Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 08:04

L'île aux chats est un roman de KIM Chungmi paru aux éditions Thierry Magnier en juin 2008 (207 pages, ISBN 978-2-84420-666-4), traduit du coréen par YANG Jung-Hee.

 

KIM Chungmi est née en 1963 à Inch'ŏn, a fait des études de pédagogie, et vit dans le quartier de Kwaengiburi, où elle dirige une école (donc elle sait très bien de quoi elle parle dans son roman !). Elle est un grand espoir de la littérature coréenne.

YANG Jung-Hee vit entre la Corée et la France. Elle se consacre à la traduction de romans (dont littérature jeunesse) et à des tournages de documentaires. Elle a traduit plusieurs romans coréens dont Ce n'est pas la faute de Dieu de Cho Sehῠi pour L'Harmattan en 2006 et La baleine de Ch'ŏn Myŏonggwan pour Actes Sud en 2008.

 

Kwaengiburi est « le plus vieux quartier pauvre d'Inch'ŏn » (page 7), le port de Séoul. Avant c'était une île où vivaient des tigres, mais ces animaux ont disparu... Des humains sont venus s'installer ici, des familles pauvres qui se sont agglutinées sur les bancs de sable et qui ont peu à peu repoussé la mer reliant l'île à Inch'ŏn.

Avec des chapitres courts, l'auteur présente les habitants de Kwaengiburi et leur quotidien, en s'attardant plus particulièrement sur ceux que le lecteur va suivre.

 

Pak Yŏngho vient de perdre sa mère. Le jeune homme n'arrive pas à vivre seul.

Quand il rencontre les frères Yi, Tongsu et Tongjun, il décide de s'occuper d'eux, de les accueillir chez lui, de les comprendre, de les aider à être heureux et à s'épanouir.

En effet, Tongjun et son frère aîné Tongsu, ont été récemment abandonnés par leur père, parti chercher du travail ailleurs...

Mais Tongsu est un adolescent difficile qui a arrêté l'école, a de mauvaises fréquentations et commence à se droguer. De même pour son copain, Hŏ-Hŏ Myŏnghwan, un adolescent rejeté par ses parents qui le jugent « difficile ».

De son côté Tongjun est ami avec Sukja et Sukhῠi, des jumelles espiègles qui perdent leur père dans un accident sur le port et doivent soutenir leur mère enceinte.

Kim Myŏnghῠi, l'institutrice de Tongjun et des jumelles est une jeune femme qui a vécu enfant à Kwaengiburi et dont la famille a « heureusement » pu partir. Étudiante en psychologie, elle a rechigné quand elle a su que son année de stage se ferait à Kwaengiburi. Elle méprise les enfants, des bons à rien qui ne s'en sortiront pas de toute façon. Mais elle va changer au contact de Yŏngho qu'elle a connu par le passé (enfants, ils ont fréquenté la même école) et des jeunes qui vivent chez lui.

Non seulement Tongjun et les jumelles sont intelligents et bons élèves, mais Tongsu est doué pour la mécanique et Myŏnghwan pour la cuisine.

Ils vont former une nouvelle famille, recomposée, avec ses soucis mais aussi ses joies, l'affection et le partage.

 

Pas la peine de s'appitoyer sur la pauvreté, L'île aux chats est un livre optimiste qui a le parfum de la mer, des poubelles de Kwaengiburi et du kimch'i !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Edelwe 09/03/2009 18:14

Je le note, il a l'air très bien. Ta critique donne envie!

Catherine 09/03/2009 18:25






J'ai parcouru ton blog (et laissé quelques commentaires), j'ai vu qu'il y avait deux romans chinois, un japonais, mais pas de coréen, alors vas-y !



A_girl_from_earth 09/03/2009 00:17

Une attirance et une fascination pour les pays asiatiques et leurs cultures depuis toujours... Sur ces dernières années, j'ai beaucoup exploré le Japon, en livres etc et j'aimerais bien y aller un jour, mais j'avais beaucoup délaissé la Corée. Ce n'est que depuis 1 ou 2 ans que j'ai commencé à m'ouvrir sur la thématique Corée et j'aimerais bien explorer davantage leur littérature cette année.Toi aussi tu sembles avoir un grand intérêt pour le continent asiatique, je me trompe?

Catherine 09/03/2009 00:42






Non, tu ne te trompes pas, j'aime l'Asie, mais pas seulement, et c'est pour ça que j'essaie de découvrir la littérature de nombreux autres pays sur les 5
continents, pour élargir mon horizon et mes connaissances. Mais c'est vrai que la Corée me semble très intéressante : j'ai lu Terre coréenne de Pearl Buck lorsque j'avais dans les 12 ans
et ça m'a marquée alors j'essaie de découvrir non seulement la littérature mais aussi le cinéma et ce qu'il est possible d'avoir sans y aller, mais peut-être un jour...



A_girl_from_earth 08/03/2009 13:36

Je me le note. J'ai vraiment envie de découvrir plus de romans coréens cette année et celui-là pourrait me plaire!

Catherine 08/03/2009 21:12






Bonjour A Girl from Earth, je suis curieuse, pourquoi es-tu si intéressée par la Corée ?



Géraldine 06/03/2009 20:09

de l'optimisme, c'est ce qu'il me faut en ce moment...

Catherine 06/03/2009 22:55






Géraldine, j'espère que tu vas mieux, merci d'être passée et d'avoir laissé un commentaire !



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -