des tiges d'achillée pour consulter l'oracle. Mais ce jour-là, la réponse était aussi inhabituelle que le gibier qu'il allait attraper !

 

Les prophéties peuvent être dangereuses

Jing Fang, un astrologue du 1er siècle avant Jésus Christ savait qu'il allait devenir célèbre et que ça allait provoque sa perte.

 

Voyageur dans le temps

Fei Zhang Fang, un magicien du 1er siècle, avait une baguette magique qui lui permettait de « parcourir de vastes distances en quelques instants », en un mot de voyager dans le temps et donc de prévoir l'avenir.

 

Les agents secrets

Au 2e siècle, l'employé Li a observé deux nouvelles étoiles et a su que deux visiteurs importants allaient venir dans son village. Effectivement, l'empereur avait envoyé deux espions pour savoir ce que le peuple pensait de son gouvernement.

 

Un astrologue réticent

L'astrologue Yan Cun refuse d'être célèbre et riche car il pense que « Richesse matérielle signifie pauvreté intellectuelle ». Ainsi, chaque jour, lorsqu'il a gagné assez pour subvenir à ses besoins, il préfère retourner étudier que de continuer de travailler.

 

L'héritage

Un diseur de bonne aventure sur le point de mourir confie à son épouse son Livre des mutations avec recommandations de ne pas vendre la maison pendant les cinq années de famine à venir et de donner le livre à un dénommé Hong qui viendra au printemps après ces années difficiles. Tout se passe comme le mourant l'avait dit mais Hong assure à la veuve ne pas avoir de dette envers son mari défunt. Pourtant...

 

Le fanatique de la forme

Au 1er siècle, Ren Wengong prédit une inondation et construisit un bateau mais le gouverneur dont il est l'assistant se moqua de lui et ne protégea pas sa population. Arriva ce qui devait arriver... Peu de temps après, il entraîna sa famille et ses serviteurs à courir avec de lourds fardeaux sur le dos, mais encore une fois, tout le monde le crut fou.

 

Horoscopes incompatibles

Au 1er siècle, au temps de la dynastie Han, une belle jeune fille intelligente, et amoureuse de Chang, ne se laisse pas démonter par leurs horoscopes incompatibles. Leur mariage attendra l'année du Lièvre pour que leurs signes opposés se retrouvent dans un groupe compatible !

 

Guan Lu

Guan Lu, célèbre devin depuis l'âge de 8 ans, dont la vie est mentionnée dans les Annales des trois royaumes, a un comportement négligé (buveur, glouton, mauvaises manières) mais il est tellement doué et célèbre qu'à 46 ans, un poste bien rémunéré lui est proposé. Cependant, il savait que sa vie arrivait à sa fin.

 

Tai Yang

Dans la seconde moitié du 3e siècle, Tai Yang est un astrologue reconnu car il a des donc depuis l'âge de 12 ans. Mais il n'est pas l'astrologue officiel car il fait carrière dans l'administration. Un jour il prédit à l'opposé de l'astrologue officiel et Wang Zhen, le secrétaire du gouverneur, le fait enfermé sans nourriture pendant 50 jours.

 

Ces courts contes sont intéressants et plaisants à lire, ils ont du caractère, ainsi qu'une spiritualité différente de celle de l'Occident mais dans laquelle je me sens bien. Ils invitent à faire face à l'adversité, à vivre heureux, à ne pas vouloir être ce que l'on n'est pas, mais ils montrent aussi qu'on peut modifier les choses désagréables en faisant le bien et en attendant le bon moment. Ils se rapprochent des principes de Confucius. À méditer donc.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Coccinelle - dans conte Chine
commenter cet article

commentaires

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -