Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 04:47

Le singe est une nouvelle d'Alphonse Daudet parue le 12 août 1872 dans L'Événement (quotidien créé par par deux journalistes, Auguste Dumont et Edmond Magnier, et publié jusqu'en 1966).

 

Alphonse Daudet est né à Nîmes (Gard) le 13 mai 1840. Il est auteur de romans, de nouvelles, de contes et de théâtre. Il est mort le 16 décembre 1897 à Paris. J'ai déjà présenté Tartarin de Tarascon.

 

Un samedi soir, la femme de Valentin, surnommée « le singe » par les autres ouvriers, cherche son mari pour éviter qu'il ne dilapide sa paye. Mais « C'est trop tard. La paye est finie... Comment va-t-elle faire maintenant ? Où le trouver pour lui arracher sa semaine, l'empêcher de la boire ?... On a tant besoin d'argent à la maison ! »

Dans les bars et les cabarets, « tous ces misérables oublient qu'il n'y a pas de feu au logis, et que les femmes et les enfants ont froid. »

Et la femme continue de chercher... « Cherche, cherche, pauvre singe !... Elle va d'un cabaret à l'autre, se penche, essuie un coin de vitre avec son châle, regarde, puis repart, toujours inquiète, fiévreuse. »

 

Elle était jolie, cette femme lors de leur rencontre, mais la misère, les soucis, les maladies et les enfants l'ont transformée. Elle n'a pas les moyens de s'arranger et elle doit en plus lutter contre la méchanceté des autres : n'ont-ils pas une femme et des enfants eux aussi ? Mais ils s'en moquent, ils préfèrent les oublier en buvant leur paye et en s'enivrant dans les bouges que l'auteur décrits très bien. Son Valentin est-il devenu comme ça aussi ?

 

Pour Un classique par mois, je n'avais pas le temps de lire quelque chose de long et le mois touche à sa fin : j'ai donc lu une nouvelle (courte) d'Alphonse Daudet mais elle plonge bien le lecteur dans la vie et la misère de l'époque. Je mets aussi cette lecture dans Je lis des nouvelles et des novellas.

 

Partager cet article

Repost 0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 23:49

Kobo1J'ai testé la liseuse Kobo et je voulais partager avec vous mes impressions.

 

Kobo by Fnac est une liseuse faite en partenariat entre la Fnac et la société canadienne Kobo (éditions de livres numériques).

 

Les avantages

Kobo est petite : elle se glisse dans un sac ou dans une poche.

Elle est très légère (avec ses 185 g, c'est la liseuse la plus légère) et fine (10 mm) : elle peut être tenue dans une seule main et le dos est « coussiné », c'est-à-dire matelassé.

Elle lit les documents (livres, BD, images) dans tous les formats (pdf, ePub, html, txt, jpeg, gif, png...).

Elle fonctionne en WiFi et est compatible avec le cloud sur d'autres supports (PC, ordinateur portable, téléphone, tablette), possède un port de clé USB et en option un emplacement pour carte mémoire.

Elle est économique : elle consomme peu (la durée d'autonomie de la batterie est en moyenne d'un mois).

Son prix est raisonnable : moins de 130 €.

Les eBooks se téléchargent rapidement et Kobo peut en contenir plus de 1 000 sur 2 Go (ou plus avec une carte mémoire).

De nombreux eBooks sont gratuits en particulier les classiques tombés dans le domaine public, mais pas que.

Un bouton unique permet de revenir au menu (avantage pour certains, inconvénient pour d'autres).

En ce qui concerne la lecture

L'écran mesurant 15 cm, il correspond à la taille d'un livre.

Pour tourner une page, il n'y a qu'à tapoter sur l'écran ou faire glisser avec le doigt.

Un marque-pages permet de signaler où en est la lecture.

Il est possible de choisir la police de caractère (7 différentes), la taille de la police (17 tailles), plusieurs niveaux de gris (16 niveaux), l'interlignage et les marges. Il est possible aussi de classer les livres (ordre alphabétique, auteurs, titres), surligner un texte, consulter un dictionnaire, zoomer sur du texte ou une image, faire pivoter pour avoir le format portrait (vertical) ou paysage (horizontal), poster un avis grâce au clavier virtuel (qui représente environ 1/3 de l'écran).

 

Kobo2Les inconvénients

Pas fan des couleurs du dos matelassé à part le noir : bleu, lilas, argenté...

Il paraît qu'on peut lire des heures sans ressentir la fatigue ou avoir mal aux yeux, mais lors de la transition entre les pages, l'encre électronique (eInk Pearl) met un certain temps à disparaître avant que l'encre de la page suivante n'apparaisse, c'est presque imperceptible (une fraction de seconde) mais ça se remarque quand même et j'ai lu que la rémanence est plus ou moins prolongée selon les Kobo...

Il faut d'abord télécharger et installer une application (Kobo Desktop) pour pouvoir configurer la liseuse, créer un compte d'utilisateur et charger des documents.

La Kobo se recharge sur l'ordinateur (avec un cordon USB) et pas sur le secteur.

Il n'est pas possible de lire sans lumière, ou alors il faut installer une petite lampe.

Choix ? Prix ? Possibilité de charger des eBooks hors Fnac et boutique Kobo ?

Et si la Fnac laisse tomber la fabrication de cette liseuse (comme le FnacBook) ?

 

Bilan

La liseuse Kobo est ludique, agréable et économique mais je ne suis pas encore convaincue !

 

PS : Vous devez vous demander ce que j'ai lu sur cette Kobo ? C'était le début de L'île au trésor, de Robert Louis Stevenson (1881).

 

PS 2 : Article publié le 7 mars sur le blog du Club des lecteurs numériques.

Partager cet article

Repost 0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 06:15

J'aime bien les clubs – ou les sociétés comme la Société Sherlock Holmes des Dilettantes – je trouve que c'est plus sélect que les réseaux sociaux, pas vous ?

 

ClubLN.jpgL'automne dernier, j'ai découvert le club des lecteurs numériques (chez Soukee à Bouquinbourg). J'ai mis ce blog en lien, j'y suis retournée plusieurs fois et je me suis dit que je n'avais pas de liseuse mais que j'avais déjà lu des romans, des nouvelles et des magazines en numérique.

De plus, cette évolution m'intéresse car je pense, non pas qu'elle va remplacer le livre, mais qu'elle est complémentaire et qu'elle permet d'économiser du papier donc du bois et des forêts (ça tombe bien, un arbre est planté pour mon blog !).

J'ai donc contacté Delphine et Hervé qui gèrent ce club (et le blog) et j'ai attendu patiemment leur réponse.

Réponse rapide : « Bienvenue au club ! ».

Ça m'a fait très plaisir !

 

Me voici donc membre du club des lecteurs numériques ! Il va falloir que je sois à la hauteur ! Et pour commencer, je vais créer une page sur laquelle je listerai mes lectures numériques !

 

Et vous, lisez-vous parfois / souvent du numérique et avez-vous envie de faire partie du club des lecteurs numériques ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans lecture lecture numérique
commenter cet article

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -