Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 02:37

Éloge du chat est un essai de Stéphanie Hochet paru aux éditions Léo Scheer en avril 2014 dans la nouvelle collection Anima (107 pages, 15,00 €, ISBN 978-2-756-10437-9).

 

À propos de la collection Anima (source : Léo Scheer).

« La collection Anima met en lumière le rapport que les écrivains entretiennent avec les animaux, ou un animal en particulier. Qu'il soit une figure emblématique, ou un être avec lequel on partage un lien privilégié, qu'il soit sauvage ou domestique, l'animal est le miroir de l'âme de l'écrivain, celui qui le renvoie à sa propre humanité et à sa relation du monde.

L'importance que revêt cette question dans la philosophie actuelle, en opposition avec la conception cartésienne de l'animal-machine, est ainsi étendue au champ littéraire, pouvant prendre la forme d'un essai, d'un récit ou même d'une fiction. Ce qu'exprime le choix d'une fresque rupestre pour illustrer chaque volume de la collection. »

Un objectif tout à fait intéressant et je vais suivre les prochaines parutions de cette collection.

 

Stéphanie Hochet est née le 20 mars 1975 à Paris. Elle a étudié le théâtre élisabéthain. Elle est journaliste, critique littéraire et auteur de neuf romans entre 2001 et 2013 (dont deux ont reçu un prix littéraire). Plus d'infos sur son site officiel, son blog et sa page Facebook.

 

« Je voudrais vous parler d'un personnage omniprésent dans la littérature. Un personnage discret et remarquable, connu de tous et mystérieux ; arriviste peut-être, il sait aussi séduire et fasciner. Le chat est ce personnage aux formes multiples, infiniment flexible. » (extrait de la 4e de couverture).

 

Le chat, à la fois sauvage et domestique, est un animal beau, intelligent, mystérieux, indépendant, séducteur, raffiné, soit divinisé (Égypte de l'Antiquité) soit persécuté (Occident de l'Inquisition), en tout cas mythique et il y a tant de choses à dire ou à écrire sur lui !

 

« Quel autre animal nous a poussés à remodeler notre univers en fonction de son désir ? Quel autre animal est passé du statut d'employé-de-maison-à-la-chasse-aux-souris au maître des lieux capable de décider pour nous ? » (page 20).

 

Comme j'aime les chats, ce livre est fait pour moi et je remercie Gilles Paris de me l'avoir envoyé.

Au début, je me suis dit que je n'apprenais rien de nouveau puis en continuant ma lecture, je me suis rendue compte comme ce livre est riche de références historiques, littéraires (même les chats de bandes dessinées sont représentés !) et cinématographiques. Il y des citations, des extraits, des expressions, une bibliographie fournie.

J'ai ainsi pris beaucoup de plaisir à parcourir ce livre (surtout les chapitres La femme, et Le dieu dans lequel l'auteur développe une théorie surprenante) et à prendre notes de plusieurs informations soit inconnues soit oubliées de moi.

J'ai par exemple très envie de (re)lire certains classiques en particulier Peines de cœur d'une chatte anglaise d'Honoré de Balzac, Les célibataires de Henry de Montherlant, Le chat noir d'Edgar Allan Poe (je l'ai déjà relu il y a 3 ou 4 ans et je n'en ai pas parlé sur le blog parce que l'histoire est... horrible mais ce sera l'occasion de le relire à nouveau !), Le chat Murr d'Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, Sur les chats de Maupassant, ou même les récits félins de Colette. Et puis, j'ai bien sûr Je suis un chat de Natsume Sôseki que j'avais commencé il y a des années et que j'avais délaissé... Et pourquoi pas lire en anglais Old Possum's book of practical cats de Thomas Stearns Eliot puisque j'ai l'impression que ce recueil de poésies n'est pas traduit en français.

Ce petit livre est un éloge très littéraire, vraiment bien documenté et hautement enrichissant ! Je félicite et je remercie Stéphanie Hochet pour ce remarquable ouvrage.

 

« Le chat qui se déplace sans bruit, sait disparaître avec talent, se propager sur tous les continents possède une nature divine. » (page 81).

 

Et mes passages préférés

« Le chat vous observe et vous vous dites qu'il sait. Il sait tout de vous, il vous comprend, il vous perce à jour, il vous observe plus fort que n'importe quelle créature humaine ou animale. » (page 91).

« Nous le gardons près de nous pour le bonheur qu'il nous donne. Pour l'amour. Le chat est amour. Qui en douterait ? » (page 92).

Une lecture pour les challenges Animaux du monde et Totem pour le chat, Le mélange des genres (essai) et Petit Bac 2014 (catégorie Animal).

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Coccinelle - dans essai & doc chat
commenter cet article
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 04:59

Yanaka, histoires de chats (tome 1) est un manga de Megumi Wakatsuki paru aux éditions Komikku en octobre 2013 (153 pages, 7 €, ISBN 979-10-91610-30-8). Yanyaka sanpo (やにゃかさんぽ) est traduit du japonais par Sahé Cibot.

 

Megumi Wakatsuki (わかつきめぐみ) est née un 6 février à Niigata ; elle a grandi à Kanazawa dans la préfecture d'Ishikawa. Elle est l'auteur de plusieurs mangas en particulier shôjo (publiés depuis 1982 au Japon).

Plus d'infos sur Yanyaka sanpo – paru en avril 2011 – sur le site de l'éditeur japonais, http://www.hakusensha.co.jp/yanyaka/. Le tome 2 est paru en mars 2013.

 

La quatrième de couverture nous dit « Un manga / guide de voyage sur un des plus beaux quartiers de la capitale japonaise ». Pourtant Yanaka est un quartier que je ne connais pas ! Je m'en suis approchée au sud-est (parc d'Ueno) mais je n'ai pas été si au nord de Tokyo. Il sera sûrement en bonne position lors de mon prochain séjour au Japon (un jour...). En attendant, je le découvre grâce à ce manga mignon et amusant.

 

C'est la nuit, un chaton noir (avec une tache blanche en forme de pétale de cerisier sur le dos) abandonné erre en pleurant dans le cimetière de Yanaka. Il est recueilli par Daisuke, un gros matou, qui lui disant « enfant d'Edo » induit le chaton en erreur : celui-ci appellera ensuite Daisuke monsieur Edo. Le quartier étant celui de Yanaka, c'est le nom que monsieur Edo veut donner au chaton mais il prononce Yanyaka (nya signifie miaou en japonais).

« Yanaka.

Yanyaka ?

Je te dis Yanaka avec un « na » !

Ya... Yanyaka ?

Tu as un problème d'audition ou quoi ? Je te dis Ya-na-ka !!! Ah ! Tu commences à m'agacer ! » (page 6).

Ainsi le chaton a maintenant un nom, Yanyaka ! Et il va découvrir son nouvel habitat et les traditions du quartier (bouddhisme, foire aux livres d'occasion...) avec monsieur Edo, tata Mikè (c'est comme ça qu'il appelle l'épouse de monsieur Edo) et son nouvel ami : Yashichi surnommé Nûbô, puis plus tard les petites Hina, Fumi, Myo, Yori, Ine et Mutsu qui vont l'appeler Yanyanya ou Nyâni.

« Monsieur Edo d'un côté, tata Mikè de l'autre, je suis bien au chaud. C'est cette chaleur, mon cadeau de Noël. » (page 48).

« Tu en sais des choses, Nûbô.

C'est parce que j'aime l'endroit où je vis. » (page 85).

 

 

Les chapitres (moins de 10 pages) correspondent à un lieu de Yanaka : le cimetière, le mur Tsuijibei, le parc mémorial Okakura Tenshin, un temple, un sanctuaire, le cèdre de l'Himalaya, les cerisiers en fleurs... À la fin des chapitres : un paragraphe avec le journal de Yanyaka en haut et un paragraphe avec l'explication de monsieur Edo en bas. Idéal pour se familiariser avec ce quartier et avoir envie de le visiter en vrai ! Et à la fin, une postface de l'auteur qui raconte sa découverte de Yanaka et sa vie de mangaka.

 

Amoureux des chats, amoureux du Japon, ce manga est fait pour vous ! Il est mignon, agréable à lire et pas répétitif car il se passe quelque chose de nouveau à chaque chapitre. Par contre, la visite de ce quartier va-t-elle intéresser les plus jeunes ? Je serais curieuse d'avoir leurs avis ! Et les vôtres aussi bien sûr !

 

Une lecture pour les challenges Animaux du monde et Totem (pour les chats) et Petit Bac 2013 (catégorie Lieu).

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Coccinelle - dans bande dessinée manga Japon chat
commenter cet article
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 23:24

Splat le chat est un album illustré de Rob Scotton paru aux éditions Nathan en septembre 2011 (40 pages, 12,90 €, ISBN 978-2-09-252102-1). Splat the cat (2008) est traduit de l'anglais par Rose-Marie Vassallo.

 

Rob Scotton est né le 26 septembre 1960. C'est un écrivain et illustrateur jeunesse anglais. Il est le créateur de Russell le mouton et de Splat le chat. Plus d'infos sur http://www.robscotton.com/.

 

Splat est réveillé très tôt ce matin-là car c'est son premier jour à l'École des Chats. Il est inquiet et trouve plein de bonnes raisons pour ne pas y aller mais sa maman trouve toutes les solutions aux petits problèmes de rien du tout. Finalement il prend son vélo et part avec Harry, son meilleur ami (mais Harry est une souris). À l'école, il est accueilli par Madame Mioufett et plein de chatons comme lui mais comment vont-ils réagir devant Harry ?

 

Observez bien, à chaque page, les yeux et la queue de Splat car ils retranscrivent bien son état d'esprit. Vous allez aimer Splat assurément ! Et il y a plein d'autres titres à lire !

 

Un bel album illustré pour les challenges Animaux du mondeCartable et tableau noir (la rentrée des classes est d'actualité !), Je lis aussi des albumsPetit Bac 2013 (catégorie Animal) et Totem (chat).

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Coccinelle - dans album illustré chat
commenter cet article
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 04:09

C'est qui la plus classe ? est un roman de Gérard Moncomble et Frédéric Pillot paru aux éditions Hatier Jeunesse dans la collection « Moi, Thérèse Miaou » en février 2013 (32 pages, 4,80 €, ISBN 978-2-218-95870-3).

 

Gérard Moncomble est l'auteur. Il est né le 19 mars 1951 à Auxi le Château (Pas de Calais). Il a étudié la philosophie et la sociologie. Il vit dans le Lot avec sa famille. Il écrit de la littérature jeunesse depuis 1984. Il écrit aussi des haïkus. Plus d'infos sur http://gerardmoncomble.com/.

 

Frédéric Pillot est l'illustrateur. Il est né le 2 août 1967 à Hayange (Moselle). Il a étudié les Arts décoratifs à Strasbourg (Alsace) où il vit avec sa famille.

 

Thérèse Miaou a faim et les humaines (maman et Suzanne) ne reviennent pas du supermarché... Ah, enfin, elles sont de retour ! Mais pourquoi n'ouvrent-elles pas le paquet de croquettes ? Elles veulent que Thérèse participe à un concours de beauté. « D'accord, je vais le faire, leur concours de dingues, mais par pitié, donnez-moi à manger ! » (page 7). Quelle horreur, les croquettes sont molles et immangeables... Diététiques, il paraît. C'est parce que Thérèse, pour participer au concours de beauté, est mise au régime. « Me voilà bête à concours. » (page 11). Heureusement Thérèse a trois supporters – non, pas maman, papa et Suzanne – mais trois matous qui pensent qu'elle a la classe et qu'elle est la meilleure. Sauf qu'il y a une autre participante... Néfertiti, une pimbêche ! Eh bien, Thérèse ne va pas se laisser faire : « Qu'on me brosse ! Qu'on me lustre ! Je veux être une reine de beauté ! » (page 18). Et le jour J...

 

Comme c'est drôle !

Bien raconté, bien dessiné, les jeunes – et les adultes sûrement aussi – vont adorer !

Une jolie surprise que cette collection ! J'ai bien envie de lire les autres titres.

En plus, Thérèse existe vraiment, c'est une belle minette noire et blanche qui vit avec l'auteur « et sa famille dans une grande maison à la campagne ».

 

Une lecture agréable et divertissante pour les challenges Animaux du monde (chats), Bookineurs en couleurs (couverture rouge), Cent pages et Totem (chat).

 

Partager cet article

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 04:41

Aujourd'hui, notre petit Faiel a 3 ans !

Pour voir d'autres photos de Faiel et son coussin rouge (sur lequel il patoune), cliquez ici.

Faiel2013-016.JPG

J'en profite pour mettre cette photo dans la communauté J'aime les chats car le thème du mois d'avril est : les chats dans leurs paniers (ou maisons, etc.), là où ils vont le plus qui est bien à eux. Eh bien, Faiel dort souvent sur ce canapé et ce coussin rouge est à lui !

Partager cet article

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 04:46

ChatParlait.jpgLe chat qui parlait malgré lui est un roman de Claude Roy paru aux éditions Folio Junior en octobre 2009 (93 pages, 5,90 €, ISBN 978-2-07-062225-2, première parution en 1982). Il est illustré par Élisa Géhin.

 

Claude Roy est né le 28 août 1915 à Paris. Il a étudié le Droit, a connu la guerre, a rencontré François Mitterrand, Aragon, Elsa Triolet, André Gide, Jean Giraudoux, Paul Éluard, etc., et fut un grand intellectuel. Il a reçu le premier prix Goncourt Poésie en 1985 et le prix Guillaume Apollinaire pour l'ensemble de son œuvre en 1995. Il est décédé le 13 décembre 1997. Tous ses livres (adultes ou jeunesse) sont publiés par Gallimard mais je crois bien que je n'avais encore rien lu de lui !

 

Élisa Géhin est née en 1984. Elle a étudié les Arts graphiques à l'école Estienne à Paris et les Arts décoratifs à Strasbourg. Elle vit maintenant à Paris où elle travaille pour l'édition et la presse, ainsi qu'avec le Collectif Troglodyte. En plus d'illustrer des livres, elle a écrit et illustré Il était plusieurs fois une forêt (Thierry Magnier, avril 2009). Retrouvez-la sur son blog, Mes jeudis amusants.

 

Gaspard Mac Kitycat est un chat de deux ans. Il est l'aîné de Lord Tristram, un chat écossais de la race des Anglais bleus, et de Mouflette de Vaneau, baronne Flon, une chatte française de la race des Chartreux. À la mort de son père, Gaspard sera le quatorzième duc de Garth. En attendant, il vit dans la charmante famille de Thomas.

Un matin, après que Thomas soit parti à l'école, Gaspard mange dans le jardin une herbe qu'il n'a encore jamais vue et qui a très bon goût. Tout à coup, il se met à parler ! Super ! Oui mais non... Gaspard n'a pas envie d'être examiné, étudié, bref tout le temps dérangé. « Quel malheur ! Qu'est-ce que je vais devenir ? » (page 17).

Non seulement Gaspard parle, mais en plus il parle en vers. « Il ne manquait plus que ça ! J'avais déjà assez de soucis. Si par-dessus le marché me voilà poète, je ne suis pas au bout de mes peines ! » (page 20).

Seul Thomas est mis au courant et il ne faudrait pas que quelqu'un d'autre apprenne que Gaspard parle, d'autant plus que le papa du garçon dit un soir « Ce chat est vraiment intelligent. Il ne lui manque que la parole. » (page 37).

Afin d'éviter à Gaspard des problèmes, Thomas trouve un subterfuge mais le chat n'a pas sa langue dans sa poche, et ne pouvant retenir sa langue dit tout ce qui lui passe par la tête, toujours de façon très poétique.

 

Un livre très drôle, prévu pour les enfants à partir de 9 ans, mais qui est tellement bien écrit qu'il plaira aussi aux grands, aux très grands, aux amateurs de chats, et j'espère même aux poètes !

 

Est-ce que mes matous vont parler un jour ? Hum... Je ne vous dirai rien du tout, c'est un secret !

 

Une très chouette lecture pour les challenges Animaux du monde, Bookineurs en couleurs (couverture bleue), Cent pages, Je lis des nouvelles et des novellas, Jeunesse & young adults # 2, Petit Bac 2013 (catégorie Animal) et Totem (chat). AnimauxChallenge BookineursCouleursLiyah DefiCentPages
NouvellesChallenge1 Jeunesse2012-13 PetitBac2013 TotemChallenge

 

Partager cet article

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 13:29

Ce mois-ci, pour la communauté J'aime les chats, Zapi nous demande de montrer des photos ratées. Avec le numérique, il est aisé d'effacer immédiatement une photo ratée et de reprendre une autre photo réussie. Donc je ne garde pas les photos ratées... J'en ai quand même trouvé une, d'Edwyn, prise le 25 avril 2010. Voyez sur la gauche l'insecte qu'Edwyn essaie d'attraper. Edwyn est un peu flou (normal, la mise au point s'est faite sur le lustre ).

Edwyn25-04-2010.JPG

Partager cet article

Repost 0
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 14:16

Pour la communauté J'aime les chats, Zapi nous demandait de montrer nos chats bébés, puis avec la période de Noël, elle a demandé si nous pouvions aussi montrer nos chats de Noël.

Avec cette première photo, je vais faire d'une pierre deux coups puisqu'en décembre 2009, Edwyn était chaton et portait le bonnet du Père Noël !

Edwyn0055.JPG

Par contre, sur ces deux photos, Edwyn et Faiel ne sont plus chatons, elles ont été prises à Noël 2011. Cette année, pas de déguisement, mais la simplicité.

NoelEdwyn2011.JPG NoelFaiel2011.JPG


Partager cet article

Repost 0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 22:42

Vu chez Enna le mois dernier, le jeu photographique Une photo, une bidouille organisé par CStef m'a donné envie de participer ce mois-ci. C'est simple, le mois dernier c'était le 21 à 21 heures 21 et en ce mois de décembre, le rendez-vous pour prendre une photo tous ensemble est le 22 à 22 heures 22. Bon, il est 22 heures 45 mais c'est le temps de prendre la photo, de la mettre sur l'ordinateur, de la réduire (aucune retouche, juste une réduction de la taille) et de la publier. La voici, c'est Edwyn qui se repose sur le coussin souris avec à portée de museau, de l'eau fraîche et de l'herbe, la belle vie, n'est-ce pas ?

Edwyn2012-192.JPG

Partager cet article

Repost 0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 05:01

GazetteChat1.jpgVous connaissez sûrement Le Chat de Geluck. J'en ai parlé ici, mais c'était en 2008 et mon article n'est pas à jour... Quelques albums en plus donc – dont le dernier en date Le Chat erectus – et une série animée, La minute du Chat, dont j'ai parlé à l'automne dernier.

 

Geluck et les éditions Casterman innovent pour le plus grand plaisir des fans avec un journal de 4 pages en couleur : La Gazette du Chat.

 

(Vous pouvez cliquer sur l'image pour la voir en grande taille).

 

Au sommaire : de l'humour !

Des brèves, des infos décapantes, des interviews, « le coût du Chat », des strips dont un inédit, un concours, un scoop de la plus haute importance concernant l'homo cavernus et le chat, et bien sûr les produits du Chat.

 

Pour vous abonner gratuitement à La Gazette du Chat, c'est ici. Pour la consulter en ligne librement, c'est ici.

 

Et retrouvez Le Chat et Geluck, toujours sur leur site officiel, http://www.geluck.com/, « le plus beau site du monde » !

 

Le Chat entre dans les challenges Animaux du monde et Totem.

 

ChallengeAnimaux TotemChallenge ClubLN

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans magazine bande dessinée chat
commenter cet article

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -