Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 22:49

InVinoVeritas.jpgIn vino veritas est un récit de Søren Kierkegaard paru aux éditions de L'Herne dans la collection Les carnets de L'Herne en avril 2011 (200 pages, 9,50 €, ISBN 9782851979407).

 

Je remercie Babelio car j'ai reçu ce livre dans le cadre de la 13e édition de Masse Critique.

 

Søren Kierkegaard était un écrivain danois né le 5 mai 1813 à Copenhague. Il était aussi théologien (protestant) et philosophe : philosophie postmoderne, basée sur l'expérience qui « influencera la philosophie existentialiste ».

Plus d'infos sur http://www.kierkegaard-kultur.dk/ en danois et en anglais.

 

L'auteur se souvient d'un banquet un soir de juillet dans une forêt près de Copenhague. Constantin Constantius avait envoyé des invitations avec ce mot d'ordre : In vino veritas « car si l'on avait bien la permission de parler, il était interdit de le faire sans être in vino, et on ne devait prêter l'oreille à aucune vérité si elle n'était dite in vino, le vin étant la défense de la vérité et la vérité celle du vin. » (page 40).

 

J'avais choisi ce livre parce qu'il a été écrit au XIXe siècle (en 1844 exactement) et que c'est un classique de la littérature danoise. Je voulais découvrir, me rendre compte, apprendre.

Mais j'ai été déçue par ce qui m'a semblé n'être que du blabla et choquée par la misogynie de l'auteur. Lisez donc : « Puisque manger et boire sont les éléments les plus importants d'une fête, la femme ne doit pas être présente ; car elle n'est pas capable de « tenir » et le serait-elle, qu'elle manquerait d'esthétique. » (page 37). Je me suis dit que c'était l'époque et l'éducation alors j'ai continué ma lecture mais... La femme ne serait « qu'à demi un être humain » alors que l'homme est « un être humain total » et dans l'amour l'homme et la femme « deviennent un et demi » (page 73). Je ne suis pas féministe mais là, c'est trop ! Soit je suis fatiguée et je n'ai pas bien compris ce philosophe, soit cette lecture n'est pas faite pour moi. Et je crois bien avoir un problème finalement avoir les auteurs danois car je n'avais déjà pas apprécié les Sept contes gothiques, de Karen Blixen...

Pourtant tout n'est pas négatif dans ce livre et j'ai aimé deux passages.

« Ce dont on se souvient n'est pas indifférent au souvenir, tandis que ce qu'on se rappelle l'est à la mémoire. » (page 16). J'ai bien aimé cette différence entre se souvenir et se rappeler, entre le souvenir et la mémoire. On utilise les mots comme synonymes et on oublie souvent les nuances : « La mémoire est spontanée, elle nous vient en aide spontanément, seul le souvenir est réfléchi. Pour cette raison, cet un art de se souvenir. […]. » (page 16).

« Qu'est-ce que l'on aime ? » (page 55). Le thème abordé sur l'amour et la relation entre hommes et femmes est classique mais intéressant : est-ce qu'on aime ce qui est digne ? Ce qui est bon ? Ce qui est beau ? L'amour est-il comique ? Ridicule ? Inexplicable ? Un danger ? Malheureusement, la discussion n'en est pas une : c'est un monologue d'un jeune homme – d'ailleurs inexpérimenté – et ça dérape moins de vingt pages plus loin sur les propos misogynes cités plus haut. Dommage.

 

Juste un détail : page 22, à la deuxième ligne, il y a un mot grec et pas de transcription, pas d'explication, pas de note ! J'aurais bien aimé comprendre...

Suis-je passée à côté d'un chef-d'œuvre ?

Partager cet article

Repost 0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 22:22

ContesGothiques.jpgSept contes gothiques est un recueil de nouvelles de Karen Blixen paru aux éditions Stock en 1980 et au Livre de Poche en janvier 1983 (réédition janvier 2009 dans la collection Biblio romans, 476 pages, 8 €, ISBN 978-2-253-03154-3), nouvelles traduites par Gleizal et Colette-Marie Huet.

 

Lorsque Blog-o-Book a proposé ce livre en partenariat, ça m'a vraiment fait envie et je remercie Blog-o-Book de me l'avoir envoyé.

 

Karen Blixen est née le 17 avril 1885 dans la ferme de Rungstedlund à Rungsted Kyst en Zélande du Nord (Danemark). Bien qu'ayant pas mal voyagé (elle a étudié à Paris et à Rome, et a vécu au Kenya), elle y est morte le 7 septembre 1962. Elle est célèbre pour La ferme africaine (1937) qui a inspiré Out of Africa (1985) et Anecdotes du destin (1958) qui a inspiré Le festin de Babette (1987), deux très beaux films que j'ai beaucoup aimés.

 

D'abord publié en 1935 sous le pseudonyme d'Isak Dinesen, ce recueil de nouvelles a retrouvé son véritable auteur en 1961 au Danemark et en 1980 en France : lire l'intéressante préface de Marcel Schneider en début de volume.

 

Karen Blixen est considérée comme une héritière de la littérature gothique britannique et ses contes écrits en 1934 sont sa première œuvre. Je me faisais donc une joie de m'y plonger.

 

Le raz de marée de Nordeney

Fin de l'été 1835, la station balnéaire de Nordeney est détruite par un raz de marée et la population est prisonnière d'une inondation. Tant qu'il fait encore jour, des bateaux évacuent le plus possible de personnes. Mais un groupe préfère laisser sa place à une famille de paysans et se retrouve prisonnier dans un grenier qui ne tiendra sûrement pas la nuit : le Cardinal Hamilcar von Schestedt (en fait son valet de chambre Casparsen), Mademoiselle Malin Nat-og-Dag (une vieille fille bigote d'une soixantaine d'années dont le nom signifie Jour-et-Nuit), la Comtesse Calypso von Platen-Hallermund (16 ans) et le jeune Jonathan Mærsk. Dans ce grenier, chacun va raconter sa vie...

Ça aurait pu être intéressant mais j'ai trouvé ça bavard et inutile... Du coup j'ai eu du mal à me lancer dans la lecture des autres nouvelles.

 

Le vieux chevalier errant

Un homme raconte l'histoire d'un ami de son père, le vieux Baron von Brackel tombé amoureux d'une jeune femme mariée.

Après avoir abandonné ce recueil suite à la déception de la première nouvelle, je l'ai repris, prête à lui donner une deuxième chance mais j'ai ressenti la même chose vis-à-vis de ce récit bavard qui m'a ennuyée (pour ne pas dire gonflée)... Je ne vois pas où est le gothique dans ces histoires et je n'ai pas eu le courage de lire le reste !

 

Déception donc...

 

Cependant le titre de la nouvelle suivante, Le singe, m'interpelle donc je m'y remettrai... un de ces jours.

Partager cet article

Repost 0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 10:07

La prisonnière de Dracana, tome 2 de la série Clairvoyante de Lene Kaaberbøl est paru en septembre 2008 chez Rageot (355 pages, 15 €, ISBN 978-2-7002-3398-8). Skammertegnet (Copenhague, 2001) est traduit du danois par Catherine Lise Dubost.


J'ai déjà chroniqué le tome 1, La morsure du dragon.

Dina et sa famille vivent en paix dans le clan des Kensie mais tous savent que Drakan ne les a pas oubliés... Davin essaie de devenir un homme, avec ses nouveaux amis Callan, Kinni et Dynamite. Rose est devenue comme une petite soeur. Demandées suite à un vol de moutons, Melussina Tonnerre et Dina tombent dans un piège. Elles arrivent à fuir mais la Clairvoyante est gravement blessée. C'est en allant demander réparations à Ivain Laclan que Davin est blessé. Puis Dina et le jeune Tavis sont enlevés par des colporteurs et emmenés à Dracania, une nouvelle cité où règne Valdracus, un cousin de Drakan. Valdracus oblige Dina a utiliser son pouvoir de Clairvoyante en maintenant Tavis dans un cachot et en menaçant de le tuer. Mais la jeune Sascha est jalouse de Dina. Pendant ce temps-là, dans sa famille, personne ne veut croire que Dina est morte noyée près du vieux moulin des Daclan.

Encore de l'aventure et du fantastique. Maintenant il faut attendre le tome 3...

Partager cet article

Repost 0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 08:49

La morsure du dragon, tome 1 de la série Clairvoyante de Lene Kaaberbøl est paru en mai 2008 chez Rageot (288 pages, 14 €, ISBN 978-2-7002-3397-1). Skammerens datter (Copenhague, 2000) est traduit du danois par Catherine Lise Dubost.


Melussina Tonnerre est Clairvoyante : en regardant les gens dans les yeux, elle voit et leur fait voir ce qu'ils sont et ce qu'ils ont fait. Elle vit aux Tilleuls dans le village de Birkene avec ses enfants, Dina, Davin et Melli, et leur chien Brutus. Une nuit un messager de la ville voisine, la cité de Dunark, vient la chercher pour une mission. Messire Nicodemus, héritier du trône des Kornel, est soupçonné d'avoir tué son père, le roi, ainsi que sa belle soeur enceinte et son fils de 4 ans. Mais bien que le jeune homme de 17 ans fut arrêté ivre, le couteau à la main et recouvert du sang des victimes, la Clairvoyante déclare qu'il est innocent. Accusée de complicité, Melussina est promise aux dragons, ainsi que sa fille aînée qui a hérité de son don. Trompée par Drakan qui a voulu l'utiliser, Dina est en effet venue en aide à sa mère et à Nico grâce à Maître Magnus un alchimiste, à la veuve de l'apothicaire Petri, et à Rose, une fillette des rues. Mais pourront-ils fuir Dunark et retrouver la quiétude à Birkene ?


Ce qui m'a intéressée, c'est que la romancière est danoise et j'avais envie de lire quelque chose de différent (genre saga Viking). Alors... Ce tome 1 est prometteur : il se lit bien et donne envie de découvrir la suite. Par contre, je n'ai pas trouvé de signes distinctifs « scandinaves », je veux dire qu'il aurait pu être écrit par un écrivain d'une autre nationalité sans que personne n'y voit quoi que ce soit...


La suite dans La prisonnière de Dracana puis dans La fille du serpent.

Partager cet article

Repost 0

Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -