Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 19:49

LocustaSF.jpgLocusta migratoria : la révélation est un roman SF de Christian Conquet paru aux éditions Les petites vagues dans la collection de littérature L'esprit des vagues en septembre 2010 (176 pages, 16 €, ISBN 978-2-35965-018-1).

 

Je remercie Babelio et Les petites vagues de m'avoir envoyé ce roman dans le cadre de l'opération Masse Critique dédiée aux littératures de l'imaginaire.

 

« L'oiseau se pose sur ma main comme ça, un miracle. Il est bleu comme un morceau de ciel. Je reste immobile, médusé. Ce sont des choses qui n'arrivent pas, ou bien dans les rêves. » (début du roman, page 7).

Le colonel Denis Duroc de Strasbourg est affecté à la gendarmerie de Colmar. Il est un spécialiste des objets volants non identifiés et justement un vaisseau d'une trentaine de diamètre à été photographié dans la forêt. « […] l'OVNI sur les photos est le même que celui pris en chasse par trois de nos avions il y a deux jours. » (page 10).

À bord du vaisseau, le Prince Orocéa – un humanoïde qui communique par télépathie – demande à ce que lui et son équipage (ce sont des sauterelles) soient cryogénisés en attendant des secours car ils n'en ont plus pour longtemps à vivre. Afin de garder un contact avec les Terriens, Orocéa confie à Duroc un écureuil, également télépathe, qui s'appelle As-de-Cœur (écureuil qui boit de la bière et mange des bretzels !).

Apparemment aucun danger. « Tout ceci est tellement fantastique que le danger me paraît improbable, tout est presque magique. » (page 18).

Mais que sont réellement ces énormes sauterelles et que veulent-elles ? « C'est vraiment une sauterelle géante, toute bleue, deux mètres de haut, au moins, ses deux grandes pattes arrières sont armées de deux grandes scies. » (page 19).

Dans son enquête, Duroc sera assisté par l'officier médecin Odile Cassandre et un couple d'amis qui gère un hôtel. À noter que le roman se situe en 2050.

Les humains vont-ils pouvoir rester libres de leurs vies, de leur histoire et de leur Terre ?

 

Je ne connaissais pas cette maison d'éditions et je n'aurais jamais lu ce roman si je ne l'avais pas reçu ! Ce petit livre sans prétention n'est pas un chef-d'œuvre mais il m'a divertie et c'était tout ce que je lui demandais finalement. Ça fait bizarre de situer un roman de SF qui met en jeu toute l'humanité dans une petite ville française alors qu'on est plus habitué à la grosse artillerie américaine !

Il permet en tout cas de se poser des questions sur l'éventualité des petits hommes verts. Il m'a effectivement rappelé la déclaration que Stephen Hawkins a faite en début d'année : « Les extraterrestres existent mais il vaut mieux que l'humanité n'essaie pas de rentrer en contact avec eux. […] Si des formes plus évoluées nous rendaient visite, il se pourrait que ce soit des visiteurs ayant épuisé toutes leurs ressources naturelles et vivant tels des nomades dans d'énormes vaisseaux spatiaux, cherchant à conquérir et coloniser les planètes qu'ils rencontrent ».

 

J'aurais pensé que Christian Conquet était Alsacien, mais d'après l'éditeur, il vit à Seyne sur Mer. Et il est passionné de science-fiction (ça par contre, ça ne m'étonne pas !). Si vous voulez lire un extrait de ce roman, les cinq premières pages sont disponibles en .pdf sur le site de l'éditeur (vous verrez, c'est écrit en gros caractères).

 

Je note cette maison d'éditions car d'autres titres m'ont intéressée dans leur catalogue, en particulier des livres de voyages et de photos comme De l'Alaska à la Terre de feu en tandem ou Toquée de Tokyo ou Sur la route des turquoises.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sandie 06/07/2011 09:10



Livre excellent!



Catherine 06/07/2011 19:51



Oui, il m'avait plu mais sans plus... Un bel été !



Lystig 15/11/2010 21:10



ça a l'air sympa...


et La Seyne sur Mer, c'est à côté de Toulon !



Catherine 15/11/2010 22:07



Oui, rien à voir avec l'Alsace .



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -