Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 09:35

Bonjour,

J'ai pris mon temps pour le bilan du Printemps coréen # 2.

Il durait un peu plus que le printemps puisqu'il courait du 31 janvier au 20 juin 2014.

 

Le groupe FB [https://www.facebook.com/groups/539928392757838/] continue et il est possible d'y signaler des lectures, des films, des événements, des liens... toujours sur la Corée.

 

Quelques chiffres

 

14 participants : par ordre alphabétique, Adalana, Coccinelle, Élodie, Jean-Charles, Kiona, Lee Rony, Mimi des Plaisirs, Rosemonde, Salsifi, Sharon, Shelbylee, Soie, Trillian et Zarline. Vous trouverez les liens vers leurs sites sur l'article de présentation du challenge, en bas.

 

23 articles dont 3 de présentation, 16 de lectures et 6 concernant le cinéma. Je rectifierai si d'autres liens arrivent en retard.

 

Un « petit » challenge quand même bien suivi ! Je remercie tous les participants, en particulier Sharon (9 articles) et Soie (4 articles).

Quant à moi, c'est la première fois que je crée un challenge dans lequel je ne publie... rien ! Pourtant, j'avais ce roman, Le placard de Kim Un-sun, que je n'avais pas pu lire l'année dernière (reçu trop tard) et que je comptais lire cette fois... J'avais le film d'animation Couleur de peau : miel d'après les bandes dessinées de Jung... Et j'aime beaucoup le cinéma coréen. Mais...

 

Conclusion : un challenge qui a ses aficionados mais qui s'essouffle (pour la première édition, en 2013 : 23 participants et 93 articles). Il faut dire qu'il y a de plus en plus de challenges sur la blogosphère ! À voir si je le renouvelle au printemps 2015.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Coccinelle - dans challenges & défis Corée
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 00:03

L'année dernière, le Printemps coréen a eu son petit succès : 23 participants et 93 articles. Des participants auraient voulu qu'il continue mais ce n'était pas possible : le printemps a une date de fin. Par contre, il revient chaque année donc revoici le Printemps coréen pour sa deuxième édition !

 

L'objectif de ce Printemps coréen # 2 est toujours de parler de la Corée (Sud et Nord, vous pouvez cliquer sur la carte ci-contre) et de tout ce qui la concerne : lecture (romans, nouvelles, essais, documents, bandes dessinées, albums illustrés...), cinéma et animation, musique, gastronomie, histoire, arts, sports, voyages et photos...

 

C'est un challenge libre : un seul article – hors article de présentation – suffit pour l'honorer. Vous pouvez faire un article de présentation ou faire un lien vers cet article et utiliser le logo, c'est comme vous voulez. Et il existe un groupe sur FB.

 

Si l'on tient compte de notre printemps, le challenge devrait courir du 21 mars au 20 juin 2014... Mais je vous propose de tenir compte du Nouvel an lunaire (Seollal pour les Coréens) et donc le challenge durera un peu plus d'un trimestre : du 31 janvier au 20 juin 2014 (de quoi réjouir ceux qui veulent que ça dure plus longtemps !).

 

Une saison donc, le printemps mais cette année pratiquement cinq mois de challenge et, comme l'année dernière, trois logos (vous pouvez cliquer sur les images pour les enregistrer en taille réelle ; elles viennent toujours du site freepik.com)  : un premier logo qui fait plus hiver-printemps (en gros pour de février à mi-mars), un qui fait printemps (de mi-mars à avril) et un qui fait plus printemps-été (pour mai-juin) mais sinon vous utilisez votre préféré comme en 2013 !

 

Alors, qui en est ? (inscription possible tout au long du challenge en commentaire). Et pour ceux qui préfèrent le Vietnam, il y a le Challenge Vietnam qui court du 1er janvier au 30 septembre 2014.

 

1. Coccinelle de La culture se partage avec l'article de présentation.

2. Sharon de Des livres et Sharon.

3. Élodie de À lire et à manger !.

4. Mimi de Les plaisirs de Mimi.

5. Jean-Charles de Histoires et nouvelles.

6. Soie de Oceano nox.

7. Rosemonde de Rosemonde Marchand.

8. Shelbylee de Shelbylee is daydreaming.

9. Salsifi de From there and back again.

10. Lee Rony de Lire au nid avec un article de présentation.

11. Adalana de Adalana's imaginary world avec un article de présentation.

12. Trillian de Les choix de Trillian.

13. Zarline de Un moment pour lire.

14. Kiona de Littérature de jeunesse et conseils d'écriture.

 

L'index de challenge avec les liens vers les articles publiés, le bilan...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Coccinelle - dans challenges & défis Corée
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 04:17

Je ne regarde jamais les émissions télévisées avec des voix, des talents, etc. Mais j'ai vu cette vidéo et je n'ai pas eu le temps d'en parler pour le Printemps coréen... Je crois qu'il a fallu que je m'en remette en fait et que j'écoute à nouveau !

 

Voici Sung-bong Choi, un orphelin coréen qui a vécu seul pendant 10 ans (il en a 22 en 2011 lorsqu'il chante pour la première fois à la télévision).

 

Son site officiel et sa page FB.

 

Pas la peine d'en dire plus, je vous laisse voir la vidéo, avec des sous-titres en anglais, mais simplement : écoutez !

Partager cet article

Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 04:07

Grâce à vous, le challenge Printemps coréen a vécu trois beaux mois ! Et je vous en remercie.

Lorsque je l'ai lancé, je pensais à très peu de participants, genre quatre ou cinq, mais vous avez été 22 en plus de moi à vous engager pour ce trimestre de découverte de la Corée.

Et les articles ont été diversifiés : lecture (dont une lecture commune), cinéma, musique, cuisine, histoire, Arts...

Comme pour tout bilan, voici quelques chiffres !

 

Durée du challenge : 3 mois, du 20 mars au 20 juin 2013. Et rude concurrence en juin avec le Mois anglais !

 

Participants : 23.

 

Articles : 93 dont :

Billets de présentation du challenge : 9.

Lecture : 54 avec des romans adultes et jeunesse, des nouvelles, de la poésie, des manwhas, des albums illustrés.

Cinéma : 9 avec des films, pas d'animation.

Musique : 7 avec du traditionnel, de l'art lyrique, du rock psychédélique.

Cuisine : 5 avec des recettes, du thé vert.

Divers : 8 avec de la culture, de l'histoire, de la politique, de l'Art, du sport.

Et ce bilan.

 

Vous pouvez consulter tous les liens sur Challenge Printemps coréen – Les liens.

 

Je vais contacter tous les participants pour leur demander s'ils ont bien donné tous leurs liens (il est donc possible que les chiffres ci-dessus augmentent un petit peu).

 

Mon petit regret : ne pas avoir publié d'article sur le cinéma alors que j'aime le cinéma coréen (Park Chan-wook, Kim Ki-duk...) et que j'aurais voulu parler d'animation (Mari Iyagi, Oseam, Yobi le renard à cinq queues).

PS : J'ai reçu Le placard, de Kim Un-su récemment paru aux éditions Ginkgo mais trop tard pour le lire et le présenter dans le challenge donc je vous en parlerai plus tard.

 

Et voici le podium !

1. Lee Rony avec 32 articles : 15 en lecture, 7 en cinéma, 3 en musique, 7 en divers.

2. Élodie avec 20 articles : 1 en présentation, 16 en lecture, 3 en cuisine.

3. Coccinelle avec 11 articles : 1 en présentation, 4 en lecture, 2 en musique, 2 en cuisine, 1 en divers, 1 bilan.

 

Félicitations à Lee Rony et à Élodie, et encore merci à vous tous pour votre participation, vos articles, vos découvertes, vos commentaires, pour ce printemps enrichissant malgré le mauvais temps.

 

Rendez-vous peut-être pour une autre saison ! Et bonne semaine !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Coccinelle - dans challenges & défis Corée
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 04:19

Articles de présentation

Du challenge et d'Adalana, Awa74, Élodie, Laure, Natiora, Purple Velvet, Salsifi, Soie (tous les participants n'ont pas publié d'article de présentation).

 

Lectures

Romans

Les boîtes de ma femme, d'Eun Hee-kyung par Jean-Charles, Lorence.

La chambre solitaire, de Shin Kyong-sook par Lee Rony.

Le cœur en deuil, de Yi Kwang-su (Chunwon) par Lee Rony.

Écrits de sang, de Yi Sang par Lee Rony.

Hwang Sok-yong et ses romans par Lee Rony.

Kim Chi-ha et son œuvre par Lee Rony.

Là-bas, sans bruit, tombe un pétale, de Ch'oe Yun par Lee Rony.

Li Chin, de Kyung-sook Shin par Adalana, Amandine/Shan_Ze sur Babelio.

Les romans meurtriers, de Kim Tak-hwan par Soie.

Shim Chong, fille vendue, de Hwang Sok-yong par Miss Léo, Salsifi.

Notre héros défiguré, de Yi Munyol par Lee Rony.

Park Wan-seo et son œuvre par Lee Rony.

Le vie rêvée des plantes, de Lee Seung-u par Jean-Charles.

Voler, du moine Jaeyeon par Coccinelle, Lee Rony, Lili, Lorence (rajout de juillet).

Dont Littérature jeunesse

L'école des chats, 1 : Le secret de la grotte de cristal, de Kim Jin-kyeong par Sharon.

L'école des chats, 2 : Le cadeau magique, de Kim Jin-kyeong par Sharon.

L'école des chats, 3 : La prophétie se réalise, de Kim Jin-kyeong par Sharon.

L'école des chats, 4 : Je te sauverai des ténèbres, de Kim Jin-kyeong par Sharon.

L'école des chats, 5 : La montagne des âmes, de Kim Jin-kyeong par Sharon.

L'écoles des chats - nouvelles aventures, 1 : Les défenseurs de l'épée, de Kim Jin-kyeong par Sharon.

Yujin et Yujin, de Lee Guemyi par Jean-Charles.

Nouvelles

La bibliothèque des instruments de musique, de Kim Jung-hyuk par Coccinelle.

Cours, papa, cours, de Kim Ae-ran par Lee Rony.

Poésie

Celle qui mangeait le riz froid, de Moon Chung-hee par Lee Rony.

Kim Byeong-yeon et sa poésie par Lee Rony.

Qu'est-ce ? Poèmes Zen, de Ko Un par Lee Rony.

Yun Dong-ju et sa poésie par Lee Rony.

Manwha, bande dessinée

Chagrin dans le ciel, de Lee Hee-jae et Lee Youn-bok par Élodie.

Dédicace de Sous la peau du loup, de Choi Juhyun (vidéo) par Lee Rony.

Histoire couleur terre - tome 1, de Kim Dong-hwa par Élodie.

Histoires de Kisaeng, 1 - La barque du destin, de Dong-hwa Kim par Élodie.

Pyongyang, de Guy Delisle par Élodie.

Albums illustrés

Le chant du ruisseau, de Chae In-sun et Kim Dong-seong par Soie.

Dangun, père fondateur de la Corée, de Seshil Kim et Sook-hi Choi par Élodie.

Dix symboles pour grand-père, de Choi Hyang-rang par Soie.

Deux sœurs, de Kim Sejung par Élodie.

Fleur de jade, de Linda Sue Park par Élodie.

Frère Lune et Sœur Soleil, de Kim Sung-min par Élodie.

Ma maison en Corée, de Kwon Yoon-duck par Élodie.

Mon chat fait tout comme moi, de Kwon Yun-deok par Élodie.

Le paradis d'Oneuli, de Cho Ho-sang et Kim Dong-seong par Élodie, Soie.

Princesse Bari, de Kim Seung-hee et Choi Jung-in par Élodie.

Princesse Prout, de Shin Se-jung par Élodie.

Le rêve de Myun, de Choi Sun-kyung et Choi Jung-in par Élodie.

Le Seolbim, l'habit du Nouvel An des filles, de Bae Hyun-ju par Coccinelle.

Le Seolbim, l'habit du Nouvel An des garçons, de Bae Hyun-ju par Coccinelle.

Sori et la lune d'automne, d'Uk-bae Lee par Élodie.

Documents, beaux livres

La Corée : terre des esprits, de Marc Vérin et Juliette Morillot par Élodie.

Mon chat, la vie & moi, de Kwon Yoonjoo par Awa74.

 

Cinéma

Bad guy, réalisé par Kim Ki-duk par Lee Rony.

Howling, réalisé par Yu Ha par Lee Rony.

L'île - Seom, réalisé par Kim Ki-duk par Lee Rony.

Old boy, réalisé par Park Chan-wook par Natiora.

Pietà, réalisé par Kim Ki-duk par Lee Rony, Trillian.

Shiri, réalisé par Kang Je-gyu par Lee Rony.

La sixième victime, réalisé par Chang Yoon-hyun par Lee Rony.

The coast guard, réalisé par Kim Ki-duk par Lee Rony.

 

Musique

Aegukga, hymne national de la Corée du Sud par Lee Rony.

Calypso blues, de Youn Sun Nah (vidéo) par Mimi.

Gagok par Lee Rony.

Mes deux chanteuses coréennes préférées – 1 : Kim Jung Mi par Coccinelle.

Mes deux chanteuses coréennes préférées – 2 : Kim Choo Ja par Coccinelle.

Sumi Jo par Sharon.

Pansori par Lee Rony.

 

Cuisine

Bibimbap ou riz garni par Élodie.

Boulettes de viande à la coréenne par Élodie.

Buchimgae, galettes coréennes aux légumes par Élodie.

Notre fondue coréenne par Coccinelle.

Thés verts coréens de l'île de Jeju par Coccinelle.

 

Divers (histoire, politique, Arts, sport...)

An Chang-ho ou Ahn Chang-ho (1878-1938) par Lee Rony.

Cartes de vœux coréennes Hanbok par Coccinelle.

Gisaeng par Lee Rony.

Hangeul par Lee Rony.

Jumong, fondateur du royaume de Corée par Lee Rony.

Le massacre de Kwangju par Lee Rony.

Park Geun-hye, présidente de la République de Corée par Lee Rony.

Sohn Ki-chong, marathonien coréen par Lee Rony.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Coccinelle - dans challenges & défis Corée
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 21:57

Toujours dans le cadre du Printemps coréen, et après Kim Jung Mi, voici :

 

Kim Choo Ja (김추자) est née le 2 janvier 1951 à Chuncheon et son album, Sun, qui date de 1969 contient 10 titres. Elle a continué de chanter après la période de rock psychédélique, dans un style plutôt rock-folk et a même introduit le pansori dans ses chansons. Son site officiel, http://www.kimchooja.com/.


 

 

Dans la première vidéo : Jeomuneun / Sur la plage au crépuscule (저무는 바닷가에) 1972.

Dans la deuxième vidéo : Gimchuja geojismal-iya / Kim Choo Ja est un mensonge (김추자 거짓말이야) 1972.

Et dans la troisième vidéo : Kkoch-ip / Pétale (꽃잎) 1971.

Bonne écoute !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Coccinelle - dans musique rock Corée
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 09:29

Dans le cadre du Printemps coréen, je voulais vous faire découvrir un peu de musique coréenne car il y a deux chanteuses que j'apprécie beaucoup. La première est Kim Jung Mi. La deuxième est Kim Choo Ja.

 

Dans les années 1970, le rock coréen est au top, en particulier grâce à Shin Jung Hyun (신중현), compositeur, guitariste, producteur, arrangeur et pionnier du rock psychédélique en Corée du Sud. Les deux artistes féminines dont je vais parler sont effectivement classées en rock-folk psychédélique. Dans la deuxième moitié des années 70, certaines chansons, considérées comme bruyantes et subversives, ont été interdites.

 

Kim Jung Mi (김정미) est née le 23 avril 1953 à Séoul et ses deux albums datent de 1973.

Now contient 10 titres extraordinaires : Haenim ; Wind ; Spring ; Unknowingly ; Blow spring breeze ; Your dream ; Beautiful rivers ; Lonely heart ; It's raining ; Ganadaramabasa. Vous pouvez écouter les 30 premières secondes de chaque titre (et acheter l'album !) sur Light in the attic records.

Wind est tout aussi réussi et contient également 10 titres : Balam / Vent (바람) ; Chueog / Souvenirs (추억) ; Biga one / Il pleut (비가 오네) ; Aleumdaun gangsan / Belle et forte (아름다운 강산) ; Bul-eola bombalam / Souffle brise de printemps (불어라 봄바람) ; Eodiseo eodikkaji / Où où (어디서 어디까지) ; Nado mollae / Moi secrètement (나도 몰래) ; Dangsin-ui kkum / Ton rêve (당신의 꿈) ; Ma-eum-eun gobdao / Gopda cinq cœurs (마음은 곱다오) ; Godoghan ma-eum / Cœur solitaire (고독한 마음).

Elle a sorti un un genre de best of avec 11 titres enregistrés entre 1973 et 1978 puis a disparu du monde musical.

Sa voix est considérée comme la quintessence du rock coréen des années 70.

Dans la première vidéo, deux titres emblématiques : Beautiful rivers et Mountains.

Dans la deuxième vidéo : Spring.

Et dans la troisième vidéo : Towards the sunlight.

Bonne écoute !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Coccinelle - dans musique rock Corée
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 04:06

La fondue coréenne ? Pas sûre que ça existe en tant que telle ! Nous nous sommes inspirés des fondues que nous connaissions (françaises et chinoise en particulier) pour créer notre fondue coréenne.

 

Dans le poêlon, une grosse cuillère à soupe de pâte de soja coréenne dans un litre d'eau portée à ébullition.

 

 

Les viandes coupées en petits morceaux : 500 gr de poulet fermier (escalopes ou aiguillettes), 500 gr de porc (j'ai pris des côtelettes sans os, faciles à couper en dés), 500 gr de bœuf (genre bœuf pour bourguignon mais recoupé en plus petit).

 

Les légumes : carottes, céleri, chou-fleur coupés en petits morceaux, petites tomates rondes, petits oignons blancs, radis blanc (ou noir).

Pour les produits d'Asie : champignons de paille (volvaires volvacées), châtaignes d'eau (eleocharis dulcis), pousses de bambou.

 

 

Les sauces : des sauces coréennes bien sûr ! (une piment rouge fermentée et une noire fermentée, il existe aussi la sauce kimchi). J'ai trouvé des sauces « asiatiques » : curry, samouraï et wasabi (pas mal du tout).

 

Les boissons : de la bière coréenne évidemment ! Ici, c'est de la Cass, il existe aussi de la Hite et de la OB (blondes et légères). Du vin rosé (bon, ben, français !). Et du thé vert coréen (dont je vous ai parlé récemment).

 

Les photos ont été recadrées pour respecter le droit à l'image de mes invités, sauf le matou en invité surprise ! C'était délicieux et nous avons passé une excellente soirée.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Coccinelle - dans déguster plat Corée
commenter cet article
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 23:03

Le thé est cultivé en Corée du Sud dans le sud-ouest : du Parc national Jirisan jusqu'à Boseong (en passant par Hwaeomsa, Ssanggyesa et Hadong), plus bas à Daehungsa, et sur l'île de Jeju. Il existe une cérémonie du thé et un enseignement du thé en Corée depuis le 7e siècle puisqu'il a été introduit (de la même façon qu'en Chine et au Japon) par des moines bouddhistes.

 

Jeju-do est une île subtropicale (province) au sud-ouest de la Corée du Sud : elle est située à une centaine de km du continent.

(Cliquez sur la carte).

Sa superficie est d'environ 185 000 ha et sa population d'environ 560 000 habitants.

L'île est née suite à l'éruption du volcan Hallasan (point culminant de l'île à 1 950 m) mais celui-ci est éteint (sa dernière éruption date de 1007) : son site (9 475 ha) est classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2007.

Y sont cultivés des fruits, des légumes, des céréales et du thé (dans la partie ouest).

Le site officiel de Jeju, http://jejuwnh.jeju.go.kr/ (en coréen, je me suis contentée de regarder les superbes photos). En français, consultez le site du tourisme en Corée, Visit Korea.

 

 

Les thés de Jeju-do

(j'en bois depuis le printemps 2012)

 

Le Woojeon est récolté avec un bourgeon et une feuille avant le 20 avril. Il a un goût de noisette. (Cliquez sur la photo ci-contre, c'est celui du dessous). En général, il est à 15 € les 100 gr.

 

Le Sejak est récolté avec un bourgeon et deux feuilles entre le 20 avril et le 5 mai. Il est fruité. (Cliquez sur la photo ci-dessous). En général, il est à 10 € les 100 gr.

 

Le Jeoncha est récolté avec un bourgeon et deux feuilles également mais après le 5 mai. Il est herbacé et fruité. (Cliquez sur la photo ci-contre, c'est celui du dessus). En général, il est à 15 € les 100 gr.

 

 

Il existe aussi du Joongjak (récolté en juin) et du Daejak (récolté en juillet) : ces thés sont bien sûr bons mais ils sont considérés comme moins savoureux (ce que je ne peux pas confirmer car je n'en ai jamais bu). Il existe aussi du Garucha, équivalent du Macha japonais.

 

J'ai déjà bu plusieurs thés verts chinois et japonais mais les thés verts coréens furent une découverte pour moi.

Ce sont des thés très agréables à boire, délicats, doux, soyeux, sans amertume, et ils sont moins iodés que les thés verts japonais malgré la présence de l'océan.

Pour les préparer ? 80° et 2 minutes d'infusion, mais vous pouvez les pousser à 2 minutes et demi. J'espère que vous aurez l'occasion d'en boire bientôt.

 

Après avoir écrit mon article, j'ai cherché si d'autres personnes avaient dégusté du thé coréen : ça m'attriste car il n'y en a pratiquement pas (la culture coréenne est si peu connue !) mais j'ai trouvé un très bon article d'une blogueuse (spécialisée dans le thé) qui a goûté du Woojeon à l'été 2012. Vous pouvez le lire sur Leaves and buds. Par contre, je suis surprise par la couleur verte qu'elle a obtenue parce que normalement la « liqueur » est plutôt jaune !

 

D'autres infos sur Korean green tea (site en coréen et en anglais).

 

Un de mes rêves : aller en Corée ! (je précise du Sud). En attendant, je place cet article dans le challenge Printemps coréen.

Et bientôt les photos de la fondue coréenne !

Partager cet article

Repost 0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 03:27

Les otages du Dieu-Dragon, premier tome de la série Yakusa Gokudo, de Michel Honaker est paru aux éditions Flammarion en février 2013 (266 pages, 13 €, ISBN 978-2-0812-8656-6).

 

Michel Honaker naît en 1958 à Mont de Marsan dans les Landes. Il publie des nouvelles dès la fin des années 70 puis des romans et depuis le début des années 90 également de la littérature jeunesse. Ses genres de prédilection sont : science-fiction, anticipation, fantastique, espionnage, roman policier, aventure.

 

Je remercie Brigitte et les éditions Flammarion pour ce roman (que je regrette d'avoir laissé plus de deux mois dans ma PàL).

 

Quatre jours avant les festivités de Danjiri (*).

La nuit, dans le port de Kishiwada, près d'Osaka, un homme est surpris en train de rôder près des containers remplis de cigarettes de contrebande. Les yakusas font regretter à ce bakayaro (imbécile, abruti) sa curiosité. Saburo, d'abord resté dans la voiture, intervient pour sauver la vie du soi-disant touriste. « Monsieur Wakamatsu a prévenu. Aucun scandale. Pas de vagues avant le Danjiri. » (page 19).

Ensuite Saburo remarque au loin « une jeune femme aux longs cheveux mouillés ». Laissant ses compagnons repartir sans lui, il recueille l'inconnue qui lui fait penser à Otohimé-sama (la princesse des mers, fille du Dieu-Dragon), du conte qu'il aimait tant lorsqu'il était enfant.

Le lendemain matin, il est arrêté par la police pour un interrogatoire. Saburo ne retrouve pas le commissaire Eguchi, parti à la retraite, mais Inoué, un jeune lieutenant ambitieux qui tient le clan Wakamatsu à l'œil et qui en sait beaucoup trop sur le touriste et la jeune femme de la veille.

Saburo a jusqu'à seize heures pour remettre la jeune femme à la police, ordre du lieutenant Inoué, confirmé par Wakamatsu, le chef du clan. « Il n'y avait pas à discuter davantage. » (page 65).

Mais la jeune femme n'est pas une Coréenne entrée illégalement au Japon, elle est Mariko Onaga, enlevée lorsqu'elle avait 10 ans sur la plage où elle jouait au cerf-volant.

 

(*) Danjiri Matsuri だんじり祭 est un festival plus que tricentenaire qui a lieu chaque année en septembre dans la ville de Kishiwada. Grâce à des chars traditionnels en bois (danjiri), les jeunes hommes montrent leur force et leur endurance. Infos et photos sur http://sakai-danjiri.com/ (même si vous ne comprenez pas le japonais, vous pouvez admirer les chars en cliquant sur les vignettes).

 

Ma phrase préférée

« Chaque poisson possède une odeur bien particulière. Chaque mensonge aussi. » (page 29).

 

J'ai été touchée par Madame Tetsuko Shirai, la maman de Saburo, dont les ancêtres étaient samouraïs, son éducation, son mode de vie simple et heureux ; elle apporte un peu de douceur au milieu de la violence de ce monde (pas seulement des yakusas), et puis elle va enquêter pour découvrir qui est Mariko, c'est trop mignon.

 

Les problèmes entre le Japon et la Corée du Nord, et l'actualité japonaise sont abordés.

« Elle suivit d'un œil distrait les informations. La Corée du Nord avait une nouvelle fois lancé un missile en direction du Japon, de portée heureusement trop courte pour atteindre la côte. Ce n'étaient que des manœuvres d'intimidation, destinées à rappeler au voisin l'existence du risque de guerre... À Tokyo, les immeubles tremblaient encore à cause de l'activité sismique. Et quant aux fruits et légumes, certains présentaient toujours des taux de radioactivité au-dessus de la normale après les incidents nucléaires de ces dernières années. Rien que le quotidien habituel, dont tout le monde s'accommodait. » (page 25).

« C'est regrettable car la Corée du Nord est un pays merveilleux, répliqua le colonel sur un ton presque poétique. Tous les habitants vivent dans le bonheur grâce à la clairvoyance et à la générosité de notre « Grand Leader ». Il est notre phare. Il est notre guide. Je ne comprends pas pour quelle raison ma fille a quitté ce paradis sur terre, alors que tout lui était promis. La fortune, le respect, et un mariage honorable. » (page 195).

 

Dans une courte introduction, l'auteur prévient que « ce roman a été inspiré par des événements et des personnages réels » (page 9). Effectivement, depuis les années 1960, de nombreuses Japonaises (des garçons aussi) ont été enlevées par les Nord-Coréens puis adoptées ou mariées de force, comme Megumi Yokota, kidnappée à l'âge de 13 ans en 1977 : des documentaires ont été réalisés à son sujet et Megumi, un manga en deux tomes, est paru en 2004-2005 avec aux commandes Sôichi Moto et ses parents, Sakie et Shigeru Yokota, et a inspiré un film d'animation réalisé par Omori Hidetoshi en 2008.

 

Ce roman d'action haletant (il se déroule sur 4 jours seulement) entre dans les challenges :

Des contes à rendre (conte de la princesse Otohimé, fille du Dragon des mers),

Printemps coréen (relations entre le Japon et la Corée du Nord, enlèvements d'enfants par les Nord-Coréens),

Des livres et des îles (région du Kansai, Honshû, Japon),

Jeunesse & young adults # 2, Le crime n'a pas de frontière, Thrillers et polars.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -