Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 05:32

Chamame.jpgChamamé est un polar de Leonardo Oyola paru aux éditions Asphalte le 30 août 2012 (220 pages, 18 €, ISBN 978-2-918767-26-8). Chamamé (2007) est traduit de l'espagnol (Argentine) par Olivier Hamilton.

 

Leonardo Oyola est né en 1973 à Buenos Aires (Argentine).

Du même auteur : Golgotha.

Chamamé a reçu le Prix Dashiell Hammett de la Semana Negra 2008 dans la catégorie Meilleur roman noir en espagnol.

 

Je n'ai pas retrouvé qui m'avait envoyé ce roman alors je remercie... qui de droit et les éditions Asphalte.

 

« Noé et moi, on s'est connus en prison. » (page 17).

Manuel, surnommé Ovejero (berger) par son ami Noé Carabajal, et Perro (chien) par les autres, est sorti de prison.

« Je devais me faire la malle, me casser, nulle part, maintenant. » (page 45).

Mais Noé vole le fric « gagné » grâce à un kidnapping car il veut l'utiliser pour bâtir une église.

« Espèce de cinglé, fils de pute de cinglé ! […] La voix du Seigneur, mes couilles ! » (page 51).

Manuel va poursuivre Noé pour récupérer « son » fric.

« En écrasant l'accélérateur de la Chevy pour rattraper Noé et vider mon chargeur sur lui, je me suis senti plus croyant que j'aurais pensé. Le désir de vengeance, c'était ma profession de foi. […] Parce que la justice, ça sent la poudre. » (page 109).

 

Comme vous pouvez le voir avec ces quelques extraits, le style est vif, percutant, franc.

Le récit mélange la chasse à l'homme et les souvenirs de leur incarcération.

Il y a de nombreuses références à la musique rock (il y a d'ailleurs une playlist conseillée par l'auteur avec entre autres Bon Jovi, The Rolling Stones, Bruce Springsteen, Guns n'Roses, Van Halen...), aux séries américaines et au cinéma.

Pour accomplir sa vengeance, Manuel va poursuivre Noé sur trois frontières, l'Argentine, le Brésil et le Paraguay. Or le chamamé est « un style musical traditionnel de la province de Corrientes, en Argentine, joué aussi au Paraguay et dans certains endroits du Brésil (Mato Grosso do Sul, Paraná, Rio Grande do Sul). Il rassemble des éléments culturels des Indiens Guarani, des découvreurs espagnols et même des émigrants italiens. Le chamamé est le résultat de l'amour, de la fusion des races qui mélangés avec le temps content l'histoire de l'homme et de son paysage. Il utilise l'accordéon et la guitare comme instruments principaux. » (source Wikipédia).

Mais je n'ai pas accroché, trop d'excès, de démesure, de violence, de sexe, de machisme... Je n'ai pas lu les cent dernières pages... Pourtant, ce roman noir vaut certainement le coup d'être lu !

Il est construit comme un road movie et je pense que je préférerais voir cette histoire en film.

Pour que vous ne restiez pas sur mon avis plutôt négatif, je vous invite à consulter les avis de Hannibal, Jean-Marc, Oncle Paul, Pierre, Yan et Yspaddaden entre autres + Arieste.

 

Je place ce roman dans les challenges 1 % de la rentrée littéraire 2012, Le crime n'a pas de frontière et  Thrillers et polars, Lire sous la contrainte (un seul mot), Tour des genres en 365 jours (2e polar/thriller/roman noir), Tour du monde en 8 ans et bien sûr Amérique du Sud - Amérique latine (Argentine). Et par rétroactivité, dans le challenge Amérindiens.

ChallengeCrime ThrillersPolars

 

LireContrainte4

Rentreelitt2012-1

TourGenres

TourMonde8ans CAS-Bresil

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Arieste 24/06/2013 00:07

je comprends tout à fait, le fait que je l'ai reçu avec Babelio m'a motivé à poursuivre ma lecture et je ne l'ai finalement pas regretté, mais sinon il aurait pu traîner sur ma table de chevet pendant des mois

Coccinelle 24/06/2013 12:40

Tiens, je vais rajouter ton lien à la suite des autres lecteurs ; bonne semaine !

Métaphore 23/01/2013 19:20


Jamais entendu parlé non plus, on verra...


Dis donc tu en as pas mal aussi des challenges toi :)

Catherine 24/01/2013 08:23



Oui, tant que je m'en sors .



Mimi des Plaisirs 23/01/2013 16:00


Il restera sur les rayons, celui-ci... Il ne m'attire pas du tout...

Catherine 24/01/2013 08:10



Je pense que ce roman peut plaire à ceux qui aiment l'Argentine (sans être gênés par la
violence et les propos machos) et aux lecteurs de polars purs et durs.



Sharon 19/01/2013 12:46


Je suis moyennement tentée.

Catherine 20/01/2013 10:53



Je ne sais pas si ça te plairait, c'est violent et macho...



Philippe D 17/01/2013 21:09


Je ne connais pas du tout ce livre.


Merci pour ta participation et bonne soirée. 

Catherine 19/01/2013 19:11



Je pense en avoir un autre pour la contrainte d'un seul mot. Bon weekend. 



Coccinelle Présente...

  • : La culture se partage
  • La culture se partage
  • : « On ne doit jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu'on a lues » Sei Shônagon in « Notes de Chevet ». Lues, mais aussi aimées, vues, entendues, etc.
  • Contact

Mes challenges

 

 

 

height="188"

 

height="200"

 

Recherche

Blog+

     

 

     

 

     

 

  bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

 

 

TBACorange.gif

 

 

SpiralGraphics.jpg

Archives

Présente sur

Edwyn, Faiel & Cie

EdwynAV1 FaielAV1bis

 

Les défis et challenges

La page du challenge Des contes à rendre

Les partenaires
Mon profil sur Babelio.com
LivraddictLogo2.png
Matagot.jpeg
ClubLibfly.jpg
EntreeLivreLogo.png
VendrediLecture.

Où êtes-vous ?

Locations of visitors to this page

 


Tops blogs ebuzzing

Ebuzzing - Top des blogs
Ebuzzing - Top des blogs - Culture
Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
PageRank Actuel
.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -