Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 23:04

SumoGrossir.jpgLe sumo qui ne pouvait pas grossir est un court roman d'Éric-Emmanuel Schmitt paru aux éditions Albin Michel en avril 2009 (102 pages, 10 €, ISBN 978-2-226-19090-1). Il est le 5e volet du Cycle de l'invisible, le premier Milarepa étant consacré au bouddhisme, le deuxième Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, au judaïsme et au soufisme, le troisième Oscar et la dame rose, au catholicisme, le quatrième L'enfant de Noé, au judaïsme et au catholicisme.

 

Jun est un ado de 15 ans qui se débrouille seul en vendant de la camelote sur les trottoirs de Tôkyô (ce qui est illégal) depuis qu'il a quitté le domicile parental.

Dans la rue, Shomintsu, un vieux monsieur l'aborde régulièrement pour lui dire « Je vois un gros en toi » ce qui exaspère Jun au plus haut point, lui qui est « long, maigre, plat » (page 7).

Et puis Jun est un révolté, il ne parle jamais de ses parents, fait « de l'allergie universelle » (page 14) et refuse d'assister au tournoi de sumô où le vieux l'invite : « Je n'irai jamais voir un concours de saucisses qui se culbutent. » (page 30).

Un jour, pourchassé par la police et ayant couru une heure sans but, il décide d'ouvrir les six lettres que sa mère lui a envoyées et qu'il n'avait jamais décachetées, la sachant analphabète.

Finalement, il se rend au Kokugikan pour assister au match de sumô du mois de mai, se laisse emporter par la liesse et chasse ses préjugés un par un pour enfin voir « des individus qui dévouent leur vie au combat, qui sculptent leur corps, qui prouvent autant d'ingéniosité que de force ; car la masse n'induisait pas la suprématie ; parfois la technique, l'agilité, l'astuce octroyaient la victoire au plus léger. » (pages 44-45).

Il entre alors dans l'école de Shomintsu et découvre le monde des lutteurs de sumô, l'alimentation, l'entraînement, l'assouplissement, la discipline et l'abnégation.

Le monde du sumô est shintô, mais Shomintsu a étudié le bouddhisme Zen avant le sumô et il est resté bouddhiste, c'est donc le Zen qu'il va enseigner à Jun.

L'apprenti sumô va rencontrer Reiko, 15 ans, la jeune sœur du yokozuna Ashoryu.

 

La façon dont Jun va être transformé est – bien que trop courte – une jolie histoire mais elle ne m'a pas réellement convaincue, peut-être parce que je connais un peu le Japon et le monde du sumô...

 

Pour en savoir plus sur le sumô, je vous conseille plutôt Mémoires d'un lutteur de sumô de Kazuhiro Kirishima paru aux éditions Philippe Picquier en 1998 et en poche en 2001.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Soie 29/07/2010 15:46



Ce n'est pas celui qui m'attire le plus.


Puis le mélange roman/réalité je m'y perds ou alors il faut que ce qui est romancé soit clairement distinct de ce qui ne l'est pas, car sinon j'ai peur de retenir de fausses informations.



Catherine 29/07/2010 20:59



Je pense que tu ne rates rien .



Géraldine 28/07/2010 20:20



J'ai tout de même très envie de lire ce livre. Il faudra que j'y pense à mon prochain passage à la bib'



Catherine 28/07/2010 21:18



C'est bien que, malgré des avis négatifs ou circonspects, des lecteurs aient quand même envie de lire : curiosité, ouverture d'esprit (et puis
ça rassure les auteurs ).



Marie 27/07/2010 08:53



Il faut absolument que je lise ce livre, même si de nombreux lecteurs regrettent, comme toi, que ce roman soit un peu trop court.


 



Catherine 27/07/2010 19:44



Ah mais ce n'est pas qu'il soit trop court, c'est qu'il ne représente pas le Japon et le monde du sumô réels .



pimprenelle 26/07/2010 22:20



Un des titres de l'auteur qui me tentent le moins... Je ne sais pas si je le lirai un jour..



Catherine 27/07/2010 00:04



Si tu n'y connais rien au Japon et au sumô, ça peut te plaire un peu, le style léger de l'auteur que ses fans aiment étant là...



Manu 23/07/2010 22:15



Ce roman ne m'attire pas du tout !



Catherine 24/07/2010 00:33



Parce que tu ne t'intéresses pas du tout au Japon ou parce que tu en as lu des critiques mitigées voire négatives ? Ceci dit, tu ne rates
rien... Bon weekend !



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -