Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 05:03

Je vous ai déjà parlé de Geluck et Le Chat il y a longtemps. Ici on est fan des bandes dessinées et on est content d'apprendre qu'arrive la série animée intitulée La minute du Chat.

 

Rendez-vous ce soir à 19 h 55 sur France 2 pour le premier épisode ! Et ensuite tous les soirs à la même heure et sur la même chaîne. Plus d'infos sur le Dossier Le Chat.

 

En attendant, voici la bande annonce : comme vous pouvez le voir, plusieurs genres d'animation sont utilisés et ça, c'est vachement intéressant. En plus, ce Chat, il est drôle et subtil.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans cinéma animation chat
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 05:53

UneVieDeChat.jpgCoeurCinemaUne vie de chat est un film d'animation du studio Folimage réalisé par Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli en 2010. Sortie nationale au cinéma : 15 décembre 2010, sortie en DVD : 8 février 2011, et en Blu-ray : 20 avril 2011.

 

Plus d'infos sur les sites officiels de Une vie de chat- le film, de Folimage et sur le blog de Folimage.

 

À Paris, Dino est un chat qui vit la journée chez Zoé et la nuit avec Nico.

Zoé est une petite fille qui ne parle plus depuis que son papa, policier, a été tué par le truand Costa. Sa maman, Jeanne, commissaire, travaille beaucoup et Zoé donne toute son affection à Dino.

Nico est un cambrioleur (un gentleman-cambrioleur ?) qui court sur les toits de Paris avec son chat Dino.

Une nuit où elle ne veut pas rester avec la nounou qui met trop de parfum, Zoé sort par la fenêtre de sa chambre et suit Dino. Elle le perd de vue mais se retrouve face à Costa et son équipe dont le projet est de voler une statue appelée le Colosse de Nairobi.

 

L'histoire est toute simple – c'est pour un public familial – mais le film se laisse bien regarder, et les poursuites sont réussies en particulier dans le zoo, puis sur la grue et sur le toit de la cathédrale Notre-Dame. Les personnages sont bizarres, avec leurs grandes jambes et leurs petits pieds ! Le chat n'est pas un figurant, il est bien présent. Il y a une pointe de rétro et d'humour, juste assez de suspense, et ce polar animé passe un peu trop vite (une heure et quart) mais comme ça, on n'a pas le temps de s'ennuyer.

 

Du même studio d'animation, Folimage, j'ai aussi vu La prophétie des grenouilles et Mia et le Migou.

 

Comme j'ai déjà publié la bande-annonce d'Une vie de chat ici, voici deux extraits.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans cinéma animation chat
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 23:04

ChatCinema.jpgUn chat de cinéma est un livre de Ghislaine Lassiaz paru en mai 2007 aux éditions Actes Sud Junior en collaboration avec la Cinémathèque française (56 pages, 14 €, ISBN 978-2-7427-6818-9).

 

Ghislaine Lassiaz est une spécialiste de la pédagogie du cinéma. Elle est conférencière à la Cinémathèque française. Elle est aussi traductrice d'articles concernant le cinéma.

 

« La Cinémathèque française a été créée en 1936 par Henri Langlois, pour sauvegarder toute la mémoire du cinéma : les films mais aussi les appareils, les costumes, les affiches, les scénarios... Elle a pour mission de transmettre cette mémoire, de donner le goût du cinéma à travers ses projections, expositions, formations, rencontres et ateliers. » (page 2).

 

Un chat de cinéma présente les chats dans le cinéma depuis le début des « images qui bougent » : bande chronophotographique d'Étienne-Jules Marey (1894), phénakistiscope (disque en carton), viviscope (longue bande).

En 1895, les frères Lumière – Auguste et Louis – des Lyonnais, filment « leur famille, leurs amis, leur ville et... leurs animaux domestiques » (page 19) : le cinéma est né et le chat devint acteur ! D'abord dans Déjeuner du chat (1896) et Le chat qui joue (1897) des frères Lumière puis dans plusieurs films, en tant que vedettes comme dans L'espion aux pattes de velours (1965) ou partenaires par exemple de Charlie Chaplin dans Le cirque (1928).

Mais « le chat n'est pas un acteur docile, et la nourriture ne suffit pas toujours à l'appâter. » (page24)... Truffaut ou Hitchkock en ont fait l'expérience !

« La vie avec ou sans chat, ce n'est pas pareil ! Mais qui de l'homme ou du chat habite chez l'autre ? » (page 32). Des réalisateurs ont filmé les chats, Jean Vigo (L'Atalante, 1934), Alexander Hammid (La vie privée des chats, 1944), Jonas Mekas (Petit déjeuner à Marseille, 1969), Chris Marker (Chat écoutant de la musique, 1990)...

AlbumsPetitEt il ne faut pas oublier l'animation : le Chafouin d'Alice au pays des merveilles, Bricolo et son arbre à chats, les chats de Tex Avery, Félix le Chat, Noiraud Porte-Malheur, Tom, Grosminet, les Aristochats, le chat-bus de Mon voisin Totoro... sans oublier les chats de La mouette et le chat (couverture).

 

Presque tout sur les chats dans le cinéma, présenté de façon ludique et amusante, avec beaucoup d'illustrations et quelques anecdotes. Peut être lu par les adultes, les ados, les enfants, et même par les chats, d'ailleurs cette lecture est commune avec Edwyn et elle est présentée pour le challenge Je lis aussi des albums 2011.

 

Phénakistiscope cité dans le livre : Le chat et les souris, de Jean Ache sur la chaîne YouTube de DanyFischer67777.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans cinéma animation chat lecture
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 06:40

L'animation française aime les chats !

Après Une vie de chat (mon billet ici) du studio Folimage en décembre 2010 (le DVD sort aujourd'hui !), voici Le chat du rabbin d'après les bandes dessinées de Joann Sfar qui sort au cinéma le 1er juin.

Et vous allez pouvoir regarder les deux bandes annonces !

 

 

 

Alors, quelle bande annonce préférez-vous ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans cinéma animation chat
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 01:40

SSHDBandeauUne vidéo qui va plaire aux fans d'animation, de chat, de James Bond et de Sherlock Holmes !

 

Nukobond and Sherlock est un projet du collectif amateur Amaitorte mettant en scène Nukobond (un chat blanc au costume noir inspiré de James Bond) et Sherlock (un jeune Sherlock Holmes avec loupe et pipe évidemment).

 

Je crois que c'était au départ un travail de fin d'étude : la vidéo est disponible sur Zoome, le site de l'université polytechnique de Tokyo, section Art. Et aussi sur Amaitorte et YouTube.

 

 

Rendons à César ce qui appartient à César : l'info est diffusée sur Catsuka.com et sur AnimeSlovenija.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans cinéma animation chat
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 00:13

PetitPrinceDVD1Le soir de Noël, je ne vais pas me mettre devant la télévision. Ainsi, je n'ai pas vu les épisodes du Petit Prince diffusés sur France 3. Bon, je ne suis pas fan du roman de Saint-Exupéry mais j'avais apprécié la bande dessinée de Joann Sfar et je voudrais me faire une idée sur l'animation. Heureusement, il est possible de revoir Ludo Noël sur Pluzz.fr ou sur MonLudo.fr. Faites-vite ! Les épisodes ne restent en ligne que durant 7 jours. Ou alors en DVD.

 

La série d'animation du Petit Prince comptera 52 épisodes (26 histoires en deux parties). France 3 a diffusé deux histoires (soit 4 épisodes).

 

Chaque histoire commence par la Rose sur l'astéroïde B612 (une façon de ne pas l'oublier). La minuscule planète est désertique et la fleur vit sous une cloche au milieu du peu d'herbe qui reste. Elle s'ennuie, elle se fane, elle attend le retour de son Petit Prince. Elle se réjouit de recevoir une lettre de lui et c'est au cours de sa lecture que les aventures vécues par le Petit Prince et Renard se déroulent.

Le Petit Prince parcourt l'espace sur son petit avion doré avec son ami Renard. Ils rêvassent, jouent aux dames et atterrissent lorsqu'ils voient une planète en difficulté, car Serpent sévit dans la galaxie. Grâce à ses pouvoirs, le Petit Prince – qui communique avec la faune et la flore – peut se transformer en Prince et utiliser une épée et un carnet magiques pour créer des êtres ou des objets qui vont les aider à sauver des planètes.

 

PetitPrinceDVD2La Planète du Temps

Une montre permet au Petit Prince et à Renard de trouver la porte d'entrée de la planète. Elle est magnifique, verdoyante, mais il n'y a aucun bruit et tout s'est arrêté. Dans un village, ils remettent en marche une horloge (le Petit Prince fait apparaître des moutons) et ils sont fêtés par les habitants, les Chronos, mais des Idées Noires les attaquent. Ils sont en fait sur la planète du Temps et vont devoir aider le Grand Horloger qui – sous l'emprise de Serpent – a remonté le temps et est redevenu un bébé.

 

La Planète de l'Oiseau de Feu

Le Petit Prince et Renard s'éloignent de plus en plus de l'astéroïde B612. Une planète a de nouveau été attaquée par Serpent. Ils atterrissent et trouvent une magnifique plume de feu qui leur permet d'ouvrir la porte d'entrée de la planète. Mais celle-ci, envahie par la lave, n'est plus que poussière de cendres depuis la mort du bon roi. Le prince Huang – sous l'emprise de Serpent – s'est proclamé roi et a enfermé sa sœur jumelle, la princesse Feng. L'Oiseau de Feu qui veillait sur la couronne détruit la planète et les habitants, des tailleurs d'émeraude, sont en danger.

 

Quelle bonne surprise ! Ces deux histoires sont vraiment réussies : les scénarios sont intéressants, l'animation est très fluide et les couleurs sont superbes. Bon, le Petit Prince est un peu trop parfait, mais j'espère voir d'autres épisodes ! Et un film d'animation est annoncé pour 2013.

 

Sur la chaîne officielle Le Petit Prince TV de YouTube, vous pouvez voir des bandes annonces, des interviews et des Web-épisodes. Voici d'ailleurs la bande-annonce du Petit Prince et la planète du Temps.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans cinéma animation
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 00:04

LaytonDiva.jpgProfesseur Layton et la Diva éternelle (レイトン教授と永遠の歌姫 Layton-kyôju to eien no Utahime) est un film d'animation de 1 h 40 réalisé par Masakazu Hashimoto et sorti dans les salles japonaises en décembre 2009. En France, il est disponible en DVD, en Blu-ray et en coffret collector (DVD + Blu-ray + story-board + DVD bonus) chez Kaze.

 

Lien vers le site officiel (en japonais) et lien vers le site du film (en français).

 

Le célèbre Professeur Hershel Layton est un spécialiste des énigmes, puzzles et autres casses-têtes.

Son assistant, Luke Triton, est le narrateur. Lorsqu'il n'accompagne pas le professeur dans une « enquête », le garçon s'occupe du courrier, du thé, du jardin, et communique avec les animaux. Évidemment il rêve d'égaler son maître.

Après que le professeur ait ramené un disque, Luke se rappelle de leur première enquête.

Jenis Catlane, une ancienne élève du Professeur, est devenue chanteuse lyrique. Elle a envoyée une lettre demandant l'aide de Layton.

Layton et Luke se rendent au Crown Petone où va se jouer le nouvel opéra d'Odlaw Whistler, qui a perdu sa fille, Milena, un an auparavant.

Milena était la meilleure amie de Jenis, et son père pense la faire revivre grâce à son opéra qui raconte l'histoire de la reine d'Ambrosia.

 

Si vous suivez Layton et Luke, vous découvrirez le mystère de l'île Ambrosia et de la vie éternelle.

Les personnages, les décors, la musique et les énigmes sont très proches du jeu. Même s'il n'y a que quelques énigmes...

C'est le premier film d'animation basé sur les jeux du Professeur Layton (Nintendo DS) et je l'ai trouvé très réussi.

À voir en famille.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans cinéma animation
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 23:07

9Movie.jpgAh la la, je vois souvent des films et je ne prends pas le temps d'en parler, c'est dommage... Surtout lorsqu'ils sont aussi bien que Numéro 9 !

 

Numéro 9 est un long métrage d'animation d'1 h 20 réalisé par Shane Acker et sorti dans les salles en août 2009.

Son titre original (américain) est tout simplement 9.

Ça ressemble à du Tim Burton mais ce n'est pas du Tim Burton ! Celui-ci est quand même producteur ainsi que Timur Bekmambetov (réalisateur russe d'origine kazakhe connu pour avoir réalisé Night watch, Day watch et Wanted).

J'illustre mon article avec les deux affiches : l'américaine et la française (cliquez dessus pour mieux voir tous les personnages).

 

Plein d'infos et des vidéos sur le site officiel de 9, le site officiel de Shane Acker et visite du laboratoire du scientifique (en anglais). Pour plus d'infos en français, vous pouvez consulter votre site de cinéma habituel (Allo Ciné, Comme au cinéma, Première, etc.).

 

Regardez les bonus du DVD (ou Blu-Ray) sorti en janvier 2010 : vous pourrez voir le court-métrage élaboré par Shane Acker lorsqu'il était étudiant (4 ans et demi de travail !) et présenté au Festival International d'Indianapolis en 2005, et vous apprendrez beaucoup de choses très intéressantes sur 9.

 

La Terre, dans le futur.

Par le passé, les hommes ont créé des machines toujours plus grosses, toujours plus puissantes, mais grâce à l'une d'elle nommée B.R.A.I.N., celles-ci les ont dominés et détruits.

Avant de mourir, un savant a donné vie à des petits pantins (Homuncules) faits de tissu et d'objets de récupération (il y en a neuf) et a construit un talisman qu'il donnera au Numéro 9.

Numero9Numéro 1, c'est le chef mais il a tellement peur des machines qu'il préfère se cacher (voix originale de Christophe Plummer).

Numéro 2, c'est un curieux, un créateur (voix originale de Martin Landau).

Numéro 3 et Numéro 4, ce sont des jumeaux, des chercheurs qui lisent les anciens livres des humains et peuvent montrer des choses avec leur yeux.

Numéro 5, c'est l'ami de Numéro 2, il est borgne et deviendra ami avec Numéro 9 (voix originale de John C. Reilly).

Numéro 6, c'est un artiste, il dessine des signes étranges que personne ne comprend (voix originale de Crispin Glover).

Numéro 7, c'est la fille, elle est indépendante et préfère se battre (voix originale de Jennifer Connelly).

Numéro 8, c'est l'armoire à glace, mais il n'est pas très futé... (voix originale de Fred Tatasciore).

Numéro 9, c'est le petit dernier, celui qu'on voit naître et qu'on suit tout au long du film parce qu'il va bouleverser les choses et accomplir une mission, ah et puis aussi il tombe amoureux de Numéro 7 (voix originale de Elijah Wood).

 

Il n'y a plus aucun humain sur Terre mais ces neuf petits êtres bien fragiles ne sont pas seuls car il y a des machines horribles qui les cherchent pour les tuer et qui détruisent tout sur leur passage.

Alors la solution... Craindre l'ennemi et continuer de se cacher dans cette cathédrale en ruine (c'est-à-dire perdre ceux qui ont été enlevés) ? Ou vaincre sa peur et aller de l'avant pour combattre et se libérer du joug des machines ?

 

C'est un excellent film d'animation de science-fiction, le monde post-apocalyptique est extraordinaire.

Les personnages sont attachants et on vibre avec eux..

Les images sont grandioses et l'animation d'une extrême fluidité.

La musique est prenante et correspond parfaitement aux images et au suspense.

Émouvant : la cathédrale qui servait de sanctuaire-refuge en train de brûler.

Drôle : les jumeaux qui utilisent leurs yeux comme un vieux projecteur de cinéma.

Frisson : la machine-araignée.

Monsieur qui, habituellement n'est pas fan de 3D, a vraiment apprécié ce film (au même titre que Toy Story 1 & 2, et Monstres & Cie).

Alors tout simplement : un chef-d'œuvre et Shane Acker un génie !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans cinéma animation
commenter cet article
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 00:03

LeonardAnime1.jpgÀ Noël, évidemment, je ne regarde pas la télévision mais hier matin sur Canal J (de 10 h 15 à 11 h 25), il y avait une diffusion exceptionnelle d'épisodes de la série animée en 3D adaptée de la bande dessinée de Turk et De Groot : Léonard le génie.

 

La bande dessinée

Inspirés par Léonard de Vinci, génial inventeur vivant dans l'Italie du XVe siècle, les auteurs belges Turk (au dessin) et Bob De Groot (au scénario) ont créé le personnage de Léonard en 1974. Mais Léonard est loufoque et tyrannique, et son « disciple » Basile est bête, maladroit et paresseux, donc leurs expériences finissent souvent mal ! Inventions, aventures, humour et anachronismes ont fait le succès de cette série tout public depuis 35 ans et une quarantaine d'albums publiés d'abord aux éditions Dargaud puis au Lombard, éditeur qui détient le site officiel. Je ne crois pas avoir lu tous les albums mais à chaque fois que j'en ai lu un, j'ai bien ri (même si les gags sont inégaux).

 

La série animée

51 épisodes réalisés en 3D (très fluide) par le studio parisien EllipsAnime.

Sur le site de Canal J, deux épisodes disponibles : Léonard - Super Super (ou comment Basile va se transformer – à ses risques et périls évidemment – en super-héros) et Vitaminus (ou comment Léonard va réussir à faire travailler Basile mais...).

Léonard est ici adapté pour les plus jeunes (le génie est moins tyrannique que dans la bande dessinée) mais ces épisodes m'ont tous bien faire rire. Et à la fin de chaque épisode, il y a deux robots qui « archivent » les « géniales » inventions de Léonard.

 

Les épisodes que j'ai vus

Coupe au carré ou comment Léonard invente la tondeuse à gazon. Dansez maintenant ou comment Léonard apprend à danser pour un bal. LéoNoël ou le traineau aux rennes électroniques. Maison vole ou comment protéger sa maison d'un cambrioleur. Mangeomatic ou le robot qui nourrit pour qu'il soit possible de continuer de travailler en mangeant. Métalliquement vôtre où Léonard crée le détecteur de métaux pour retrouver une clé qu'il a perdue. Plus haut ou comment Léonard invente l'élévateur. Super Super ou comment Basile se transforme en super-héros. Télékinésie ou comment déplacer des objets à distance. Vitaminus ou comment faire travailler ce faignant de Basile.

 

Le site de la série : http://www.leonard-la-serie.com/ sur lequel vous saurez tout sur Léonard, Basile, Mathurine (la cuisinière), Raoul (le chat roux), Bernadette (la souris), les diffusions, les épisodes, les décors... Vous y trouverez aussi des vidéos, jeux, coloriages, fonds d'écran, etc.

LeonardAnime2.png

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans cinéma animation
commenter cet article
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 06:33

J'aime beaucoup aller au cinéma voir des films d'animation (j'avais été voir entre autres, Le mystère du lapin-garou, Ratatouille, Shrek, Madagascar, Wall-e, Kung-fu panda, The Simpsons...) ou en voir en DVD et je n'en parle jamais sur mon blog ! Alors voici déjà Là-haut que j'ai vu il y a deux semaines.

 

Là-haut est un long métrage d'animation américain réalisé par Bob Petersen et Pete Docter des studios Pixar. Sorti dans les salles en juillet 2009, il dure 1 h 36. Il est précédé de Partly cloudy (Passages nuageux), un court-métrage amusant dans lequel des nuages fabriquent des bébés et des cigognes les livrent.

Plus d'informations, bandes annonces, jeux, etc., sur les sites officiels de Up (en anglais) et Là-haut (en français). D'ailleurs les deux images ci-desous ont été réalisées avec le créateur de goodies de 'Là-haut Disney Pixar' (cliquez sur les images pour les voir en grand).

 

Charles Muntz est un extraordinaire aventurier des années 30 qui fait rêver Carl et Ellie (8 ans). Il retourne aux Chutes du Paradis avec ses chiens pour ramener un exemplaire d'un oiseau géant inconnu de tous. Vous aurez remarqué que l'aventurier Charles Muntz est inspiré de deux célèbres pionniers américains de l'aviation : Charles Lindbergh (1902-1974) et Howard Hugues (1905-1976).

Carl et Ellie, les deux enfants qui habitent la même ville, se rencontrent par hasard, deviennent inséparables et se marient. Leur rêve : vivre dans leur charmante maison près des fameuses chutes en Amérique du Sud. Mais le couple, bien qu'heureux, ne peut avoir d'enfants et leurs économies fondent à chaque coup dur, les empêchant de réaliser leur voyage. Ellie meurt de vieillesse et Carl Fredricksen se retrouve seul, à l'âge de 78 ans, dans sa petite maison entourée de travaux de construction...

Qu'à cela ne tienne ! Au lieu de finir sa vie dans une maison de retraite, Carl équipe sa maison de millions de ballons gonflés à l'hélium et celle-ci s'envole enfin pour les Chutes du Paradis. Ce que Carl ne sait pas, c'est que Russell, un petit garçon qui doit aider une personne âgée pour gagner son dernier badge de scout, est sur son perron et va faire partie du voyage (et heureusement !).

Près des chutes, Russell va découvrir un énorme oiseau, très coloré, amateur de chocolat, qu'il va appeler Kevin et d'étranges chiens qui parlent grâce à des colliers : Alpha (le doberman), Beta (le rottweiler), Dug (le golden retriever) et Gamma (le bulldog).

 

Mais j'en ai déjà assez dévoilé ! Je veux juste vous dire : allez le voir tant qu'il est encore dans les salles - ou alors attendez le DVD avec impatience - car c'est un merveilleux film, drôle et tendre, avec des décors magnifiques, des personnages attachants, de l'aventure, des amitiés, de l'humour et quelques frissons.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans cinéma animation
commenter cet article

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -